×
Accueil > UG Zapping > UG Zapping n° 87
 

UG Zapping


par Claude Bronner

UG Zapping n° 87

Publié le : 20 février 2014
Union Généraliste

20 FÉVRIER 2014....N°87
N'OUBLIEZ PAS DE RENSEIGNER LE ROSP


ACTION
2014 Notre questionnaire Action 2014 en est à 2300 réponses. Difficile de vous donner des résultats préliminaires à ce stade car l'exploitation en est complexe et le questionnaire tourne encore. On se contentera de citer l'équivalent temps plein en personnel pour les 1947 médecins à réponse actuellement exploitable sur le sujet : 0,31 ETP si on compte tout le monde, 0,55 si on ne prend que les 64 % qui ont du personnel. Il y a moins de 100 médecins qui emploient du personnel autre que ménage ou secrétariat et seuls 42 % ont à la fois du personnel pour le ménage ET le secrétariat. Si vous n'avez pas encore répondu au questionnaire, n'hésitez pas en cliquant sur le lien.

MODIFICATIONS CCAM Des modifications de la CCAM ont été publiées au JO du 8 février 2014 et s'appliqueront le 10 mars 2014. Elles créent quelques actes dont la lecture en différé (par télémédecine essentiellement) de la rétinographie cotée BGQP140 à 11,30 € et des actes de reconstruction du sein. Elles permettent aussi le cumul de toute une série de biopsies (facturées à 50 % bien évidemment) avec le C ou CS et le C2 de consultant. Une revalorisation CCAM au 1er mars se télescope en plus avec des cumuls acte et biopsie le 10 mars ! A titre d'exemple, on notera ainsi qu'une consultation avec une biopsie de pénis qui est facturée jusqu'au 1er mars JHHA001(+ modificateurs XX) = 29,95 € passe le 1er mars à 34,08 € (2 ème revalorisation des actes CCAM suite à l'Avenant 8 de la Convention) et à partir du 10 mars, avec le cumul avec le C, ce sera pour un généraliste C + JHHA001(+ modificateurs XX)/2, soit 23 + 34,08/2 = 40,04 € et pour un dermato consultant C2 + JHHA001(+ modificateurs XX)/2, soit 46 + 34,08/2 = 63,04 €. Filles et garçons, c'est pas pareil malgré la théorie du genre : la biopsie de vulve bénéficie de la même règle, mais la somme CCAM est un tiers inférieure : JMHA001(+ modificateurs IX) = 22,14 € au 1er mars. Vous trouvez que c'est compliqué ? A peine...

LIMOGEAGE POLITIQUE Christophe Jacquinet, ARS de Rhône -Alpes a été proprement limogé par le Conseil des Ministres. C'était un des rares ARS perçus comme étant à l'écoute des médecins libéraux. Il ne pratique pas la langue de bois et dit que le motif du limogeage est d'avoir essayé de choisir la logique de gestion contre des élus socialistes de haut vol. Ça apprendra aux gouvernants à choisir des gestionnaires issus du privé au lieu de les prendre parmi ceux qui ont été élevés dans l'obéissance de la fonction publique. S'il y a désaccord, on ferme sa gueule en pensant à la carrière future. Jacquinet dit même qu'il a eu des conflits avec la Ministre ! T'es pas tout seul, Christophe !

CARMF SUITE Les échanges sur la gestion de la CARMF méritent un regard tant le sujet est important pour chaque médecin libéral. Le président Maudrux a adressé fin janvier un courrier à tous les syndicats médicaux qui souligne à quel point l'IGAS a été de mauvaise foi vis à vis de la CARMF. Ce courrier fait suite à un autre adressé spécifiquement aux détracteurs CSMF et MG-France début janvier relayé et detaillé le 13 janvier en interview sur Pratis TV. On rappellera que la FMF est le seul syndicat qui milite pour la fermeture de l'ASV (avec paiement des droits acquis bien-sûr) parce que le soutien à l'ASV est irresponsable à moyen terme tant il s'agit d'une impasse. Il est vrai que cela nécessite une vraie révision des avantages consentis en échange du respect des tarifs opposables.

GÉNÉRALISATION TIERS PAYANT C'est parti pour la généralisation du tiers payant à marche forcées d'ici à 2017. La Ministre a désigné un inspecteur général des affaires sociales, Hubert Garrigue-Guyonnaud, comme directeur du projet. Les 133 pages d'un rapport IGAS commandé il y a un an, terminé en juillet 2013 vient d'être rendu public : "Rapport sur le tiers payant pour les consultations de ville". Il apporte des chiffres qui ne manquent pas d'intérêt, mais les braves gens de l'IGAS n'ont pas n'ont pas compris et proposé LA solution : payer vite et sans discuter la facture du professionnel et contester ensuite s'il y a besoin, en gérant tout ce qui est interne à Madame Lacaisse et aux complémentaires sans que le professionnel n'ait à s'en occuper. On gagnera à se reporter à notre enquête réalisée en octobre avec plus de 4000 réponses : résultats et commentaires sur la pratique personnelle du tiers payant et sur la proposition FMF (« A part les situations obligatoires dans la loi, liberté d’accord entre le médecin et le patient et guichet unique avec paiement intégral garanti si on fait le tiers payant ») plébiscitée à 76 %.

FMF ET TIERS-PAYANT Le rapport IGAS se félicite du soi-disant presque accord global des syndicats avec le tiers payant. C'était peut-être le cas de MG-France, mais sûrement pas de la FMF qui a toujours eu une position simple pour le tiers payant : volontariat sans entraves, mais volontariat. Elle a rédigé un communiqué dans ce sens. Si c'est obligatoire comme le voudrait la Ministre, ça va barder. D'autant plus qu'on est tranquilles sur un point : l'éventuel fonctionnement "irréprochable" mis en avant par l'Igas tient du rêve. Tant qu'à faire, changeons déjà la formulation conventionnelle qui chipote sur le tiers payant : il suffit d'enlever le mot "ponctuellement". Ca peut être réglé en 5 minutes. Au lieu de cela, on va encore "étudier" des accords locaux de tiers payant à la prochaine commission conventionnelle nationale.

ROSP A LA LOUPE La ROSP (Rémunération sur Objectifs de Santé Publique) a droit aux honneurs d'une thèse. Andriantsehenoharinala Lanja a passé sa thèse sur les refuzniks du ROSP : "Les médecins ayant refusé la rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP)/ paiement à la performance (P4P) : une approche qualitative des raisons exprimées de leur refus". On peut lire le travail, ou se contenter du commentaire de Dominique Dupagne. Pour la majorité des non-refuzniks, qui pensent inutile d'abandonner un revenu parfaitement légitime, même si les modalités sont des plus contestables, n'oubliez pas de renseigner vos items ROSP déclaratifs sur Ameli avant la fin février. En particulier les cardiologues pour qui c'est tout nouveau.

DPC TOUJOURS Le DPC a eu l'honneur d'un article dans Médiapart avec le titre : "Les labos investissent la formation des médecins" ! Mais il n'y a pas que les labos dans l'article : de nombreuses dérives potentielles ou avérées sont détaillées comme les destinations exotiques (mais les formations y ont la même qualité qu'en Métropole) et surtout les pratiques qui galvaudent la formation en proposant de faire plusieurs jours en 1 jour par exemple, avec des illustrations.

POIDS ÉCONOMIQUE L'URML Basse Normandie a réalisé une enquête sur le poids économique de la Médecine Libérale en Basse-Normandie. C'est une analyse très détaillée que chacun peut télécharger (100 pages). Elle présente un panorama de la médecine libérale, avec le profil des médecins, le niveau et la structure de leur activité et les retombées économiques directes et indirectes de la médecine libérale en Basse-Normandie. L'essentiel est résumé sur le site de l'URML en quelques illustrations. On retiendra que l'activité médicale libérale génère plus de que l'agriculture, que la densité médicale, inférieure à la nationale, génère une activité supérieure par professionnel avec 12 000 emplois directs ou indirects à la clé.

PETIT BRAS Il s'agit d'un certain syndicalisme médical : illustration par la MPA. L'Unof et ensuite la Csmf se vantent d'avoir obtenu une future circulaire pour le paiement du forfait MPA en EHPAD à budget global (voir à ce sujet UG Zapping N° 86 : EHPAD ET MPA deux paragraphes au dessus du coin du carabin). Mg France proteste à son tour en les critiquant. (Les écrits des uns et des autres) Le gouvernement s'amuse et ça finira en polémique sans fin. Il suffirait d'un tout petit mot d'ordre intersyndical de menace de boycott des visites en EHPAD pour que tout cela s'arrange immédiatement. Mais ces messieurs dames préfèrent tirer la couverture à eux (voir le bulletion d'adhésion à l'Unof mis précisément sur ce sujet). Marre de ce syndicalisme qui tire sa fierté de sa capacité à mendier un ordre du ministère sur des sujets où une action commune amènerait le ministère à supplier les médecins de ne pas "prendre les patients en otage à quelques semaies des élections" comme il présenterait sûrement la manoeuvre !

PLAN CANCER Le français moyen aura peut-être retenu de la présentation du Plan Cancer par le Président de la République que l'État s'occupe du cancer. Il y a du bon dans ce plan, mais c'est quand même globalement un catalogue de bonnes intentions qui passe à côté de l'essentiel et la timidité face au tabac est consternante. Une revue des commentaires permet de faire le tour : la communication la plus argumentée et documentée vient du SNMJMG (Syndicat des Jeunes Médecins Généralistes) : "3ième plan Cancer : objectifs ambitieux, moyens insuffisants et inadaptés". On peut lire William Dab : "Cancer : comment expliquer le hiatus entre soins et prévention ?", s'énerver sur le tabac avec Jean-Yves Nau "Plan cancer : les cancéreux seront incités à ne plus fumer" et bien sûr apprécier deux plumes féroces du Net avec Docteurdu16 "Plan Krouchtchev, plan cancer, big pharma, science Lyssenkiste et une Delépine dans le pied de tout le monde" et la Crabahuteuse "Le Plan cancer, la charte de la personne hospitalisée et la marmotte".

Cet UG Zapping est rédigé par le docteur Claude Bronner, président d'Union Généraliste et vice-président de la FMF. Il est envoyé à tous les médecins et à d'autres partenaires dont nous avons l'adresse de courriel. Notre annuaire est déclaré à la CNIL. Si vous ne voulez plus le recevoir, écrivez à dr.cbronner@wanadoo.fr . Le site d'Union Généraliste est actif sur http://www.uniongeneraliste.org/. La FMF est accessible ici : http://www.fmfpro.org/ Si vous ne souhaitez plus recevoir le Zapping, cliquez DESINSCRIPTION. Il arrive qu'une désinscription ne soit pas enregistrée, il arrive aussi qu'une adresse supprimée soit réintroduite parce que nous la récupérons à nouveau. Tout cela va être automatisé et mieux géré, mais soyez certains que ce n'est jamais par malice que vous êtes agressés par un Zapping non souhaité !

GRIPPES ET ALERTES L'épidémie de grippe (H1N1 et H3N2), avec 0,6 million de grippés la semaine passée, n'est pas la plus féroce qu'on ait connue, mais elle rougit les cartes du GROG et de l'INVS. Quant au printemps, il frémit d'autant plus que les températures sont douces même si le soleil se fait désirer derrière les nuages omniprésents. On ressort par conséquent le suivi des pollens et la compassion pour les allergiques : RNSA et bulletin allergo-pollinique. Ce sont les cyprès qui commencent à faire parler d'eux, mais essentiellement dans le sud.

BACLOFÈNE BOULIMIE Le Resab propose de recueillir des cas de traitement de la boulimie par le Baclofène. Si vous vous sentez en situation de participer, découvrez la proposition, le cadre et les modalités sur ce document qui reprend la Lettre N° 8 du RESAB.

SELINCRO RÉSERVÉ La Commission de la Transparence cherche à tout prix à limiter le remboursement du Nalmefène (Selincro®) auquel elle n'a donné qu'un SMR modéré. Dans un premier temps, en décembre, elle a proposé de limiter la prescription "pendant la première année de commercialisation, aux spécialistes en addictologie ou alcoologie, ou médecins des CSAPA, ou aux médecins des consultations d'addictologie hospitalières" au prétexte "de la nécessité d’un accompagnement psychosocial qui ne sera pas réalisable en pratique de ville par les médecins généralistes". On n'a pas trouvé leur argumentaire scientifique pour valider cette affirmation parfaitement scandaleuse. Dans un deuxième temps, elle vient avec le même prétexte de proposer de limiter le remboursement aux mêmes spécialités. Au lieu de se gargariser avec des arguments faux culs, la commission ferait mieux d'écrire "pour des raisons de coût et d'efficacité modérée, la commission recommande l'obligation d'un avis spécialisé qui servira de frein à la dépense" ! Ca aurait au moins le mérite d'être clair plutôt que de prétendre à de fallacieux arguments médicaux. On peut lire à ce sujet un Edito du Flyer.

RÉVISION GYNÉCOLOGIE Millie nous livre un petit bijou de gynécologie pratique : "A la recherche du col perdu" est son titre. Et en profite pour renvoyer à quelques autres post intéressants concernant le sujet de l'examen gynécologique : examen à l'anglaise (position latérale) très bien expliqué avec illustration par Borée. Prenez quelques secondes pour jeter un coup d'oeil. Pour ceux qui posent des stérilets, elle rappelle la pose torpille par BlueGyn.

SALAIRES CABINETS La grille des salaires de la Convention Collective du Personnel des Cabinets Médicaux va être modifiée (le texte est à la signature des syndicats) et la revalorisation met le point à 7,25 € à partir du 1er janvier 2014. Téléchargez la grille des salaires des Cabinets Médicaux pour vous y reporter. Selon la grille, pour l'entretien des locaux, le minimum pour un temps plein de 151h67 mensuels est de 1449,90 € et pour une secrétaire médicale diplômée de 1515,15 €.

PUTAIN D'ITT l'incapacité judiciaire (celle qu'on nous demande de mettre sur les certificats de coups et blessures) est un sujet prise de tête. En effet, la loi est plutôt floue et le même mot ITT est décliné différemment selon les écrits (Incapacité Temporaire Totale, Incapacité Totale de Travail). Le terme ITT légal correspond à la terminologie "Incapacité Totale de Travail" dans l’article 222-111 du Code Pénal de 1994. Mais il paraît que ça n'a rien à voir avec l'arrêt de travail ! Il s'agit en fait de l'incapacité à vaquer aux gestes de la vie courante qui pourrait se résumer ainsi selon un article validé par l'Ordre des Médecins en 2012 : "La victime de coups et blessures volontaires a-t-elle besoin de quelqu’un pour accomplir des gestes qu’elle effectuait seule jusqu’alors ? Si oui, elle est en ITT. La victime de coups et blessures volontaires est-elle hospitalisée ? Si oui, elle est en ITT". Il peut s'avérer utile de rajouter la durée d'arrêt de travail en supplément. On remarquera une fois de plus, après avoir lu les explications ordinales, que le législateur écrit à peu près n'importe quoi et c'est aux médecins de se débrouiller ensuite...

COTISATION ORDINALE Est il logique de payer sa cotisation ordinale deux fois ? Une fois personnellement, une deuxième fois pour sa société (quand c'est une SELARL ou une SCP, pas une SCM). C'est en tout cas légal car inscrit dans la loi (art L4122-2 du code de la santé publique) qui écrit "Le conseil national fixe le montant de la cotisation versée à chaque ordre par toute personne inscrite au tableau, qu'elle soit physique ou morale". Comme toujours, lorsqu'une rentrée financière arrange, ça bride les capacités intellectuelles ou les énergies pour trouver des solutions permettant d'aller dans le sens inverse. L'Ordre des Médecins ne fait pas exception. Accessoirement, la cotisation doit être acquittée avant le 31 mars de l'année en cours.

PILULE OUBLIÉE Quelques textes facilitent la gestion de l'oubli de pilule. http://www.g-oubliemapilule.com/ est un site réalisé par le service d'Orthogénie et médecine du couple de l'Hôpital Jeanne de Flandres du CHR de Lille. Destiné aux patientes, d'un rose bien féminin, il est très pratique et à conseiller largement. http://www.voixmedicales.fr/conduite-a-tenir-en-cas-doubli-de-contraception de Voix Médicale est moins rose et moins fun, bref, plus réservé aux professionnels, mais offre une recherche ludique sur le sujet sous forme d'arbre décisionnel dynamique.

SUCRE À L'ÉCOLE Le sucre est utile à l'humain. Il y a même des docteurs qui donnent des bonbons à l'enfant qui a été sage pendant le vaccin ! Un peu de douceur dans ce monde de brutes peut-elle faire du mal ? Sûrement non pense l'Éducation Nationale et son ministre qui ont confié au Cedus, organisme de lobbying de l'industrie sucrière, le soin de former nos enfants au goût. Il suffit d'aller regarder leur "espace enseignants". Dominique Dupagne a développé le sujet avec pertinence et humour à la tête au carré, attaqué violement sur son blog ("Jacques Servier, ce petit joueur") suivi par Jean-Yves Nau ("Sucre à l’école : les racines du scandale"). Devant la réaction de Vincent Peillon, d'une bêtise et d'une arrogance à faire pleurer, Dominique Dupagne est remonté au créneau avec une lumineuse démonstration par lecture critique d'une vidéo destinée aux enfant réalisée avec le soutien du lobbying sucrier et primée par le ministère de l'agriculture. 6 mn de vidéo à voir et quelques commentaires à lire absolument : "Le CEDUS, le sucre, et les enfants".

SAOS SUITE Le Conseil d'Etat a mis le holà à l'obligation de télésurveillance de l'utilisation des appareils pression positive pour traiter les SAOS (syndromes d'apnée obstructive du sommeil). Rappelons le texte de loi retoqué publié au JO du 16 janvier. Il vaut le coup d'oeil. On est donc reparti pour un tour. Comme toujours, au lieu d'essayer d'intéresser les patients volontairement à un suivi dans leur intérêt, on a voulu les fliquer, et par la même occasion contraindre leurs prescripteurs en économisant le travail de contrôle de Madame Laaisse. Cette affaire est une démonstration supplémentaire de l'échec des politiques de santé menées dans cette optique.

LE COIN DU CARABIN Dépistage du cancer du testicule (autodépistage seulement !) : les canadiens proposent un protocouille.

Les sage femmes des Lilas ont offert un calendrier sympa et quand même bien sage.

Le dessin est fait pour l'ASIP, mais on peut le généraliser : Réunionite.

Qui sait, il y a peut-être une question vous permettant de donner votre opinion sur le traitement de la goutte chez d'ex présidents de la République !

Dieu a donné un cerveau et un sexe à l'homme mais pas assez de sang pour irriguer les deux à la fois.

Vieux proverbe chinois: "C'est au moment où tu vois un moustique se poser sur tes testicules que tu te rends compte qu'il y a moyen de régler certains problèmes autrement que par la violence !"...et que tu réalises le danger de demander aux autres de te régler tes propres problèmes...

Une naine va consulter son médecin : Docteur, c’est terrible ! Chaque fois qu’il pleut, j’ai l’entrecuisse brûlant, le sexe en feu ! Je ne vois rien de particulier. Revenez me voir quand il pleuvra. Huit jours plus tard, alors qu’il pleut des cordes, elle est de retour. Docteur, c’est épouvantable, ça me brûle, j’ai encore le sexe en feu ! Allongez-vous, dit le médecin. Après examen, il dit : Ne bougez pas. Je vois ce que c’est ! Il va chercher un instrument et crac, crac, crac. Elle l’entend opérer. Deux minutes plus tard, il lui dit : C’est terminé. Levez-vous et marchez. La naine se lève, fait quelques pas, et s’écrie : Je n’ai plus mal du tout ! Docteur, vous êtes extraordinaire ! N’exagérons rien. J’ai simplement raccourci vos bottes en caoutchouc !

Dr Claude BRONNER
06 07 88 18 74
dr.cbronner@wanadoo.fr
.

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale