×
 
H1N1

Actualités

GRIPPE A(H1N1) : un secrétariat, à l’hôpital

Publié le : 11 août 2009



 

Une secrétaire enceinte reçoit une patiente en pleine forme, qui tousse un peu, (pas dans la salle d’attente ni face à la secrétaire) mais qui a une pneumonie à la radio pratiquée.

 

La secrétaire panique, appelle son gynécologue, qui par téléphone, sans prendre aucun renseignement, lui "donne" un arrêt de 8 jour.

 

Il faut qu’elle reste chez elle à prendre sa température...

 

Nous on appelle le pneumologue qui a vu la patiente (on est à l’hôpital, c’est spécialisé) aucune suspicion de H1N1, pneumonie droite résolutive sous antibiotiques il y a un mois.

 

Ce jour, pneumonie gauche très bien tolérée et début d’une nouvelle antibiothérapie, puis recherche de facteurs "favorisants" (dents, sinus, dilatation des bronches, bref les trucs classiques)

 

Mais qu’est-ce qu’on va faire à la rentrée ?

 

Mettre un congé de maternité de 1 an ? En laissant les femmes "sous cloche" ?

 

Inoculer préventivement les futures femmes enceintes ?

 

Interdire les grossesses ?

 

Fermer l’hôpital, les supermarchés, les trains, tout...?

Les gens sont terrorisés et on n’arrive pas à les raisonner, même les médecins relayent (cf arrêt du gynéco) pourtant cette femme enceinte est toxo négative et la toxoplasmose elle avait pas peur de l’attraper ! Elle fait attention


 

Un médecin hospitalier

Toute l'actu

L'actu de ma spécialité

L'actu par thème

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale