×
 
H1N1

Actualités

La grippe A H1N1 sur le terrain

Publié le : 31 juillet 2009



Vendredi 31/7 : après midi tranquille en cette journée de départ en vacances.

Il est 18h et il ne reste que 2 personnes dans la salle d’attente.

Dring Téléphone :

"bonjour Docteur vous êtes ouvert ?"

"oui".

"J’ai 3 enfants qui ont de la fièvre puis je venir ?"

"Venez dans une 1/2h" (j’aurai probablement terminé la consultation.)

¼ h après débarquent Monsieur, Madame, 1 grand frère et 3 petits malades (5 ans, 2ans et 5 mois). Je dégaine illico mon paquet de masques anti-projection, et fais entrer tous le monde dans le bureau annexe (il y a encore 1 personne dans la salle d’attente et 1 dans le bureau principal).

Celui de 5 ans accepte sans broncher comme un jeu le masque que je lui pose, mais je m’aperçois très vite qu’il lui tombe sur le menton, la petite de 2 ans se met à hurler quand je m’approche pour lui proposer le sien, et je me retrouve avec mon 3è masque devant le bébé dans son couffin.

Je prends alors conscience que tous le monde me regarde (et je me sens tout d’un coup très seul).

Heureusement ma cuvée 2007 de masque FFP2 n’est pas loin et j’en profite pour me l’installer sur le nez. Je laisse tout ce petit monde avec l’interne pendant que je vais m’occuper des malades qui restent. Lâche ? Non je vous assure elle était d’accord, elle est persuadée qu’elle l’a déjà attrapée au cours d’une de ses gardes aux urgences ; d’ailleurs elle néglige le masque (FFP2) que je lui tends.

 

Le petit de 5 mois tousse, sa température est à 39.8, malgré le paracétamol donné il y a 1 h, il a l’air fatigué et semble le plus atteint, la petite de 2 ans a 38.5 et ne tousse pas, le moyen de 5 ans a 39.4.et il tousse. Y a pas à dire ca y est, c’est arrivé et c’est chez moi.

Heureusement, la réunion d’information de la DASS date de 2 jours et est encore dans ma mémoire : moins d’1 an= sujet à risque ++, 3 malades = cas groupé, l’organigramme, l’arbre décisionnel, la consultation dédiée, je me récite tout ça comme mes questions d’internat.

Dire que je trouvais ça un peu exagéré ! Vite appelons le 15 comme ils disent dans la brochure.

D’abord 3 appels au 15 sans succès : 1 dizaine de sonneries puis bip bip appel occupé. Scrogneugneu, ça s’annonce mal !

Appel d’un cabinet d’urgentiste (SUR)

le permanencier me donne le numéro de grippe info 825803803 fermé à cette heure.

Appel de l’hôpital du coin, les urgences : la consultation dédiée c’est chez vous ? Non on n’est pas au courant. Il faut appeler le 15 (ça fait 20mn qu’on est dans ce petit bureau avec 3 gentils cracheurs de méchant virus).

Je fais des aller et retour entre les 2 bureaux pour finir ma consultation habituelle et interroger du regard ma courageuse interne, elle le téléphone collé à l’oreille, pas inquiète du tout, moi avec ma boite de lingettes dans la main essuyant les poignées de porte à chaque passage, une petit giclée de SHA dès que je passe devant le flacon (gestes contra phobiques ?)

J’ai une première pensée pour mes patients atteint de TOC, et une 2è pour mes enfants qui partent en colo dans 2 jours, leur ferai je un bisou ce soir avant de dormir ?

Enfin le 15 a répondu, très sympa, le régulateur doit consulter les dernières directives qui datent de ce matin. Pour les enfants de moins d’1 an c’est Necker, mais comme ils sont 3, Bondy accepte de les prendre. Surtout, qu’ils mettent bien leur masque ! Oui oui, bien sûr. (Je leur en donne 4 d’avance en souriant in petto).

Ils peuvent venir avec leur propre véhicule, pas la peine d’attendre une ambulance.

Ils sont partis, j’utilise une dizaine de lingettes pour nettoyer la table d’examen, le bureau, les chaises, le stéthoscope, l’otoscope, j’essaie d’imaginer où ils ont pu poser leur menottes.

Ouf ! Je regarde ma montre, tout cela a duré 1 h en tout. Mais c’était une première. Je me dis que l’interne ne sera pas toujours là, le bureau ne sera pas toujours libre, et la salle d’attente ne sera pas toujours vide…

Dans 48h je saurai si je suis passé à travers.


Samedi 1/8 : 18h après cette "expérience", je vais bien merci et j’ai assuré ma consultation de ce matin sans problème et sans masque. ;-)

J’ai essayé d’avoir des nouvelles de mes petits patients expédiés à Bondy sur les conseils du SAMU à une supposé consultation dédiée grippe enfant.

1er coup de téléphone au numéro indiqué par le SAMU, je tombe sur le bloc opératoire

"excusez moi de vous avoir dérangé"

"yapadquoi"

2è coup de téléphone au standard : urgence de pédiatrie.

Chouette je tombe sur un médecin.

"Vous êtes la « consultation dédiée grippe enfant ?"

"Non on est les urgences normales, y pas plus de consultation dédiée ici que beurre en broche"

"Ah bon mais alors ce qu’ils ont dit à la DASS, et le parcours machin etc. ?"

"Pas au courant. Ici on reçoit les petits patients grippés comme d’habitude avec tout le monde"

"mais comment vous faites pour les masques, ils ne sont pas adaptés aux enfants"

"Ah oui exact, bonne question !"

"Bon et alors mes patients d’hier soir qu’est ce qu’ils sont devenus ?"

"Attendez je regarde… oui ils ont bien été vus > Ah ! > Retour à domicile"

" ????? Quoi ? pas de Tamiflu ?"

"Non"

"pas de prélèvement ? Non, on ne prélève que les formes graves"

 

"Mais le petit de 5 mois, les cas groupés et tout ça ?"

"Rien il a simplement été convoqué pour contrôle aujourd’hui." (A 13h20 il n’était toujours pas repassé).

 

A suivre...

PS A la radio en repartant, j’apprends qu’ils ont mis 140 personnes au TAMIFLU dans un bateau (mais non ils y étaient déjà avant !) pour un cas diagnostiqué. Mais c’est quoi tout ce Bin’z ?!

 

Philippe Grunberg

Toute l'actu

L'actu de ma spécialité

L'actu par thème

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale