×
Accueil > UG Zapping > UG Zapping n° 07
 

UG Zapping


par Claude Bronner

UG Zapping n° 07

Publié le : 28 juillet 2009
Espace Généraliste

27 JUILLET 2009....N° 07
GRIPPE : LA SAGA DE L'ETE


GRIPPE SUPERSTAR certes pas trop dans les cabinets médicaux, mais dans les sphères gouvernementales et journalistiques, oui. Avant de partir en vacances comme tous nos gouvernants (pas loin, c'est promis-juré), notre Ministre a décidé de mandater officiellement la médecine générale pour s'occuper de la grippe. Il était temps de revenir à la raison tant le cirque "hospitalo-centré" était devenu ridicule. Le 23 juillet, le site du ministère était ouvert à l'heure et on peut y trouver un peu de documentation et tous les médecins ont été destinataires d'une lettre de la Ministre. Exemple de réponse de médecin nettement colère. De son côté, Union Généraliste a publié un communiqué. l'AMedRef a fait de même. Pour l'essentiel, on attendra : flottements sur les circuits des masques, sur les messages d'utilisation des antiviraux, questionnements intenses sur la campagne vaccinale à venir. Le plus interpellant est l'incapacité absolue de cohabitation raisonnable du monde administratif et du monde professionnel : on a fini par mettre au point des modalités pour que les pharmacies délivrent gratuitement aux patients des masques precris par les médecins, mais nos experts ont été incapables de concevoir le même circuit simplissme pour les masques des médecins ! Illustration parfaite par les Shadocks !

BRAVO LES MEDCONS Il ne s'est pas dégonflé, le SAPC, syndicat des médecins conseils. Un courrier au vitriol pour dénoncer les manipulations du directeur et du médecin conseil chef de madame Lacaisse à propos des Capi. Ils mettent fin au mensonge du non-intéressement des médecins-conseils au résultat de placement des Capi et soulignent que bien évidemment, le but est de resserrer progressivement la pression sur les médecins capités. A lire, tant par ceux qui ont pris les Capi que par ceux qui acceptent de laisser filer quelques centaines d'euro pour s'opposer à madame Lacaisse.

CNAM 25 MESURES La CNAM consulte les syndicats en vue d'une nouvelle négociation conventionnelle. Négocier peu de temps avant une élection professionnelle imposée par l'application de la loi HPST : la situation idéale ! On est doué en France pour rendre encore plus difficile ce qui était déjà compliqué. Des syndicats étalent avec enthousiasme leur catalogue (MG France; SML). La CNAM, de son côté, a pondu 25 mesures pour mettre de l'ambiance. Leur bilan des actions passées ( voir pages 80 et 81 des annexes) est éloquent : pratiquement tout le prévisionnel a été mis en oeuvre en ville, y compris les CAPI. A l'Hopital, rien : le mot qui revient est "non retenu à ce stade".

2 AVENANTS CONVENTIONNELS au journal officiel ces jours-ci. L'avenant N° 29 met en place un comité technique paritaire de "simplification administrative". C'est pas trop tôt. Avec un peu de mauvais esprit, on va dire que ce machin permet surtout d'éliminer avec bonne conscience la FMF qui n'a pas signé la convention (et dont les généralistes ne sont pas représentatifs) et de rémunérer les participants aux réunions de 12 C et des frais de déplacement ! L'avenant N°30 met en place un FAC (Fonds d'Actions Conventionnelles) pour toutes les actions autres que la formation professionnelles conventionnelle et l'évaluation des pratiques qui ont déjà leur organisme de gestion..

HPST TROP FORT La loi HPST a été globalement validée par le Conseil Constitutionnel qui a retoqué des points mineurs assez secondaires pour les libéraux. Ce n'est peut-être pas la lecture idéale pour la plage, mais tout syndicaliste ou assimilé sérieux se doit de pouvoir dire "je l'ai lue" et de faire des commentaires autorisées. (Télécharger les 88 pages de la loi HPST).

ELU C'EST MIEUX Nos gouvernants tapent à fond sur les presripteurs d'arrêts de travail et les fainéants qui les demandent. L'épisode Nora Berra où une secrétaire d'état nouvellement nommée se fait dénoncer par le Canard Enchaîné pour avoir bénéficié à la fois d'un arrêt de travail pour maladie (et de ses indemnités journalières) et des indemnités d'élue parce qu'elle a continué à siéger montre deux choses : participer à des réunions d'élu est sans doute réellement moins astreignant que de faire les heures d'un temps plein de boulot et il y a quand même deux poids et deux mesures entre le tout venant et les élus. On aimerait savoir quel motif (obligatoirement "médical" si on en croit les textes) les élus qui ont concocté la loi sur les sorties lors des arrêts de travail suggéreraient au médecin prescripteur pour autoriser une salariée d'un labo pharmaceutique à bénéficier de sorties libres afin de vaquer à ses tâches d'élue municipale puisque la communication du monde politique a été dans le sens d'un strict respect de cette loi par leur collègue !

TEMPS GENERALISTES 8 pages sur "Le temps de travail des généralistes" dans le N°144 des Questions d'Economie de la Santé de l'IRDES. A vrai dire, il faut bien se rendre compte qu'on manque singulièrement de données. Un tableau d'une page (nettement au conditionnel) résume le document et donne un plaisant détail de ce à quoi un généraliste passe son temps.

Cet UG Zapping est rédigé par le docteur Claude Bronner, co-président d'Union Généraliste. Il est envoyé à tous les médecins et à d'autres partenaires dont nous avons l'adresse de courriel. Notre annuaire est déclaré à la CNIL. Si vous ne voulez plus le recevoir, écrivez à dr.cbronner@wanadoo.fr . Union Généraliste est un nouveau syndicat de médecins généralistes qui réunit les syndicats Espace Généraliste et FMF Gé. Il est affilié à la FMF (Fédération des Médecins de France). Les statuts sont déposés, les bureaux et comité directeur constitués par fusion des deux structures . Le site d'Union Généraliste est actif sur http://www.uniongeneraliste.org/. Pour le passé, on peut toujours se reporter sur les sites des deux entités constituantes, Espace Généraliste et la FMF Gé.

GRIPPES ET ALERTES la grippe circule gentiment dans notre pays pendant que les autorités et les "experts" font semblant de maîtriser la situation. Elle se soigne comme dans le bon vieux temps avec du paracétamol, des boissons abondantes, un repos bienfaisant et parfois, quand il faut vraiment aller travailler ou quand on craint les complications, on peut tenter l'antiviral (la grippe n'est quand même pas une pathologie inconnue). La fiche grippe à remettre aux patients selon les recommansdations du gouvernement est à lire, à connaître et éventuellement à diffuser. On peut éviter de lire la prose de la Ministre aux médecins si on est pressé, mais elle a le mérite d'exister. Le gouvernement a engagé plus de 800 million d'euros pour l'achat de 94 millions de doses de vaccin. Pendant que les anglais distribuent le Tamiflu par téléphone et fax, chez nous, on nous conseille de l'éviter. Bref, faites comme d'habitude et ce sera très bien. Apprenez les bases de l'hygiène à vos patients, y compris la pose de masques et apprenez leur à les mettre. Comme pour les capotes (anglaises bien évidemment) il vaut mieux être avec quelqu'un d'expérimenté quand il faut s'en servir pour la première fois et l'entraînement "à blanc" donne l'expérience !

PARCOURS IDEAL du grippé selon les consignes du ministère. Au téléphone : - Docteur, j’ai de la fièvre, des courbatures et je tousse ! OK, je ne dis pas “j'arrive”, après tous ces efforts pour nous amener à faire venir les patients au cabinet et j’ai pas trop envie non plus ! Je lui dis, venez à 15h à ma consultation "spéciale grippe". Quand vous entrez dans la salle d’attente, prenez un masque, mettez le et asseyez vous jusqu’à nouvel ordre. Ne touchez personne et si vous vouliez être gentil, prenez une lingette imprégnée et essuyez la poignée de porte que vous venez de toucher et nettoyez bien vos mains. Merci de ne pas me piquer de lingettes ni le soluté hydro-alcoolique. En attendant la consultation, lisez toutes les affiches du ministère qui couvrent les murs. Ensuite j’accueille le patient, avec mon masque FFP 2, que ma secrétaire a cherché à la gendarmerie. Je l’examine, je me nettoie, je nettoie mon stéthoscope, j’essuie tout ce qu’il touche (en fait je lui dis de ne rien toucher), je vérifie s’il a tout lu et compris et je lui prescris du paracétamol, des masques et un arrêt de travail (tiens tiens, un sujet un peu polémique les derniers temps...) Après ça, il part avec le masque que je lui ai remis dans la rue, va à la pharmacie où le pharmacien lui remet paracétamol et masques. Ensuite il rentre chez lui et se débrouille avec ses masques et les bons conseils qu’il n’aura qu’à télécharger sur Internet.

NAISSANCE ASIP Le progrès est en marche avec la naissance de l'ASIP (Agence des Systèmes d'Information Partagés de Santé) qui remplace et complète le GIP-DMP. Président Michel Gagneux, directeur Jean-Yves Robin. Reprenons la terminologie officielle : l'Asip a pour rôle de "favoriser le développement des systèmes d'information partagés dans les domaines de la santé et du secteur médico-social" et ils travaillent apparement ferme pour permettre au GIP-CPS d'intégrer le périmètre de l'ASIP. Pour le GIP Sesam Vitale, ça a l'air de glandouiller. Les commissions ronflantes mises en place nous rassurent complètement sur le résultat de tout ce barnum appliqué au poste de travail du docteur et autres profesionnels de santé. On a ainsi un Conseil d'éthique et de déontologie, un Comité de liaison et de coopération, une Conférence de 'ASIP Santé et bien sûr, toutes les "commissions thématiques de concertation" nécessaires.

BLAME MERITE obtenu par plusieurs membres d'Espace Généraliste dans un jugement ordinal pour une consoeur de service spécialisé qui avait critiqué sévèrement la compétence des médecins généralistes à propos de leur capacité de prendre en charge les diabétiques de type 1. En rajoutant de plus un commentaire peu amène sur leur incompétence à faire des certificats "conduite automobile"chez les diabétiques (verbatim des propos). Union Généraliste vous invite à lire le communiqué auquel vous avez échappé pour actualité débordante.

CARMF PAS SYMPA une affaire pour laquelle la cellule juridique d'Union Généraliste a été sollicitée mérite d'être connue de tous. Un médecin avait divorcé de son épouse et il pensait sans doute avoir bien fait les choses pour qu'elle n'ait pas à assumer ses dettes à la CARMF. Il est décédé et sa veuve est condamée à verser les cotisations CARMF dues, ce qui fait une sacrée somme (avec des intérêts de retard de 0,66% par mois, ça grimpe vite). La lecture du jugement fait réfléchir : la cour de cassation retoque la cour d'appel qui n'avait pas voulu vérifier la réalité du paiement de la pension de réversion, mais valide quand même la dette car au moment ou elle a été contractée, les époux étaient solidaires.

MEDAILLES DIVERSES Comme d'habitude, le 14 juillet a été l'occasion d'un feu d'artifice de médailles. Parmi les professionnels de santé, il y en a une qu'on a trouvé méritée à Union Généraliste, c'est celle du Dr Nicole Bez (active à MG-France, nul n'est parfait !), qui a bien travaillé entre autres pour la défense des femmes médecins. Il ne faut surtout pas s'arrêter en si bon chemin et se dépêcher de restaurer la médaille d'honneur des épidémies.

PRESSE MIDI dans Var Matin du 9 juillet, un article au titre sympa ( Figanières : Le médecin de campagne, on le soigne!) montre que la compréhension de la problématique médecine générale progresse : même au soleil il y a des problèmes de disponibilité de généralistes et de plus en plus souvent, lorsqu'un médecin part sans successeur, la situation devient vite intenable pour ceux qui couvrent le même secteur.

LE COIN DU CARABIN Il y a deux statues dans un jardin de la ville, l'une masculine et l'autre féminine. Elles se font face depuis plusieurs siècles lorsqu'un jour un ange descend du ciel, et leur murmure: -Vous avez été exemplaires pendant toutes ces années et je vais vous faire un cadeau. Je vous donne la vie, mais pour une demi-heure seulement. Aussitôt les deux statues s'animent et se rapprochent l'une de l'autre. D'un même élan, elles se lancent dans un buisson . On entend quelques bruits d'agitation, des branches qui cassent, des rires, des cris étouffés. Au bout d'un quart d'heure, les deux statues ressortent du buisson, le sourire aux lèvres. -Il vous reste encore du temps, leur dit l'ange.Vous devriez en profiter. La statue féminine se tourne vers son partenaire et lui dit: -D'accord, mais cette fois, c'est toi qui maintient le pigeon par terre et c'est moi qui lui chie dessus !

La grippe est évidemment à l'honneur avec des images qui méritent le détour. Pourquoi se compliquer la vie à chercher des masques à la gendarmerie : il y a des solutions bien plus simples. Quant à traiter avec du Tamiflu, d'aucuns proposent des solutions bien plus radicales.

Le concours du certificat le plus rigolo, le plus débile, le plus...a rencontré un franc succès. Voici des exemples de vos contributions (a suivre) :
- Un patient franc-maçon a demandé un certificat attestant que son état de santé expliquait son absence à plusieurs réunions mensuelles de la Loge... sous peine d'en être exclu.
- En date du 7 juillet 2009 (voiles de la liberté a Rouen), un médecin a eu 5 demandes pour des certificats rédigés ainsi : " Mlle Exemple me paraît apte à prendre le bac ....à priori bien évidemment puisque mes compétences médicales, quoique très étendues, ne m'ont jamais porté à me poser ce genre de question saugrenue. Quoiqu'il en soit, elle me paraît physiquement et psychologiquement apte à monter sur un bateau" Commentaire du confrère : "8 ans de médecine"!
- Demande de certificat pour un enfant de 10 ans qui en fin d'année avec son école doit faire une sortie avec 1 nuit sous la tente de camping. Est-il apte à faire du camping ?
- Pour une patiente qui devait se présenter à des examens dont 2 avaient lieu en même temps dans deux villes de deux départements différents, rédaction d'un certificat médical stipulant que la dite patiente ne pouvait pas se trouver simultanément dans les deux villes ! On exigeait d'elle qu'elle produise un certificat médical justifiant son absence à l'un des examens.

Et je passe sur les commentaires lubriques : "Avant de délivrer un certificat d'aptitude à la pratique du billard, il paraît quand même prudent de vérifier l'état de la queue".

Dr Claude Bronner

 

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale