×
Accueil > UG Zapping > UG Zapping n° 18
 

UG Zapping


par Claude Bronner

UG Zapping n° 18

Publié le : 30 janvier 2010
Espace Généraliste

28 JANVIER 2010....N° 18
LA MEDECINE GENERALE, IL Y A MOINS BIEN. MAIS C'EST PLUS CHER

BRAVO LES GENERALISTES car il faut admirer leur efficacité : le mardi 12 janvier, la vaccination anti-grippale passe en ville et le jeudi 14 on déclare la fin de l'épidémie ! Il eut fallu le faire plus tôt. Bref, on peut aller chercher les vaccins dans les centres et en faire au cabinet, bientôt en pharmacie, mais le train est passé. Nos patients ont compris que les deux vagues se sont succédées et que sauf énorme surprise, il n'y en aura pas de troisième dans l'immédiat. La demande de vaccination est au plus bas. Par contre les médecins généralistes sont absolument ulcérés du peu de considération à leur égard. C'est ce qui ressort des rencontres en régions et des commentaires de la pétition. L'Assemblée Générale d'Union Généraliste a fait le constat d'une envie pressante d'en découdre (Communique du 25 janvier). Sur le Cs, le C et sur la télétransmission. Seule l'union syndicale est à même de réussir, mais le terrain est favorable. Pour commencer, un appel commun est lancé par Union Généraliste, MG-France, le SNJMG et les MOST à démarrer la cotation du CS et un communiqué commun a été publié le 28 janvier.

REGLEMENT ARBITRAL Bertrand Fragonard doit mettre en oeuvre un succédané de convention car elle a expiré le 11 janvier. Il a trois mois pour cela et en attendant tous les effets de la convention se poursuivent. Roselyne Bachelot aimerait bien que toute cette période intermédiaire, avec les élections professionnelles en vue, et une nouvelle négociation conventionnelle au plus tôt cet automne si ce n'est en 2011, se déroule dans le calme, sans Cs pour les généralistes, avec un C qui reste à 22 euros et une taxe télétransmission (0,50 € par feuille de soins papier). Bref, une période où Madame Lacaisse continue de mettre la pression sur les médecins sans débourser un centime de revalorisation. Pour ceux qui l'auraient oublié, le C et le V à 22 datent du 1er juillet 2007 et les actes de généralistes baissent globalement en nombre et se chargent conjointement en contenu.

RAPPORT VALLANCIEN Et un rapport sur "Le bilan des maisons et des pôles de santé et les propositions pour leur déploiement" avec ses annexes. Son auteur le plus médiatique, Guy Vallancien, dit fièrement dans le QDM du 19 janvier : "Il est grand temps de passer de l'Artisanat médical à l'Industrie du soin". En voilà un qui a tout compris et tiré toute la substantifique moelle de l'affaire de la grippe qui a été un modèle de construction industrielle face à l'artisanat supposé ! Pour avoir une idée de sa vision de l'artisanat des généralistes (entre autres), lisons le texte : "Le dispositif de premier recours est le maillon faible du système de santé français. Il s’avère peu capable de donner une réponse adéquate aux demandes de soins, de prévention et de suivi des maladies chroniques, ni d’assurer un égal accès à l’ensemble de la population. En outre, il ne répond plus aux attentes des professionnels de santé". On n'est pas sûrs que les français voient le système de santé du même oeil quant au maillon faible ! En attendant, découvrez un texte bien senti d'Yvon le Flohic qu'il a appelé "le bal des experts en cour" pour souligner cette manie des rapports qui ne s'attaquent pas à l'essentiel. Toutes les structures de jeunes médecins ont salué ce rapport (qui comporte heureusement quelques points remarquables), mais on a l'impression qu'ils voient les maisons de santé comme des annexes des hôpitaux, postes en salariat, cocon connu, douillet et protecteur, avec mutation possible entre postes interchangeables et évolution de carrière, ce qu'elles ne sont pas et ne seront pas car les investissements prévus sont loin d'être adaptés à ces objectifs.

PETITIONS GENERALISTES La pétition peut encore se signer sur Internet (http://www.petition-medecin.org/), mais on n'exploitera plus les commentaires. Après suppression des doublons, elle a été signée par 4 768 médecins généralistes. La somme des commentaires (1530) mise à la disposition de tous devrait servir de thermomètre à tous ceux qui s'interrogent avec circonspection sur l'état de la médecine générale. Le Syndicat de la Médecine Générale (SMG) lance lui aussi une pétition qui dit la même chose en termes plus "SMG". Chaque expression de protestation de la médecine générale est un petit caillou qui permet d'avancer. Alors, pétitionnons avec le SMG.

Cet UG Zapping est rédigé par le docteur Claude Bronner, co-président d'Union Généraliste. Il est envoyé à tous les médecins et à d'autres partenaires dont nous avons l'adresse de courriel. Notre annuaire est déclaré à la CNIL. Si vous ne voulez plus le recevoir, écrivez à dr.cbronner@wanadoo.fr . Union Généraliste est issu de la fusion des syndicats Espace Généraliste et FMF Gé. Il est affilié à la FMF (Fédération des Médecins de France). Les statuts sont déposés, les bureaux et comité directeur constitués par fusion des deux structures . Le site d'Union Généraliste est actif sur http://www.uniongeneraliste.org/. Pour le passé, on peut encore se reporter sur les sites des deux entités constituantes, Espace Généraliste et la FMF Gé. La revue de presse d'Union Généraliste se lit sur http://www.uniongeneraliste.org/revue-de-presse/

GRIPPES ET ALERTES C'est le calme presque plat. Voir carte et commentaire du Grog et Inserm. Le virus H1N1 est présent dans 10% des prélèvements : il en reste donc quand même et pensez au Tamiflu pour soulager les patients symptomatiques. Des gastro-entérites, des consultations en baisse, pas la moindre allergie aux plantes à se mettre sous la dent. Presque on souhaiterait la fameuse 3 ème (certains disent 2 ème) vague de grippe pour vacciner à tour de bras ces patients qui ne veulent plus du vaccin et ces médecins qui pensent qu'on est tranquilles jusqu'en automne. Ca permettrait de redorer le blason du ministère et des experts ! Pour l'actualité le site de Jacques Desbarbieux fera l'affaire.

REVUE DE PRESSE Ne manquez pas la revue de presse d'Union Généraliste et mettez l'adresse qui vous permet d'y accéder en favoris : http://www.uniongeneraliste.org/revue-de-presse

VAC OU C (CS) et V (VS) Quelques jours pour mettre le nouveau code dans la nomenclature (Publication du VAC au JO du 19 janvier 2010 avec ses 6,60 €). Personne ne va évidemment se servir de ce montant ridicule pour coter une vaccination telle qu'elle est décrite minutieusement dans le texte. Pour les quelques patients qui viennent exprès en consultation ou sont vus exprès par le médecin en visite pour une vaccination, ce sera C ou V. Mais en général, c'est tout simplement un geste supplémentaire fait par le médecin dans un C ou un V qui sert à autre chose que la vaccination. Et donc un acte gratuit. La moindre des corrections eut consisté à ce que le médecin qui vaccine au cours d'une C puisse ajouter le VAC comme cela s'est par exemple passé logiquement en Grande Bretagne.

AMELI COUPON C'est le service Ameli pour les médecins qui réalisent des vaccinations : il permet d'imprimer le bon de vaccination d'un patient. Pour cela, il faut avoir installé l'Espace Pro sur l'ordinateur (PC seulement, demander le passage de madame Lacaisse). Puis il faut mettre sa CPS dans le lecteur, accéder à l'Espace Pro, charger le coupon patient en passant par sa carte vitale et cliquer sur imprimer pour créer le fameux sésame. C'est quand même nettement plus simple de noter le vaccin, son numéro de lot et sa date d'exécution dans la "zone vaccins" du logiciel médical (c'est même assez logique) et d'éditer en deux clics dans tout logiciel médical normalement conçu un certificat de vaccination comportant le N° de sécurité sociale du patient et toutes ces précieuses informations concernant la traçabilité. Ils n'ont même pas pensé à le suggérer dans le mode d'emploi de la vaccination.

FEUILLETON KETOPROFENE Le 12 janvier, les crèmes au Kétoprofène étaient suspendues d'AMM (lésions parfois importantes si photosensibilisation). Le laboratoire Menarini a réussi à faire valider en référé son Ketum par le Conseil d'Etat en attendant la décision au fond et la crème va revenir dans les pharmacies. S'il paraît logique de continuer d'en prescrire à des patients qui le réclament car dans ce cas ils s'agit d'un patient informé qui le supporte, la primo-prescription va être plus à risque en cas de pépin : nul ne pourra dire qu'il ignorait le danger.

CS ET TELETRANSMISSION Pour facturer des CS quand on est généraliste (action en cours de développement), on se heurte vite à la case "télétransmission". Certains logiciels le permettent, parfois avec des manoeuvres complexes, d'autres non. Mais en général madame Lacaisse ne traite pas automatiquement la facture télétransmise. Il est donc plus simple de passer à la feuille de soins papier. Ca démarre en même temps la grêve de télétransmission ! N'oublions pas qu'en Alsace, un TASS (tribunal de la sécu) a condamné madame Lacaisse à verser 1000 € d'indemnisation à un médecin à qui elle refusait le CS. Ca pourrait faire cher au final ou en d'autres termes rapporter gros. Pour l'instant, commandez des feuilles de soins papier et surtout demandez votre qualification à l'Ordre départemental si ce n'est fait et écrivez à Madame Lacaisse pour lui faire part de votre spécialité.

LE COIN DU CARABIN Une souris blanche demande à une autre : tu vas te faire vacciner contre la grippe A H1N1? T’es folle, ils n’ont pas fini les tests sur les humains !

Entendu en consultation :  "Vous savez , Docteur, les 2 jumeaux (de ma fille) se sont fait baptisés contre le H1N1"

Petit dessin déjà vu dans Grippes et Alertes sous le mot gastro-entérites.

Un homme s'endort plusieurs heures sur la plage et se réveille avec un terrible coup de soleil sur tout le corps. Souffrance. Il s'en va immédiatement à l'hôpital et il est promptement admis pour brûlures au second degré. Le médecin lui prescrit un traitement : biafine en couche épaisse, sédatif puissant et Viagra toutes les 4 heures. L'infirmière, surprise, demande : Quel bienfait va donc lui apporter le Viagra dans son cas? Le médecin réplique : Ça va lui permettre de garder les draps éloignés de ses jambes.  

Sur Esculape, de bonnes pages d'humour médical.

Dr Claude BRONNER
06 07 88 18 74
dr.cbronner@wanadoo.fr

 

 

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale