×
Accueil > UG Zapping > UG Zapping n° 24
 

UG Zapping


par Claude Bronner

UG Zapping n° 24

Publié le : 18 avril 2010

Espace Généraliste

18 AVRIL 2010....N°24

SARKOZY CHERCHE A GAGNER DU TEMPS


C'EST DEJA MIEUX QUE RIEN Nicolas Sarkozy a fait une visite a des généralistes le 16 avril et a annoncé une revalorisation à 23 euros pour le 1er janvier 2001. Le communiqué de presse de l'Elysée donne les détails : le C à 23 sera inscrit au règlement arbitral et ce "pourrait" être au 1er janvier. Et si c'était avant ? Il reste quelques jours pour décider. Quant au CS, ce serait aussi pour le 1er janvier. Ca rappelle la vieille histoire du coiffeur qui a mis sur sa vitrine "Demain, on rase gratis". Un client se pointe le lendemain "Alors, c'est gratuit aujourd'hui ?" "Ah non, regardez ce qui est marqué, c'est demain" répond le coiffeur. Repousser à plus de 6 mois une promesse d'augmentation non tenue il y a plus de 2 ans n'est pas une avancée, c'est un manque de respect pour notre profession. Considérer que les généralistes n'auront droit au CS qu'en 2011 n'est pas une avancée, c'est un retard dans la prise en compte de la spécialisation pourtant officielle des médecins généralistes.

MAIS NETTEMENT INSUFFISANT Ce n'est évidemment pas d'un euro que les généralistes ont besoin, mais bien d'une nouvelle donne. Le président, citant la mission Legmann qu'il avait initiée, ne l'exclut pas et "a demandé au Docteur Elisabeth Hubert d'organiser une grande concertation sur la médecine de proximité pour identifier les réponses structurelles à ses difficultés". Cette concertation large doit se terminer fin septembre en même tant que les élections aux Unions des Médecins mettront en place la représentation chargée de négocier la suite. Espérons que Elisabeth Hubert saura se montrer à la hauteur des attentes ! Malheureusement, la revalorisation repoussée ne donne pas confiance et c'est bien dommage. Chaque syndicat réagit à sa manière : la CSMF a du mal avec le CS, MG FRance se félicite de l'annonce du CS, Union Généraliste souligne l'insuffisance de la décision et les deux appellent à l'indispensable "plan Marshall" souligné pour la médecine générale par MG France et pour l'ensemble de la médecine libérale par la FMF.

MISSION LEGMANN Les 20 propositions de la mission Legmann sont publiées et visibles sur le site de l'Ordre. Mais plus que les propositions, il faut lire l'intégralité du rapport. On y trouvera quelques épines irritatives : on notera ainsi qu'ils proposent des "structures traitantes" pour remplacer le médecin traitant ! Ca existe déjà et ça s'appelle l'hôpital public où justement ce ne serait pas du luxe d'affecter un médecin référent à chaque patient. Mais l'ensemble du diagnostic est d'une grande qualité et si les propositions manquent de perspectives de financement, elles sont toutefois suffisamment intéressantes et explicites pour rendre les propos de Nicolas Sarkozy bien fades pour rester polis.

ONDAM PERVERS l’ONDAM est une terrifiante machine à escroquer les libéraux par 2 mécanismes essentiellement : depuis 2006 on voit de plus en plus de versements aux hôpitaux « hors ONDAM », notamment les fonds MIGAC. Au dernier exercice ils auraient atteint 20 % des fonds ONDAM (Cour des Comptes). D'abord, l'ONDAM ville/hôpital qu’on nous présente sur une base 100 est en fait réalisé sur une base 120, avec les 20 points supplémentaires du seul côté de l’hôpital, ce qui porte déjà sa part officielle de 50 % à 58 %. Ensuite, et depuis toujours, les prescriptions hospitalières délivrées en ville (consultations externes, SAU, ordonnances de sortie, etc …) sont décomptées sur l’ONDAM de ville et non pas de l’Hôpital (pharmacie, IJ, transports, auxiliaires médicaux, biologie, etc …). Cette externalisation représente 17 % de l’ONDAM de ville et porte la part de l’hôpital de 50 à 67 % dans sa version « officielle » et de 58 à 72 % en réalité. Rappelons que le retard de la revalorisation du C à 23 est officiellement dû à ce que la médecine de ville n’a pas suffisamment réussi à limiter la croissance de l’ONDAM de ville … rempli par l’hôpital même si aujourd'hui on invoque plutôt la crise.

SPECIALISTES AU RABAIS Quelle République ! Le 8 avril, la Cour de Cassation le dit clairement « le généraliste doit s’entendre du praticien qui exerce la médecine générale et le spécialiste du praticien qui exerce, à titre exclusif, une spécialité déterminée ». Donc selon la Cour, un "spécialiste en médecine générale" ne serait pas un "praticien qui exerce, à titre exclusif, une spécialité déterminée", celle de "médecine générale"...? Vite une aspirine.... pour les juges. Evidement que la médecine générale est une spécialité définie, exactement comme la cardiologie ou la radiologie et non la bonne vieille omnipratique qui sent la naphtaline. C'est en tout cas ainsi que le voient la plupart des autres pays. Heureusement, le 16 avril, Nicolas Sarkozy a su mettre un terme à ce délire et donner des arguments de poids à ceux qui disent depuis longtemps que dès qu'un généraliste est qualifié, il est un spécialiste comme un autre. Si vous faites CS, on voit mal un nouveau tribunal dire que le président raconte des bêtises. Chiche ?

PLAQUE DEVISSEE Dans le Loir et Cher, un préfet vient de précipiter stupidement un dévissage de plaque supplémentaire : le Dr Sicard avait prévenu. On ne l'a pas cru. Il a arrêté son activité libérale qui devenait de plus en plus intenable au fur et à mesure que les confrères de son canton disparaissent (de 17 à 10 en quelques années) dès réception de la réquisition de trop. Au lieu d'accepter la décision des médecins de renvoyer la faible activité nocturne sur l'hôpital comme cela se fait de plus en plus à juste titre, le préfet (et le Conseil de l'Ordre local) ont joué avec le feu. Ils ont gagné : les patients du secteur vont avoir encore plus de mal à trouver un médecin et les médecins restants voient encore leur charge de travail augmenter. Quand comprendra t'on en haut lieu que ce ne sont pas seulement de concertations et de décisions toujours repoussées dont nous avons besoin, mais bien de décisions respectueuses de ces médecins dévoués ?

Cet UG Zapping est rédigé par le docteur Claude Bronner, co-président d'Union Généraliste. Il est envoyé à tous les médecins et à d'autres partenaires dont nous avons l'adresse de courriel. Notre annuaire est déclaré à la CNIL. Si vous ne voulez plus le recevoir, écrivez à dr.cbronner@wanadoo.fr . Union Généraliste est issu de la fusion des syndicats Espace Généraliste et FMF Gé. Il est affilié à la FMF (Fédération des Médecins de France). Le site d'Union Généraliste est actif sur http://www.uniongeneraliste.org/.

GRIPPES ET ALERTES La grippe a évidemment donné lieu à de multiples rumeurs sur Internet et le site Hoaxbuster les analyse. Ca vaut un petit coup d'oeil. Le GROG va cesser sa surveillance jusqu'à l'automne, l'INSERM continue à publier ses tableaux et le RNSA et son bulletin allergo-pollinique nous parle surtout du bouleau qui fait souffrir les allergiques. Pendant ce temps, les commissions planchent sur l'épisode grippe H1N1. Vous pourrez, avec un peu de temps disponible, suivre le travail du Sénat qui auditionne : en voici la page d'accueil, et vous trouverez l'intégralité des auditions en transcription sur le compte rendu des travaux. Mais si vous prenez un peu de temps, ce sont carrément les vidéos des auditions qui vous sont accessibles. On peut aussi revenir sur quelques séquences de l'émission d'Elise Lucet du 31 mars : les propos de Dominique Dupagne et ceux de Marc Gentilini seront vite vus et résument bien.

REVUE PRESSE Ne manquez pas la revue de presse d'Union Généraliste, quotidienne . Elle vous permet de retrouver les liens vers les multiples documents, par exemple le jogging Union Généraliste du 8 avril 2010 qui a permis de faire une jolie couverture d'Impact Médecine. Sur le site, vous trouverez également la lettre d'un médecin aux plus jeunes appelée "Lettre d’espoir aux futurs et nouveaux diplômés en médecine générale".

FAITES MOUSSER Le magazine « Le Généraliste » lance un appel à candidatures pour ses « Grands prix du Généraliste ». Lors de l’édition 2010, 6 « G d’Or » seront remis à des médecins généralistes pour distinguer les initiatives les plus remarquables en médecine générale. Décernés par un jury en mai, ils seront remis le 10 juin prochain. Chaque prix sera valorisé d’une dotation de 1000 euros, mais c’est surtout l’occasion de médiatiser un projet, une idée, un concept. Pour participer, c’est très simple: il suffit au généraliste candidat de télécharger un dossier sur www.legeneraliste.fr et de le renseigner en ligne, avant le 25 avril (attention, c'est bientôt), accompagné d’un bref descriptif de l’action.

CERTIFICATS INUTILES On y revient une fois de plus. Lorsqu'on vous demande un certificat d'aptitude à l'école, faites le, mais n'hésitez pas à rappeler sur le certificat lui même les dispositions légales qui rendent pratiquement tous ces certificats obsolètes. Il suffit de rajouter trois phrases :"La circulaire n°2004-054 du 23 mars 2004 précise que les certificats médicaux ne sont exigibles que dans les cas de maladies contagieuses énumérées dans l'arrêté interministériel du 3 mai 1989" "Le décret n°2009-553du 15 mai 2009 supprime l'obligation du certificat médical d'aptitude demandé pour l'admission en école" et "L'article L.113-1 du code de l'éducation précise que tout enfant doit pouvoir être accueilli dans une école maternelle, si la famille le demande d'où l'inutilité du certificat médical pour l'admission". En général, la demande se tarit lorsque la source a reçu plusieurs certificats ainsi rédigés.

CONCEPT DESBONS Ca pourrait se développer : un concept qui permet à chaque médecin de partager avec ses confrères ses appréciations sur ses correspondants. L'idée consiste en gros à dire pour quelle pathologie votre correspondant est bon pour que les autres médecins puissent en faire profiter leurs patients. Vous lirez les détails de présentation sur http://www.desbons.com avec une petite vidéo illustrative.

GROSSESSE ET MEDICAMENT C'est une spécificité française : on peut en être fiers et surtout, il faut l'utiliser. On en a déjà parlé, mais le rappel peut-être utile pour beaucoup : il s'agit du site du CRAT (Centre de Référence sur les Agents Tératogènes). Sa réalisation a été financée par le Fopim. C'est le seul site à consulter pour renseigner une femme enceinte sur les risques réels et lui prescrire en connaissance de cause. Mais pas seulement la femme enceinte : également la femme allaitante (ou plutôt le bébé allaité) et les risques liés au père. En fait, les différentes têtes de chapitre se déclinent ainsi : Médicaments, Vaccins, Dépendance, Pathologies, Imagerie, Expositions Paternelles.

SITE ARS il existe et vous pouvez donc le consulter : c'est le site des ARS. On ne va pas dire qu'il faut absolument aller le voir, mais la curiosité étant une qualité que nous espérons bien partagée parmi nos lecteurs, l'information est donnée ! Explorez en particulier vos pages régionales. On devrait faire un concours des plus pratiques, le résultat impactant les primes des Directeurs ! C'est d'ailleurs cette méthode des primes qui a garanti l'ouverture des ARS dans les délais impartis : les directeurs avaient des intérêts sonnants et trébuchants pour ouvrir dans les délais. La dernière Lettre de Galilée ( la lettre N° 119 ) souligne d'ailleurs le manque de réactivité des ARS pour apparaître efficacement sur la Toile. Pour recevoir cette lettre, vous pouvez vous inscrire facilement en mettant simplement votre mail avec un code de sécurité anti-spam.

TELETRANSMISSION INTERNET Pendant que les médecins rêvent de grève de télétransmission, la société Cegedim annonce la mise à disposition d'une possibilité de télétransmission par Internet. Rien sur le poste du médecin, tout à distance. Il faut une liaison haut-débit, installer un petit logiciel (paraît que ça marche aussi sur les Mac), apprendre à s'en servir (téléformation d'une demi heure incluse dans le prix 250 euros de mise en route, lecteur compris). Après un an, ce sera 20 euros (pardon, 19,90) par mois. Bref, s'il fallait une illustration supplémentaire du fait que Madame Lacaisse paye à peine le matériel de la télétransmission et pas du tout le reste (investissement matériel et temps passé), en voici une de plus. Ca se découvre et commande sur http://www.e-fse.fr/. S'il y a des utilisateurs qui en ont l'expérience, merci de nous contacter.

LE COIN DU CARABIN De mauvaises langues parlent d'incommunicabilité entre les hommes et les femmes et prétendent en donner une illustration pertinente. Deux femmes papotent : "as-tu eu du bon sexe hier ? Non c'était un désastre. Mon mari est arrivé à la maison, a mangé son souper en quatre minutes, est monté sur moi, a fini en trois minutes, s'est retourné sur le côté et est tombé endormi en deux minutes. Et toi ? Oh c'était incroyable! Mon mari est arrivé à la maison et m'a sortie pour un souper romantique. Après dîner nous avons marché pendant une heure. De retour à la maison, il a allumé toutes les chandelles dans la maison et nos préliminaires ont duré une heure! Après, nous avons fait l'amour pendant une heure! Et après, on a jasé pendant une autre heure. C'était merveilleux! Au même moment, leurs deux maris parlent : as-tu eu du bon sexe hier ? Oui! C'était fantastique! je suis arrivé et mon souper était prêt. J'ai mangé et puis on a baisé et je me suis endormi. Et toi ? L'enfer! Je suis arrivé et il n'y avait pas de souper parce qu'on n'avait pas d'électricité parce que j'ai oublié de payer la facture. Il a donc fallu que je sorte ma femme pour souper. Le souper a coûté tellement cher que je n'avais pas les moyens de payer le taxi pour le retour. Il a fallu marcher une heure! De retour à la maison; toujours pas d'électricité; j'ai dû allumer des maudites chandelles dans la maison. J'étais tellement frustré que ça m'a pris une heure pour bander et après ça m'a pris une autre heure pour jouir. Finalement, encore choqué ça m'a pris une heure pour réussir à m'endormir et pendant ce temps là, ma femme a pas arrêté de parler...

Et pour ceux que l'humour pipi-caca ne rebutent pas, une liste de médicaments génériques un peu trafiquée.

Et toujours un peu pipi-caca, le thermomètre clé-USB pour délirer vers le dossier médical sur clé USB cher aux députés et tout ce qu'on peut en attendre avec un peu d'imagination !

Dialogue imaginaire à la télé entre un député et une journaliste, sur le mode des croissants de Fernand Raynaud : la journaliste : il n'y a plus de généralistes , que comptez vous faire ? Député : créer des maisons de santé  ....pour y mettre  des généralistes dedans. La journaliste : mais il n'y a plus de généraliste libéraux... Député : alors je crée des zones de travail obligatoire ... pour y mettre les généralistes. La journaliste : mais les zones déficitaires augmentent de façon exponentielle , il n'y a plus de médecins généralistes... Député : Je crée des périodes de travail obligatoire avec autorisation de prise de  repos préalable et je l'impose aux généralistes. La journaliste : mais ..il n'y a plus de ... Un téléspectateur : Quelle patience cette journaliste, moi, ces généralistes, il y a longtemps que je les lui aurais foutu dans la gueule...

Dr Claude BRONNER

06 07 88 18 74

dr.cbronner@wanadoo.fr

 



La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale