×
Accueil > UG Zapping > UG-Zapping n° 33
 

UG Zapping


par Claude Bronner

UG-Zapping n° 33

Publié le : 12 septembre 2010

 





12 SEPTEMBRE 2010....N° 33

CHAUD LA CAMPAGNE ELECTORALE


ELECTIONS URPS La campagne est brève, mais intense. Les documents électoraux sont finalisés. Union Généraliste envoie un courrier à tous les médecins généralistes et met progressivement l’ensemble des professions de foi, listes et autres documents en ligne sur son site. N’hésitez pas à consulter vos listes régionales Union Généraliste/FMF et leurs documents. Un débat organisé par "Le Généraliste" a rassemblé les 4 grands syndicats. A suivre également, un tchat sur Impact Médecin. La CSMF se drape dans sa position d’opposant et nous promet des lendemains qui chantent après avoir été pendant des dizaines d’années le principal syndicat de médecins. Mais ils ne sont responsables de rien : c’est la faute aux autres. Sans scrupules, ils n’hésitent pas à faire une communication carrément faisandée. Ce n’est pas très intelligent, car après les élections, si les syndicats médicaux n’arrivent pas à travailler ensemble, les médecins continueront à se faire rouler dans la farine.

PARIS MAL PARTI C’est un rapport commandé par la Mairie et madame Lacaisse de Paris. Réalisé par Richard Bouton et Alain Coulomb, il s’appelle "La place des Centres de santé dans l’offre de soins parisienne. Etude portant sur 18 Centres de Santé". Le travail offre l’intérêt d’étudier globalement l’offre de soins parisienne dans sa réalité. Les généralistes ne sont que 33% et parmi eux, il y a 27% de MEP. Sans compter tous ceux qui ont un exercice mixte, libéral/salarié. Bref, en ce qui concerne les généralistes, Paris est une zone sous-médicalisée et les parisiens se rendent beaucoup aux urgences hospitalières. Ca ne va pas s’améliorer puisque le coût du foncier et le blocage des généralistes en secteur 1 ne permet pas l’installation.

CENTRES DE SANTE L’analyse de l’activité, de la productivité et des difficultés des Centres de Santé est passionnante parce qu’elle donne des éléments pour les solutions, qu’elles concernent les libéraux installés ou les médecins qui travaillent en Centres de Santé. On se rend compte que dans tous les cas, elles impliquent des moyens conséquents supplémentaires. La plupart des centres sont en déficit, les médecins sont payés en général comme un installé et la fourchette d’activité est considérable. Parfois ils sont mieux rémunérés (tenir compte des charges) qu’un installé, la plupart étant rémunérés à 50% des actes + 10% pour les congés payés. Le coût du tiers payant rapporté au personnel qui le gère est effarant et explique en soi la réticence de nombreux médecins à faire du tiers payant comme le font la plupart des autres professionnels libéraux. Trois tableaux permettent de s’informer d’un coup d’œil : les résultatsglobaux des Centres, le score médecine générale, le mode de rémunération et l’activité des praticiens.

QUEL PROGRAMME ? Union Généraliste vous propose quelques documents et exposés qui permettent de dresser des constats et de proposer des solutions. Ils ont été déclinés lors d’un colloque ce 10 septembre 2010. Un petit exposé sur le fonctionnement de la cellule juridique d’Union Généraliste qui fait de ce syndicat un expert collectif et un acteur de poids sur le sujet. Les tracasseries et harcèlement des médecins, organisés par la loi dans un bel enthousiasme collectif des députés, et mis en musique de manière intolérable, plus particulièrement vis à vis des médecins généralistes, par madame Lacaisse, sont détaillés. L’Allocation Supplémentaire Vieillesse est un des sujets les plus chauds sur lesquels il va falloir plancher très rapidement. Et enfin, quatre diapos pour exposer les grandes lignes des solutions indispensables à la situation actuelle.

CODE BARRE Comme souvent, UG Zapping (N°32) a été le premier à monter au créneau sur l’obligation publiée au journal officiel de mettre le code barre sur les ordonnances, fustigeant la méthode (aucune concertation, donc voué au rejet), mais signalant l’intérêt : imputer aux prescripteurs hospitaliers leurs dépenses car c’est le but premier de la mesure. La CSMF, dans son positionnement anti-tout dans l’espoir que cela paye électoralement appelle au boycott d’une mesure que personne ne demande d’appliquer immédiatement ! Vous n’avez donc pas besoin d’appliquer une obligation légale, une de plus, vouée à prendre son temps. Pour ceux qui veulent faire les malins et mettre le code barre de leur N° Adeli et de leur N° RPPS sur les ordonnances ordinateur, c’est une police à mettre en place. Mode d’emploi. Au fait, comment trouve t’on son identifiant RPPS ? Il est sur la fiche du médecin dans l’annuaire de l’Ordre.

MEDECINE DU TRAVAIL Les députés, jamais en mal d’une économie à la petite semaine, proposent de faire assurer le suivi de médecine du travail par le généraliste. Il est évident que le suivi courant (état de santé, prévention comme vaccination etc...) est du ressort du spécialiste en médecine générale. Il n’empêche qu’il faut un suivi spécialisé pour les pathologies en lien avec le travail et leur gestion au sein des entreprises, notamment dans une optique préventive. C’est qu’ils sont malins, nos députés : ils ont bien compris que le suivi en médecine du travail coûte autant sinon plus par salarié que le suivi des patients en médecine générale et que ramener le coût de la médecine du travail à celle de la médecine générale serait une bonne affaire...économique. Sauf que ce n’est pas la médecine du travail qui est surpayée, mais bien la médecine générale lamentablement sous évaluée. Dépenses 2009 médecine générale : 7 milliards. Nombre de français 64 million. Cela représente environ 110 euros par français sur 3 500 euros de dépenses de santé annuelle per capita pour une moyenne de 4,3 actes et quelques % de forfait. A comparer avec votre facture par salarié auprès de la médecine du travail !

RAPPORT COUR DES COMPTES Le rapport de la Cour des Comptes sur la sécurité sociale est parue le 8 septembre. Les pressés pourront se reporter à la conclusion de 3 pages, mais les aficionados trouveront leur bonheur dans les 539 pages du rapport proprement dit. Quelques points sont abordés dans les autres rubriques de ce zapping. On relèvera deux critiques que les médecins peuvent confirmer quotidiennement : l’informatique de madame Lacaisse n’est pas au top et sa gestion des plus fragiles (comme les invalides, inaptes et handicapés) est illisible par multiplication des guichets. Pour l’informatique, la cour met en avant un "défaut de pilotage stratégique, tant par le ministère que par la CNAMTS". Bravo la Cour, mais qui l’écoute ?

Cet UG Zapping est rédigé par le docteur Claude Bronner, co-président d’Union Généraliste. Il est envoyé à tous les médecins et à d’autres partenaires dont nous avons l’adresse de courriel. Notre annuaire est déclaré à la CNIL. Si vous ne voulez plus le recevoir, écrivez à dr.cbronner@wanadoo.fr . Union Généraliste est issu de la fusion des syndicats Espace Généraliste et FMF Gé. Il est affilié à la FMF (Fédération des Médecins de France). Le site d’Union Généraliste est actif sur http://www.uniongeneraliste.org/.

GRIPPES ET ALERTES Pas de grippe pour l’instant, mais des syndromes grippaux en général courts (1 à 2 jours), fréquents à la rentrée scolaire. Ce sont de probables rhinovirus (écoulement nasal clair, laryngite, peu de fièvre) et parainfluenzae 3 (syndrome grippal cédant spontanément en 1 ou 2 jours). Voir INSERM pour la pathologie infectieuse et RNSA et bulletin allergo-pollinique pour la saison allergique (Ambroisie). Si on regarde les morts officiellement déclarées de la grippe H1N1 2009/2010, on constate 323 en France, 173 en Pologne, 29 en Norvège : en gros 0,5 morts pour 100 000 habitants dans les 3 pays. La Pologne n’a acheté aucun vaccin, la Norvège a vacciné presque toute sa population, la France a beaucoup acheté et peu vacciné.

RADIOLOGUES ASSAISONNES C’est ce que souligne Clothilde Cadu dans Marianne en rappelant les griefs de la cour des comptes à l’égard des radiologues. Le point de vue est intéressant car on y lit : "Pour être rentabilisé, un appareil d’IRM doit réaliser quelques 4 000 actes par an. Or, selon les chiffres de la Cour, en 2006, dans le secteur libéral, seuls deux IRM sur 192 n’atteignent pas ce seuil !" Bref, les radiologues libéraux utilisent beaucoup plus leur matériel que le strict minimum . Ça ne surprend que la Cour des Comptes et sa formule est pour le moins malheureuse. Sauf à démontrer que les IRM en question sont inutiles, on ne voit pas où est le problème si des médecins rentabilisent au mieux leur investissement en l’utilisant. Et pendant ce temps, Claude Evin veut fermer des plateaux techniques parisiens parce qu’ils sont payés à se tourner les pouces. Faudrait savoir....

REMISE AU BOULOT La loi (JO du 26/08/2010) a renforcé depuis peu la répression des arrêts de travail : si un médecin contrôleur privé va contre-visiter un patient sur demande de l’employeur et décide de mettre fin à ses indemnités journalières, l’assurance maladie est maintenant tenue elle aussi de mettre fin à ces indemnités. Le salarié garde toutefois la possibilité de demander un contre avis au contrôle médical dans les 10 jours et celui-ci a 4 jours pour rendre sa décision. Il est important que les médecins traitant connaissent bien ces éléments pour intervenir à temps car les situations limites vont fleurir. Ne pas hésiter à téléphoner au contrôle médical si besoin. Si un arrêt de travail est prescrit dans les 10 jours suivant une suspension, l’avis du contrôle médical est impératif. Ce n’est pas pour rien que l’Ordre des Médecins a communiqué contre cette disposition.

ATLAS UNIVADIS Mettez l’atlas anatomique mis en ligne par Univadis en favori. Même si les textes sont en anglais, les illustrations sont de qualité et des zones de recherche permettent de trouver n’importe quel élément anatomique, sans compter la recherche par "glisser" sur les illustrations elles mêmes. Des vidéos illustrent les mouvements des muscles etc...

LA PAILLE ET LA POUTRE C’est connu, on voit toujours la paille dans l’oeil du voisin. Madame Lacaisse, poussée par le gouvernement et Eric Woerth en particulier, fait une chasse intense aux IJ et selon ses habitudes, cherche à mettre la pression sur les prescripteurs. Dans son rapport 2010 sur la Sécurité Socialetrès détaillé, la Cour des Comptes pointe pourtant un recours aux arrêts de travail particulièrement mieux marqué parmi le personnel des caisses. Il y a plus à récupérer sur les arrêts maladie à l’intérieur des caisses que par les contrôles ! Lire ce qu’en dis la presse (APM et Le Parisienpar exemple). Et le motif dépression est à l’honneur, ce qui ne nous étonne guère ! Un contrôle intensif des arrêts de travail du personnel s’impose ! Pour ne pas avoir de conflit d’intérêt, il suffit de faire appel à des sociétés extérieures dont l’avis s’impose maintenant sauf contre-ordre du contrôle médical. Ambiance garantie !

POUPARDIN SUPERSTAR Caméras nombreuses pour le Dr Poupardin qui a osé revendiquer le fait d’utiliser largement le haut de l’ordonnancier ALD pour ses patients en difficulté. Et ce au moment même on n’est pas parti vers une simplification de l’ALD ! De nouveaux décrets sont en cours de rédaction. Si Union Généraliste ne prône pas le tout en haut de l’ordonnancier, Union Généraliste pointe néanmoins l’insupportable harcèlement mis en place par les caisses avec une part essentielle sur l’ALD. Il est temps de réformer tout cela, avant que les nouveaux décrets ne suppriment encore plus de forfaits ALD qui avaient pourtant été présentés comme une grande avancée de la convention 2005.

LE COIN DU CARABIN Un médecin finlandais "téteur de sein" a défrayé la chronique : il a pratiqué l’examen d’une patiente en lui tétant (avec son accord) le sein pour goûter le lait. Ce qui est intéressant, c’est le traitement de la dépêche d’une agence d’information par divers médias : Le Point, Actu_voilà, Blog.abrutis.com, Pratis.com. Tout ça manque de variété et d’humour !

On aimerait bien avoir l’avis des psychiatres sur cette publicité !

Une vieille demoiselle se présente chez un notaire pour enregistrer l’acte d’achat de sa maison récemment acquise. Le notaire l’invite à s’installer, appelle son clerc, et lui demande textuellement  : - "Veuillez, s’il vous plaît, ouvrir la chemise de Mademoiselle, examiner son affaire, et si les règles ne s’y opposent pas, faites une décharge pour qu’elle entre en jouissance immédiate ! " On n’a toujours pas rattrapé la vieille fille ... qui court encore  !

Papy et Mammy sont en visite chez leurs enfants. Papy trouve une boite de Viagra dans l’armoire à pharmacie. Il demande s’il peut prendre une petite pilule bleue. Son fils répond : Je ne pense pas, elle est très forte et chère. -Combien ? veut savoir Papy. -10 euros pièce ! -C’est pas cher ! répond Papy. Si j’en prends une, avant de partir, je te mettrais 10 euros sur la table. Le lendemain matin, le fils trouve 110 euros sur la table. Il dit à Papy : Je t’avais dit 10 euros, pas 110 ! -Je sais ! dit Papy, les 100 euros sont de Mamy !...

Dr Claude BRONNER

06 07 88 18 74

dr.cbronner@wanadoo.fr


 


 

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale