×
Accueil > UG Zapping > UG Zapping n° 35
 

UG Zapping


par Claude Bronner

UG Zapping n° 35

Publié le : 26 septembre 2010

 

26 SEPTEMBRE 2010....N° 35

TOUS LES COUPS SONT PERMIS


ELECTIONS URPS La plupart de ceux qui avaient décidé de voter l’ont fait. Il reste ceux qui ont gardé le matériel dans un coin de bureau et qui peuvent encore poster leur bulletin jusqu’au 29 septembre au soir. S’exprimer vaut peut-être mieux que laisser le choix aux autres. Une petite vidéo présente un abstentionniste heureux de son sort...Les arnaques électorales valent leur pesant de cacahuètes : la CSMF se découvre une âme d’opposant. Tout en axant sa campagne sur une démonstration anti-gouvernementale, elle invite Xavier Bertrand à ses journées d’automne. Celui là même qui a été l’artisan de la loi 2004 qui est en fait la base de toutes les mesures qui coulent actuellement la médecine libérale. Union Collégiale copie Union Généraliste et l’accuse de plagiat : il faut oser ! Des mails sont envoyés au nom de Maudrux... Dans 3 jours, c’est terminé et on passe à autre chose.

PROGRAMME ELECTORAL UG Zapping propose aux curieux la copie d’un certain nombre de documents électoraux pour comparer à la fois les messages et les mises en formes qui dépendent des syndicats, mais aussi des commissions d’organisation électorales. On commence bien sûr par Union Généraliste-FMF : Picardie - Ile de France - Rhône Alpes - Basse-Normandie. Pour la CSMF c’est simple : un appel au stop au massacre de la médecine générale fait par son plus grand fossoyeur : Picardie - Ile de France - Rhône Alpes - Basse-Normandie. Le SML est droit dans ses bottes : Rhône-Alpes - Basse-Normandie. MG France super centralisé : même message partout avec quelques nuances de mise en page (Aquitaine - Centre - PACA - Basse-Normandie). Union Collégiale vise les modes d’exercice particuliers : PACA - Picardie. A noter, une liste esseulée Alliance en PACA. Un coup d’œil à l’ensemble des documents d’une région est instructive : Alsace - Nord-Pas-de-Calais.

BULLETINS DE VOTE Le texte de loi dit : "Des bulletins de vote : ils ne doivent mentionner que l’union régionale (ou le collège dans le cas des médecins) au titre de laquelle la liste est présentée, la nature et la date des élections, le titre de la liste et de l’organisation qui la patronne, les noms des candidats". On trouve absolument de tout selon les régions : en général des bulletins tout simples en noir et blanc avec ou sans titre de liste (Alsace), des bulletins plus funs (Union Généraliste - UC - Alliance en PACA). Parfois, la région n’est même pas mentionnée (CSMF et SML en PACA, voire tous en Haute Normandie).

PRESCRIPTION ET MESSAGERIE Fin 2008, l’APIMA avait réalisé une enquête sur "Prescription et messagerie informatisées en médecine libérale". C’est l’enquête la plus longue que l’APIMA vous ait proposée (au moins 80 clics !). C’est aussi celle qui a obtenu le plus de réponses (2397). L’APIMA avait publié le tableau des résultats sur son site (page 1 et page 2). C’est maintenant devenu une thèse réalisée par le Dr Caroline Claire. Avec plus de 2000 commentaires analysés, avec les documents joints mis en forme sur un CD, c’est un travail qui dresse un tableau détaillé de la prescription et de l’utilisation de la messagerie au quotidien dans nos cabinets. Le CD a l’avantage de réaliser un lien stable dans le temps vers de nombreux documents bibliographiques cités dans le travail. Si vous souhaitez en recevoir un exemplaire, envoyez vos coordonnées. Un exemple démonstratif : le tableau du moment de l’informatisation qui souligne combien fut importante la fameuse prime des sacs à mains qui a visiblement servi à l’informatisation !

PEDIATRES PUNIS ? On ne sait s’ils ont déplu au ministère ou à madame Lacaisse ou s’ils ont été tout simplement oubliés ! En tout cas, les pédiatres n’ont pas droit aux prises en charges grippales, grande nouveauté 2010. En effet, la lettre de présentation parle bien des généralistes, infirmières et sages-femmes. Peut-être ont ils considéré que les pédiatres gagnent assez pour pouvoir se payer le vaccin ! Mais c’est mal connaître les chiffres des honoraires des spécialités puisque les pédiatres sont au même niveau que les généralistes. Bref, on penche pour l’oubli.

Cet UG Zapping est rédigé par le docteur Claude Bronner, co-président d’Union Généraliste. Il est envoyé à tous les médecins et à d’autres partenaires dont nous avons l’adresse de courriel. Notre annuaire est déclaré à la CNIL. Si vous ne voulez plus le recevoir, écrivez à dr.cbronner wanadoo.fr . Union Généraliste est issu de la fusion des syndicats Espace Généraliste et FMF Gé. Il est affilié à la FMF (Fédération des Médecins de France). Le site d’Union Généraliste est actif sur http://www.uniongeneraliste.org/.

GRIPPES ET ALERTES Les médecins viennent de recevoir leur prise en charge pour la grippe. C’est une grande première ! Madame Lacaisse et le Ministère vont sûrement en tirer de fumeuses statistiques sur la vaccination des médecins. Les rhinovirus commencent à monter et des cas de grippe B apparaissent : voir GROG et INSERM . RNSA et bulletin allergo-pollinique pour la fin de saison allergique. Narcolepsie post vaccinale : ça a fait du bruit dans les pays du nord. En France, une dizaine de cas notifiés, mais seulement après la communication. Bref, c’est un sujet à creuser, mais quand on vaccine quelques millions d’individus, il y a toujours des chose qui se passent après et l’étude cas-témoins utile dans ce cas n’est pas toujours des plus faciles.

BCG A LA LOUPE Une enquête sur les "Pratiques et déterminants de la vaccination BCG en médecine générale" (pour les pressés : résumé de deux pages). On y lit que moins de la moitié des enfants qui devraient théoriquement êtres vaccinés selon les recommandations actuelles le sont. Comme d’habitude, la conclusion est qu’il faut former les médecins car ils connaissent mal les critères de vaccination. Mais ce que nie cette étude, c’est la cause principale de la désaffection pour le BCG, à savoir la difficulté de réalisation. Pourtant, elle est clairement apparente dans un tableau puisque 84% des médecins jugent la disparition du Monovax comme un frein à la vaccination, juste avant la crainte de suppurations et d’abcès locaux. Le Zapping participe à votre formation en vous rappelant les critères de sélection à la vaccination. En Ile de France c’est facile : si on y habite, on est éligible ! Le rapporteurs ne proposent pas de vaccinodromes, mais le cœur y est...

FONCTIONNAIRES CONTROLES Jusqu’à présent, il n’y avait en fait pratiquement pas de contrôles des arrêts de travail chez les fonctionnaires. Le gouvernement veut combler ce déficit, mais il y va avec moultes précautions. Un texte publié au JO le 19 septembre propose d’expérimenter dans les départements Puy-de-Dôme, Rhône, Alpes-Maritimes, Ile-et-Vilaine, Paris, Bas-Rhin un contrôle des arrêts de travail pendant 2 ans. Il n’y a qu’à Lyon que les fonctionnaires pourront être visités à domicile comme n’importe quel autre salarié. Prudemment, le législateur ne dit pas ce qu’on fait des remises au travail. Il se contente d’un suivi de "la date et la nature de la mesure prise par l’administration à la suite du contrôle : mise en demeure de reprendre les fonctions, interruption du versement de la rémunération ou retenue d’une partie de la rémunération, avertissement du fonctionnaire relatif à un éventuel nouveau contrôle."

VISITES SOUS SURVEILLANCE C’est un grand classique de harcèlement par madame Lacaisse : malgré une décision contraire d’un tribunal, régulièrement on remonte au créneau sur le montant des abattements kilométriques. Exemple ce courrier lorrain qui non seulement rappelle le remboursement des km à la distance du médecin le plus proche, mais réaffirme aussi l’abattement kilométrique à 12 km, ce qui est totalement abusif (jurisprudence du TASS de Troyes). Et surtout, cerise sur le gâteau, au lieu de rembourser le patient, quitte à lui réduire son remboursement, on met la pression sur le médecin en demandant au patient de lui ramener la facture pour la faire rectifier.

NOUVELLES DU MEDICAMENT Le Parfenac (Bufexamac) a été retiré et n’est plus disponible (trop de réactions allergiques). La fin du Di-Antalvic est repoussée à l’automne 2011, mais il est utile d’y préparer les patients. Les anti-tussifs anti histaminiques passeront l’hiver pour les enfants de moins de 2 ans, mais là encore, il faut préparer un avenir sans. Attention aux dosettes de chlorhexidine chez les nouveaux-nés (trousses maternités) car toutes les chlorexidines ne sont pas roses et sont confondues avec du sérum physiologique, ce qui n’est pas toujours agréable pour les nouveaux-nés ! Mais la nouvelle qui frappe, c’est la suspension de la Rosiglitazone (Avandia, Avandamet). Fin de nouvelles prescriptions et 3 mois pour changer celles en cours. Pour ceux qui lisent Prescrire, ce n’est que la suite logique des connaissances sur le sujet depuis le début en 2002 (médicament mal évalué) à 2008 (confirmation d’un intérêt à prescrire nul).

HEPATITES A BORDEAUX L’Association Nationale des Généralistes pour la Recherche et l’Etude sur les Hépatites Chroniques (ANGREHC) organise un séminaire de 2 jours à Bordeaux Mérignac les 15 et 16 octobre 2010. Thèmes : "Le parcours coordonné de soins des personnes fragilisées. L’accès au traitement de l’hépatite C et le suivi des patients en ville. Expériences innovantes en médecine de ville". Pour ceux qui sont intéressés : détails et modalités d’inscription.

HISTOIRE VRAIE d’un généraliste fâché : dans un bourg, une fillette de 10 ans a été hospitalisée (via le SAMU) pour suspicion de méningite. Transfert au CHU, où une déclaration de méningite à méningocoque a été faite au service idoine de l’ARS. Qui a suivi le protocole en pareil cas : appel à la directrice de l’établissement et au médecin scolaire qui n’a pas pris la peine de passer un simple coup de fil au seul cabinet médical du lieu, où les deux généralistes ont reçu les appels de parents inquiets pendant toute la journée. Ces généralistes, malgré leur incompétence, ont pris la dangereuse initiative d’appeler le service de maladies infectieuses du CHU, et d’obtenir ainsi les informations sérieuses auprès du confrère hospitalier sur "la méningite de l’école" qui faisait grand bruit. Ils ont ainsi mis en place la prophylaxie nécessaire auprès des contacts en concertation avec le confrère infectiologue. En milieu d’après-midi, avant la fermeture des services administratifs, appel au confrère médecin-chef du Département de la Veille et de la Sécurité Sanitaire de la Direction de la Santé Publique de l’Agence Régionale de Santé... où il fut répondu qu’on allait voir de quoi il retournait, puis que le recensement des enfants et parents ayant été en contact avec la petite malade était en cours...Conclusion du confrère : rien de nouveau dans les esprits de nos crânes d’œufs depuis l’épisode de la Grippe à Bachelot. Le médecin généraliste n’est même pas inutile... ou incompétent, c’est encore mieux : il n’existe pas.

LE COIN DU CARABIN La parole d’épouse de patient du jour : une semaine après une tentative de suicide de son mari par pendaison, elle appelle le médecin traitant : « docteur, je prends rendez-vous pour mon mari, il va mieux, mais je voudrais qu’il se mette du plomb dans la tête. »

C’est la saison du vaccin grippal. Les médecins ont reçu leur bon de vaccination qui les invite à récupérer le vaccin à la pharmacie et leur permet de se faire vacciner par une infirmière. Le Zapping vous propose un choix d’infirmières (et une et deux et trois et quatre). Malheureusement pas assez d’infirmiers (infirmier 1 et infirmier 2) pour les filles ! A éviter.Encore pire, le cauchemar pour tous et une petite animation. Faites des propositions pour le prochain UG Zapping.

Comment arriver à ses fins, un diaporama pédagogique pour un cours sur les relations hommes-femmes.

Dr Claude BRONNER

06 07 88 18 74

dr.cbronner wanadoo.fr

 

 


 

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale