×
Accueil > UG Zapping > UG Zapping n° 42
 

UG Zapping


par Claude Bronner

UG Zapping n° 42

Publié le : 17 avril 2011


17 AVRIL 2011....N°42
LA CONVENTION S’AMUSE

NEGOCIATION CONVENTIONNELLE Les médecins libéraux sont mal partis avec des représentants qui s’occupent de la taille de la table des discussions ! Pour comprendre les positions, il suffit d’écouter Claude Leicher (MG France) expliquer qu’il est libre d’emmener qui il veut dans sa délégation et Jean-François Rey (CSMF) prétendre interdire la présence des jeunes et polluer le débat en prétendant que c’est une bataille politique en attendant l’alternance d’après les présidentielles (en citant nommément Bachelot et Parti Socialiste dans la communication !). La FMF va participer à ces négociations avec son nouveau bureau et VOUS faire participer activement. Prochaine réunion le 27 avril pour parler valorisation des spécialités cliniques et santé publique.

MISE EN PERSPECTIVE Le graphique (Evolution comparée du K, du C, du pain, du SMIC et des dépenses hospitalières) est régulièrement rappelé, mais il a le mérite de bien poser le débat. Le C est passé de 17 FF en 1970 (= 2,59 euros) à 20 euros en 2005 ; l’inflation seule l’aurait mis à 15,91 euros, soit un gain de pouvoir d’achat du C de 25,7% en 35 ans (0,73 de moyenne annuelle au dessus de l’inflation). Le smic est passé de 3,27 FF brut en 1970 à 8,03 euros brut en 2005 ; l’inflation seule l’aurait mis à 3,06 euros, soit un gain de pouvoir d’achat de 162,4% en 35 ans (4,6 de moyenne annuelle au dessus de l’inflation). Le pain : prix d’une baguette 0,55 FF en 1970, prix devenu libre en 1978, ça ferait 0,51 euro inflation seule ; avec un prix de 0,60 à 1,2 euros, c’est 17 à 135% au dessus de l’inflation ( le graphique fait une moyenne à 50%, 1,42% par an). Les dépenses hospitalières d’après le graphique sont à 300% au dessus de l’inflation, soit une moyenne de 8,6% au dessus de l’inflation. On oublie le K qui n’intéresse plus que les malheureux acupuncteurs paraît-il défendus becs et ongles par le SML ! Chacun est libre d’en conclure ce qu’il veut...

BRIMADES MEDIOCRES La taxe sur les FSE a été retoquée par le conseil d’Etat à la demande d’un petit et dynamique syndicat local : le SMAER. Mais attention : le Conseil d’Etat en a décidé ainsi parce que Madame Lacaisse a été trop gentille et accordé des exemptions que les députés (qui n’en avaient prévu aucune) n’avaient pas mis dans la loi. Les députés, qui n’ont apparemment pas de chats plus importants à fouetter, ont donc immédiatement remis ce sujet sur le tapis et se proposent de laisser la convention mettre les sanctions en place. Si vous avez deux minutes, lisez le dialogue à l’Assemblée Nationale sur la nouvelle obligation FSE : ça remplace efficacement un long argumentaire. Par contre, le Conseil d’Etat n’a rien trouvé à redire au CAPI, attaqué de tous côtés. Ces deux sujets ont leur place dans la discussion de la future convention et leur solution fait partie des points qui montreront le niveau de maturité des partenaires conventionnels.

LA FMF CHANGE DE TETE après une assemblée générale ce dimanche 16 avril. Jean-Paul Hamon est élu président de la FMF. Les vices-présidents sont le président des spécialistes FMF (Djamel Dib), le président d’Union Généraliste (Claude Bronner). Benoît Feger est secrétaire, Corinne Le Sauder est trésorière, Antoine Leveneur secrétaire adjoint, Laurent Aigle trésorier adjoint. Les négociations conventionnelles en cours sont évidemment en tête des préoccupations du nouveau bureau et de tout le syndicat.

Cet UG Zapping est rédigé par le docteur Claude Bronner, président d’Union Généraliste et vice-président de la FMF. Il est envoyé à tous les médecins et à d’autres partenaires dont nous avons l’adresse de courriel. Notre annuaire est déclaré à la CNIL. Si vous ne voulez plus le recevoir, écrivez à dr.cbronner@wanadoo.fr . Le site d’Union Généraliste est actif sur http://www.uniongeneraliste.org/.

GRIPPES ET ALERTES en ce moment, ce sont plutôt les allergènes de bouleau qui donnent du boulot aux médecins (voir RNSA et bulletin allergo-pollinique).Les pathologies infectieuses sont plutôt en zone de basses eaux (GROG et INSERM). Le calendrier vaccinal 2011 a été publié par le BEH. Voici les tableaux de vaccination du BEH 2011. On y insiste sur les 2 injections rougeole par les vaccins "rougeole-oreillons-rubéole" car la rougeole est vraiment en recrudescence. Est aussi mise en avant l’équivalence vaccinale du Gardasil et du Cervarix. Deux tableaux utiles faits d’après le fichier d’Alain Strady : les différents vaccins d’une part et le calendrier vaccinal en une page. A mettre sur votre poste de travail.

PHARMACOVIGILANCE D’AUTREFOIS Avec le Médiator, mais pas seulement le Médiator, il est acquis que la pharmacovigilance française est un machin poussiéreux. Il suffit pour s’en convaincre de charger n’importe quelle fiche officielle de notification (exemple : voici celle de la rougeole dont on parle beaucoup en ce moment). Il faut lire la page de l’INVS consacrée au sujet notification : que du format pdf, quand ce ne sont pas des fiches à "plusieurs feuillets autocopiants" dont les fiches ne peuvent être ni photocopiées, ni téléchargées. Les médecins et les biologistes peuvent se les procurer auprès de la Direction départementale des affaires sanitaires et sociales de leur lieu d’exercice. On a des centaines de personnes qui s’occupent du sujet en France et personne capable de mettre en place un système Internet qui marche, avec recueil automatisé et analyse permanente automatisée aussi ! Il paraît que c’est compliqué.

FIEVRE Q La fièvre Q frappe sans doute bien plus souvent que nous ne la diagnostiquons. Il s’agit en fait d’un état grippal, qui heureusement guéri spontanément bien souvent. Mais pas toujours. Une petite révision sur la fièvre Q ne fait pas de mal. Le traitement (tétracyclines ou spiramycine) nécessite 15 jours d’antibiotiques. La sérologie de fièvre Q exige le renseignement d’un questionnaire qui donne une idée des modes de contamination.

NOUVELLES DE L’AFSSAPS Les prothèses mammaires PIP ( Poly Implant Prothèse) sont connues pour perdre leur silicone. Lorsque le silicone fuit en petites quantités (ce qui est possible sans fuite-rupture, mais par perspiration), il peut s’accumuler dans les ganglions qui grossissent dans ce cas. Le radiologue est capable de diagnostiquer la cause par une échographie. Pensez y s’il y a lieu. Ca peut rassurer sur l’origine du ganglion et amener à retirer la prothèse. Information disponible en détail sur le site de l’Afssaps.

TABLEAU CONTRACEPTION La prescription des pilules est un véritable casse-tête et il est parfois utile d’avoir un vademecum qui reprend l’essentiel des informations pratiques. Pour vous aider, voici un tableau des moyens de contraception réalisé pour une formation fmc ActioN (composition, prix, remboursement...). Saviez vous par exemple que si vous prescrivez Varnoline, elle n’est pas remboursée alors que Varnoline continue l’est ? Bref, nous sommes dans un univers qui fait payer moins de 8 euros pour 3 plaquettes de pilules avec 30 pilules (et les rembourse) et accepte que les patients payent plus de 30 € pour des plaquettes à 21 pilules sans les rembourser ! Les 2 Varnoline ont chacune 21 comprimés à dosage équivalent de principe actif, la continue rajoute 7 placebos.

PHOLCODINE ATTENTION La pholcodine est fortement soupçonnée de favoriser les allergies croisées avec le curare en cas d’anesthésie (184 cas par million d’anesthésies). On n’est pas tout à fait sûr, mais il semble bien que ce soit un souci. Parlez en à vos patients, d’autant plus que la pholcodine se trouve dans de nombreuses spécialités, en général en automédication. A noter que ce tableau des spécialités est une copie d’une recherche dans Vidalonline, à connaître et explorer. Inscription obligatoire et réservée aux médecins libéraux, mais gratuite. De plus en plus, on se rend compte que le traitement de la toux mérite d’être considéré avec attention en cas de pathologie courte...et que les bonnes vieilles recettes comme le miel, les bonbons, l’humidification sont finalement des solutions qui permettent parfois d’éviter des conséquences graves, même chez les adultes.

THINK AUTREMENT Il s’appelle Jean-Pierre Camilleri, professeur des universités, directeur médical honoraire de l’Institut Curie et responsable du pôle santé du club Jade, un Think Thank où l’on "pense" l’avenir. Il a commis un article dans le Monde (Que sont nos médecins devenus ?) pour rappeler le bon sens commun : les docteurs, il faut les traiter comme les gendarmes et les professeurs en les affectant là où on a besoin d’eux ! Dominique Dupagne s’est donné la peine de formuler une réponse que chaque décideur devrait méditer et qui fera du bien à ces médecins qu’on veut traiter en fonctionnaires sans leur donner ce qui va avec : les moyens. Pour faire effectuer le travail que réalisent les libéraux par des salariés malléables, il faut multiplier la mise sur la médecine générale au moins par 3 et sans doute plus. C’est pourtant simple à comprendre. Après tout, ce n’est que mettre 14 milliards sur la médecine générale en plus des 7 qu’elle coûte actuellement. L’avis des plus jeunes est intéressant. L’idéal est bien sûr quelque part entre le soi-disant productivisme libéral qui baclerait beaucoup d’actes juste pour encaisser (mais il les réalise vraiment !) et le salarié qui prendrait le temps pour faire juste ce qu’il faut, pas plus et pas moins !

SEROLOGIE COQUELUCHE On m’écrit suite au mot sur la sérologie coqueluche du Zapping 41 pour compléter mon texte : "la prescription doit être coqueluche : recherche par PCR sur écouvillonage si les critères sont corrects. Sinon, le patient ne sera pas remboursé. On rappelle encore une fois les critères validant le rembousement de cette prescription.

LE COIN DU CARABIN La taille du pénis : voilà un sujet digne du coin du carabin. Il existe même une carte mondiale de la taille du pénis, mise en ligne avec commentaires méthodologiques par Slate.fr. Ca vaut le détour. Et pour ceux qui voudraient aller un peu plus loin dans l’étude, il existe même un site où chacun peut offrir le sien à la collectivité des Internautes. ! En tout cas, à défaut de publier le vôtre, vous pouvez visualiser ceux des autres. Quant à ceux qui ne jurent que par la science, le coin du carabin leur propose un très sérieux article sur l’évolution du pénis des mammifères. Et pour finir, une adresse de vacances pour un musée des sexes.

Pour rester dans le ton : On demande à 4 hommes âgés respectivement de 20, 30, 60 et 80 ans de former, chacun, une phrase avec le verbe « bander » Le premier de 20 ans dit avec enthousiasme : « Je BANDE même quand je ne veux pas » Celui de 30 ans fièrement déclare : « Je BANDE quand je veux » L’homme de 60 ans timidement affiche : « Je BANDE quand je peux » Et celui de 80 ans les regarde tous avec regret et lance : « BANDE de cons ! »

Et spécialement pour les filles : il paraît que de nos jours, 80% des femmes sont contre le mariage. L’explication serait limpide : les femmes se rendent compte que ça ne vaut pas la peine d’acheter un cochon entier juste pour avoir une petite saucisse.

3 femmes enceintes attendent leur tour chez le gynécologue. Les trois tuent le temps en tricotant une layette pour le futur bambin. Au bout d’un moment, la première arrête de tricoter, regarde sa montre, ouvre son sac à main et prend une pilule...Les deux autres, curieuses, lui demandent : - Vous prenez des comprimés ? Qu’est-ce que c’est ? - C’est du calcium. C’est bon pour la maman et bon pour le bébé, dit-elle en se frottant le ventre. 10 minutes plus tard, la deuxième arrête de tricoter, regarde sa montre, ouvre son sac à main et y prend un comprimé... - Qu’est-ce que c’est ? Ce sont des vitamines. C’est bon pour la maman et bon pour le bébé. Et toutes les trois se remettent à tricoter en souriant...5 minutes plus tard, la dernière des trois femmes arrête de tricoter, regarde sa montre, ouvre son sac à main et prend un comprimé...- Qu’est-ce que c’est ? Calcium, vitamines ? - Non, non. De la Thalidomide...Je ne sais pas tricoter les manches...

Dr Claude BRONNER
06 07 88 18 74
dr.cbronner@wanadoo.fr

 

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale