×
Accueil > UG Zapping > UG Zapping n° 45
 

UG Zapping


par Claude Bronner

UG Zapping n° 45

Publié le : 17 juillet 2011

 



Description : http://www.uniongeneraliste.org/IMG/gif/UGzapping_bandeau_600.gif

17 JUILLET 2011....N°45

LA CONVENTION DE JUILLET

 


NEGOCIATION CONVENTIONNELLE Les médecins vont avoir la convention qu’ils méritent pour leur vote aux URPS puisque la CSMF et le SML, majoritaires, trouvent finalement les Capi très bien. Tout, pourvu qu’il y ait le moins de paiement forfaitaire possible. Sauf surprise de dernière minute, l’essentiel des revalorisations destinées à rendre la médecine générale "attractive" se fera sous forme de "paiement à la performance". Si le principe se défend, les médecins ne seront pas déçus quant à l’application. A ce jour, les propositions performance de madame Lacaisse méritent un coup d’oeil, ainsi que l’annexe qui permettra les subtils calculs du paiement. A comparer au texte définitif qui devrait sortir d’une seule journée de négociation ce mercredi 20 juillet. Malheureusement, tout report de la signature de la convention destiné à la peaufiner retarde d’autant la moindre revalorisation qui y sera écrite et ce n’est pas l’intérêt des médecins.

SOPHIA ET CONVENTION Madame Lacaisse est très fière de son projet Sophia et on va aussi le retrouver dans la future convention. Que le sujet soit très discutable au plan scientifique ne leur pose aucun problème. On trouvera une bonne analyse du sujet Sophia sur le site Atoute. En résumé, l’évaluation du programme Sophia est faite plus sur des critères choisis pour essayer de démontrer laborieusement l’intérêt du programme que sur des critères scientifiques dignes de ce nom. Un dernier pour la route : le détail des "points performance" ciblés sur le diabète dans les propositions conventionnelles. Cette obsession du patient diabétique confine à la manie...

ALD REVOLUTION Courageux, mais pas téméraires, les politiques font subrepticement le ménage dans les ALD. Suppression pure et simple de l’ALD pour HTA (excusez du peu), mais seulement pour les nouveaux patients. La nouvelle n’est pas passée totalement inaperçue (réaction du CISS), mais presque...Suppression de l’ALD pour les cancers guéris avec prise en charge quand même pour les contrôles de suivi. Du coup, le patient n’a plus d’ALD et redevient un citoyen non malade, mais le médecin n’a plus de forfait et doit quand même faire le suivi et la paperasse supplémentaire.

REFORME MEDICAMENT Xavier Bertrand s’est dépêché d’annoncer sa réforme du médicament. Il y a bien sûr de bonnes annonces, mais également des points plus que discutables comme le montre l’analyse de Dominique Dupagne sur Atoute : oubli des conflits d’intérêts du politique, oubli de la réelle problématique AMM, points d’interrogation sur la place des laboratoires dans la formation. On lira aussi avec intérêt le dessous des cartes étalé par Jean-François Pesty, avec de nombreuses citations et vidéos de déclarations en illustration. Un progrès : la possibilité pour les patients de déclarer eux même les effets indésirables (publié au JO du 12 juin 2011)

Cet UG Zapping est rédigé par le docteur Claude Bronner, président d’Union Généraliste et vice-président de la FMF. Il est envoyé à tous les médecins et à d’autres partenaires dont nous avons l’adresse de courriel. Notre annuaire est déclaré à la CNIL. Si vous ne voulez plus le recevoir, écrivez à dr.cbronner wanadoo.fr . Le site d’Union Généraliste est actif sur http://www.uniongeneraliste.org/. La FMF est accessible ici : http://www.fmfpro.org/

GRIPPES ET ALERTES Pas d’alertes très chaudes en ce moment : les allergènes sont calmes et se suivent avec le RNSA et leur bulletin allergo-pollinique.

ENQUETE FMC (DPC) Les nouvelles technologies envahissent la formation des médecins, mais la place qu’elles tiennent dans leur quotidien est peu explorée. Pauline Cordonnier a décidé de faire sa thèse sur le sujet. Si vous êtes généraliste ou remplaçant en médecine générale, vous avez probablement été destinataire d’un mail vous invitant à prendre quelques minutes pour participer à son travail en répondant à un questionnaire sur le sujet. Si vous n’avez pas encore répondu, merci de le faire : lecture, Internet, messagerie, forums, séminaires, formations DPC à distance, vos réponses et commentaires seront décortiquées dans une thèse à soutenir en septembre.

POLEMIQUE BACLOFENE le Baclofène est de plus en plus utilisé pour aider les patients alcooliques ou souffrant d’autres cravings (pulsion incontrôlable) à contrôler leurs consommations. Mais si le médicament (Liorésal) date de 1973, sa prescription dans cette indication est hors AMM. L’Afssaps a rédigé une mise au point des plus brutales, disant clairement "laissez mourir les alcooliques" en attendant des études qui mettront deux ans à se faire. Une thèse d’étude de cas se rajoute aux publications déjà disponibles (270 pages). Pour ceux qui veulent une lecture rapide, le détail des cas et la discussion donnent une bonne idée.

GENERIQUES RESSEMBLANTS Dans les boites des patients, Previscan, Lisinopril et Nebivolol peuvent considérablement se ressembler, ce qui ne facilite pas toujours la prise en charge. Pensez à jeter un coup d’oeil sur les boites à médicaments de vos patients.

PSYCHATRIE DU NEUF La loi sur l’hospitalisation et la sortie du patient psychiatrique est modifiée à partir du 1er août : le texte de loi date du 5 juillet et les curieux pourront voir la présentation faite par le gouvernement lui-même dans deux diaporamas (diaporama 1 : mise en oeuvre ; diaporama 2 : le détail des mesures ) et lire le résumé ci-dessous. En très bref, les préfets « hospitalisent » et mettent en « garde a vue » psychiatrisée pendant 72 heures puis hospitalisent tous ceux qui paraissent dangereux pour eux même ou la société mais …. pour améliorer le « droit des malades » on peut leur proposer une injonction de soins avec liberté surveillée.

PSYCHIATRIE EN DETAIL Désormais l’Hospitalisation à la Demande d’un Tiers peut éventuellement se faire sans Tiers : le directeur de l’établissement peut prononcer l’admission. Un certificat obligatoire à 24H par un psychiatre pour poursuivre l’hospitalisation. Un 2e certificat psychiatrique après 72 heures d’hospitalisation complète, avec 3 possibilités : sortie si le psychiatre ne confirme pas la nécessité des soins ; suivi ambulatoire obligatoire et protocolisé par le psychiatre ; poursuite des soins en hospitalisation complète. Pour les patients toujours en hospitalisation complète à J15 et à 6 mois, le Juge des Liberté et Détention (JLD) doit donner son avis ; c’est l’établissement qui doit le saisir. S’il y a désaccord antre le psychiatre et le JLD, un 2e avis psy est demandé (parce que le 1er psy a pu se tromper, mais pas le JLD bien sûr !). Les établissements pouvant recevoir les urgences psychiatriques sont désignés par l’ARS. Les autres doivent transférer les HDT et HO dans de tels établissements.

ASSURANCE RCP La MACSF envoie des questionnaires pour affiner les RCP des généralistes : déclarer qu’on fait des infiltrations augmente facilement la RCP de 50% ! Pour faire quelques infiltrations par an comme le pratiquent de nombreux généralistes, c’est rédhibitoire. En même temps, elles’offre avec 200 millions d’euros un grand cru du bordelais, le Château Lascombes. Il faut bien placer les avoirs. Mine de rien, à 700 000 adhérents, ça fait quand même 286 € par adhérent !

NOUVELLES DE LA HAS La HAS se penche sur le "Développement de la prescription de thérapeutiques non médicamenteuses validées". Elle se fait aussi critiquer dans une thèse de Louis Adrien Delarue : "Les Recommandations pour la Pratique Clinique élaborées par les autorités sanitaires françaises sont elles sous influence industrielle ? A propos de trois classes thérapeutiques". Ca commence bien avec la dédicace ( "A mes Anges de la rue, Céleste et Colombe, que l’esprit critique et l’indignation soient avec vous" ) et continue par la déclaration de conflits d’intérêts. Les recos Alzheimer et les anti-Alzheimer, le Diabète de type 2 et les glitazones et les recommandations PR et spondylarthrite et les coxibs sont décortiqués avec leurs conflits d’intérêt. On se croirait dans du John Le Carré !

NOUVELLES DE L’AFSSAPS On a déjà cité plus haut la mise en garde sur le Baclofène. La commission d’AMM du 9 juin a décidé de supprimer le passage des patients sous Methadone gélules tous les 6 mois en Centre. Une communication du laboratoire Bouchara résume bien le sujet (et plus clairement que la communication alambiquée de l’Afssaps). Ca chauffe pour les vaccinations anti-HPV et l’Afssaps monte au créneau pour le Gardasil et le Cervarix. Ca sent de plus en plus le sapin pour la Dronédarone (Multaq). Intéressante communication sur les antibiotiques dans les 10 dernières années. Le Noctran sera retiré le 27 octobre et une mise au point pleine de bonnes intentions est censée nous aider à sevrer nos patients des hypnotiques (ce qui améliorera aussi le paiement à la performance de la convention !) Et enfin, mise en place d’un nouveau service : AFSSAPS INFO. N’hésitez pas à vous inscrire en cliquant sur le lien.

KINES LYMPHOEDEME Le lymphoedème n’est pas simple à soigner qu’il soit d’origine chirurgicale (post chirurgie pour cancers par exemple) ou d’autre origine (syndrome de popeye post injection). La kinésithérapie est efficace, associée à des techniques de compression, mais elle nécessite des kinés motivés, formés et habitués à ces techniques. Ils sont évidemment nombreux, mais certains se sont regroupés pour faire un annuaire sur Internet qui peut vous être utile.

HONORAIRES EN HAUSSE Ce sont les honoraires pour l’aptitude à la conduite automobile qui passent de 24,4 € à 33 € le 1er septembre 2011. C’est logique, mais l’augmentation est d’autant plus indolore pour les pouvoirs publics qu’ils ne sont pas remboursés ! On en profite pour vous communiquer un tableau des honoraires de médecine légale (pour les actes de réquisition judiciaire)

DOSSIER ET SECRET Une histoire passionnante, publiée par la MACSF, de lettre de sortie hospitalière contenant des informations qui n’auraient jamais dû y figurer. Il s’agit d’un psychiatre qui fait référence à l’attitude des parents d’une patiente (et il y va fort). Sauf que c’est écrit noir sur blanc dans le compte rendu d’hospitalisation que la patiente a obtenu (ce qui est normal) et qui a permis au père traité de "pervers" de porter plainte (ce qui n’a rien d’étonnant). On retiendra que rien n’empêche le médecin de porter une telle appréciation "médicalisée", mais que ça ne doit pas sortir du dossier de soins dont tout n’est pas à remettre au patient. C’est encore plus simple d’être diplomate dans ses formulations...

LE COIN DU CARABIN On l’a beaucoup vu sur le net : c’est le docteur "j’vais dire" qui justifie, dans une interview hallucinante, la récupération d’une seringue dans la poubelle pour faire une deuxième IM par sa copine qui n’a rien à voir avec le milieu médical. Pour tous ceux qui se sont posé des questions, lire les explications d’un organisme belge des plus sérieux. Car ça se passe chez les belges : on a eu chaud.

Ce sont des coréens qui le disent : plus le rapport entre annulaire et index est important chez l’homme (l’annulaire devant être le plus long), plus le pénis est long lui aussi. Attention, la mesure du pénis se fait pénis étiré ! Vous risquez quand même de passer pour pervers si vous proposez à vos patients une étude de confirmation chez le français pendant les consultations de cet été. Comme souvent, c’est sur Slate.fr qu’on trouve un des articles les plus complets sur le sujet taille-penis-doigts.

Un professeur à l’Ecole de Médecine fait un cours aux élèves de 1re année sur "Les Contractions Musculaires Involontaires". Réalisant que l’intérêt suscité chez ses étudiants est très relatif, il décide de les réveiller un peu en posant la question suivante, choquante, à une jeune fille assise au 1er rang : " Est-ce que vous savez ce que fait votre trou du cul lorsque vous avez un orgasme ?" Elle lui répondit alors : " Oui, il est au Stade Vélodrome pour encourager Marseille" Il a fallu plus d’une demi-heure pour rétablir l’ordre dans l’amphi !!!

Dr Claude BRONNER

06 07 88 18 74

dr.cbronner wanadoo.fr

 

 

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale