×
Accueil > UG Zapping > UG Zapping n° 48
 

UG Zapping


par Claude Bronner

UG Zapping n° 48

Publié le : 1er novembre 2011


02 NOVEMBRE 2011....N°48
ACTUALITE PLFSS

SECTEUR OPTIONNEL Les partenaires conventionnels et les mutuelles ne mettant pas le secteur optionnel en place, le ministre a décidé d’agir via le parlement : réservé aux seuls secteurs 2 AOC (anesthésistes, obstétriciens, chirurgiens) qui le choisissent librement. Dans ce cas, selon la proposition de Xavier Bertrand, ils font au moins 30% des actes en secteur opposable, pas plus de 50% de dépassement et madame Lacaisse prend en charge leurs cotisations sociales. Pour ceux qui sont nombreux à faire des dépassements limités, ça se calcule, avec la peur de se faire entourlouper. Pour les autres, il n’y a absolument rien à y gagner. Pour tous ceux qui sont en secteur 1, AOC compris, c’est une vaste fumisterie. Pour les payeurs, c’est un coup d’épée dans l’eau puisque seuls vont le prendre ceux qui y gagnent. Bref, l’art de faire semblant d’agir en s’agitant vainement. Dans la convention, le secteur optionnel s’appliquait certes aux seuls AOC, mais au moins il concernait aussi ceux qui avaient les titres pour le secteur 2 et avaient choisi le secteur 1. Jetez un coup d’oeil sur une vidéo bien faite : comment j’ai déremboursé la chirurgie.

MEDIATOR ATTENTION Un certain nombre de confrères ont affaire actuellement à la gendarmerie parce qu’ils ont prescrit du Mediator. Le juge ne s’est pas trop fatigué : il a exigé de l’Ordre des Médecins la liste des prescripteurs qui ont eu une plainte de madame Lacaisse à la section des assurances sociales sur le sujet. Les plaintes n’étaient évidemment pas justifiée par la dangerosité du Médiator pour les valves cardiaques, mais c’est quand même ce qu’on va finir par reprocher aux prescripteurs. Marcel Garrigou Granchamp (responsable de la cellule juridique de la FMF) détaille le sujet avec le titre "Affaire Mediator : la justice s’intéresse aux prescripteurs hors AMM".

PERFORMANCE P4P ? L’Unof a décidé de vous montrer de manière ludique la stupidité du paiement à la performance et nous vous invitons à essayer de tester votre paiement à la performance sur leur outil :http://www.unof.org/simulateur/. Leur objectif n’est pas de montrer les défauts, mais d’en faire la promotion. A chacun de se faire une idée.

HONORAIRE PHARMACIENS Il est des choses qui ne se disent pas au nom de la paix interprofessionnelle. Et pourtant : est t’il souhaitable que les médecins laissent évoluer l’organisation des pharmacies vers des lieux de consultations honorées comme telles ? Nous sommes au coeur d’un conflit d’intérêt majeur entre le pharmacien conseilleur qui jusqu’à présent connaissait quand même la limite de la "gratuité" de ce conseil et son intérêt à la consommation de produits du patient. En faire une consultation reconnue pose des problèmes de conflit d’intérêt majeur. Et pour en convaincre, il suffirait que les syndicats de médecins réclament sérieusement le retour au pro-pharmacien : le médecin qui peut à la fois prescrire et vendre les médicaments. Comme les vétérinaires. Chiche !

NS : NON SUBSTITUABLE Sur Pratis TV, écoutez Xavier Bertrand en père fouettard se faisant mousser devant les pharmaciens hilares parce qu’il a vu une ordonnance avec 8 lignes NS. Comme si ce n’était pas le droit du patient de demander cela à son médecin et le rôle du législateur de changer le mode de remboursement (prix équivalent à produit équivalents). A chacun ses responsabilités, monsieur le ministre ! Pour sa culture, et celle de tous ceux qui s’imaginent que deux médicaments qui ont la même composition de principe actif sont équivalents, lisons par exemple la réponse de Martin winckler à cette question : Trinordiol et Daily Gé : pareil ou pas pareil ?

SIMPLIFICATION ADMINISTRATIVE Le ministre a s’est répandu parce que les syndicats ne l’aideraient pas assez à réaliser la simplification administrative. Il a même fait sortir dare-dare un document (un de plus car il y a exactement 2 ans, c’était la même rengaine) sur les certificats médicaux. De son côté, MG France a publié un communiqué qu’Union Généraliste pourrait signer aussi et qui résume bien le côté simplification telle qu’on la verrait du côté de madame Lacaisse. Mais pourquoi diable sont ils allé signer dans ce cas à toute allure la convention ? Ces sujet sont en effet par définition des sujets qu’on aurait du aborder pendant la négociation conventionnelle. La FMF seule n’a rien pu faire, mais avec d’autres...

VISITE A L’HOPITAL Il s’agit de la visite médicale promotionnelle des laboratoires, bien sûr. Elle va être modifiée : réunions collectives, car en groupe, les médecins hospitaliers seraient moins influençables. Un document de François Pesty analyse ce projet de loi et met le doigt sur l’entourloupe : en fait, à peu près tous les médicaments importants à l’hôpital ne seraient pas concernés par le texte tel qu’il est proposé ! Les labos payent parfois une coupe de champagne ou des croissants aux internes, arrosent un peu mieux les chefs de clinique, rémunèrent grassement les professeurs (qui souvent utilisent ces moyens pour leur service). Mais que font ils aux députés et aux sénateurs pour avoir droit à des textes pareils ?

DEPUTES OBTUS 14 députés (tous gauche et apparentés) ont trouvé la solution aux zones désertifiées et ont proposé dans le cadre du PLFSS de faire voter une Xième mouture de coercition pour les plus jeunes qui voudraient s’installer en libéral (oui, vous avez bien lu, limitation au libéral). Le Dr Marcel Garrigou-Grandchamp propose un document illustré pour essayer de leur ouvrir l’esprit sur le sujet. 3 sur les 14 signataires sont dans les DOM-TOM. Les internes ont le choix entre le bagne à Cayenne, 1 année de nuit polaire sur les deux ans à St Pierre et Miquelon ou être le nanti de toubib beke en Guadeloupe !

ASSURANCE PDS Union Généraliste et la FMF le réclament depuis des années, le député Door le propose enfin au PLFSS : la couverture assurantielle pour le médecin de garde. Pourquoi faut il des années pour régler un problème aussi important. On ne va pas faire la fine bouche : bravo ! Et en profiter pour rappeler le deuxième sujet qui fâche : le respect du repos de sécurité. Le sujet est résumé par une petite affiche que nous vous proposons en illustration.

Cet UG Zapping est rédigé par le docteur Claude Bronner, président d’Union Généraliste et vice-président de la FMF. Il est envoyé à tous les médecins et à d’autres partenaires dont nous avons l’adresse de courriel. Notre annuaire est déclaré à la CNIL. Si vous ne voulez plus le recevoir, écrivez à dr.cbronner@wanadoo.fr . Le site d’Union Généraliste est actif sur http://www.uniongeneraliste.org/. La FMF est accessible ici : http://www.fmfpro.org/

GRIPPES ET ALERTES INVS et GROG nous montrent le calme plat de la pathologie grippale. Nous sommes dans les basses zones des courbes depuis le début des mesures.

MALADIES PROFESSIONNELLES Vous voulez savoir quelque chose sur les maladies professionnelles, le site à consulter est bien sûr : http://www.inrs-mp.fr/. A explorer en quelques clics sur la barre du haut (accueil, liste des tableaux, recherche par mots du tableau, pathologies, maladies ou symptômes, nuisances et agents, travaux effectués) et mettre en favori sur le poste professionnel pour l’avoir sous la main.

NOUVELLES DE L’AFSSAPS Comme le souligne Grange Blanche dans un post "publicité pour produits de santé et médias sociaux", on en voit de toutes les couleurs dans les comptes rendus de la commission de contrôle de la publicité de l’Afssaps. Il donne l’exemple d’un produit anti-poux qui veut utiliser Facebook. Ca vaut un petit détour et une minute de réflexion.

E-SSENTIEL MEDICAL Un site à découvrir. Crée par l’IRMG, ce site Internet, dédié aux médecins généralistes, nécessite une inscription (gratuite). On y trouve des "Fiches" (par exemple Calendrier vaccinal, Hypertension et grossesse, Anomalies biologiques, Trouble bipolaire) et des "Diaporamas" (HTA, Insuffisance cardiaque, RGO,Troubles de la sexualité masculine, Spondylarthrite Ankylosante). C’est bien fait et mérite que vous testiez pour voir si ça vous convient pour un usage régulier. Les utilisateurs sont invités à participer à l’évolution. Connectez-vous sur http://www.essentiel-medical.com/fr.

EVALUATION SOPHIA Madame Lacaisse a rendu public son rapport d’évaluation sur le dispositif "Sophia", destiné à améliorer l’état de santé des diabétiques, si mal éduqués par leur généraliste. A déguster ! « les patients adhérents sont plus jeunes, ont une ancienneté moindre dans leur statut d’affection de longue durée et sont moins fréquemment traités par insuline." Pas besoin d’avoir un doctorat en stats pour savoir que dès lors que les groupes ne sont pas comparables, il est inutile de poursuivre l’étude. C’est pourtant ce qu’ils ont fait. Ils étaient moins malades au début, ils sont restés moins malades après Sophia. Il manquerait plus qu’ils soient devenus plus malades que les non-Sophia ! En conclusion, madame Lacaisse dit qu’il faut mieux évaluer et en profite pour l’étendre à tout le territoire via la convention !

LACAISSE COMMUNIQUE laissez vous aller à découvrir la communication de la caisse des Hauts de Seine avec des vidéos sur différents sujets. C’est dynamique, rigolo et énervant. Madame Lacaisse reste madame Lcaisse comme on se l’imagine : même quand elle communique, c’est la baffe qui reste son fond de commerce ! Pour les pressés choisissez parmi les vidéos suivantes : le patient qui est arrêté 4 jours pour un état grippal, le rendez vous administratif avec madame Lacaisse, le transport pour le patient en ALD en pleine forme (s’il ne faut en voir qu’une, c’est celle-là), le compte ameli, etc...

EVICTION VARICELLE Un petit rappel sur l’attitude à avoir devant un enfant scolarisé qui fait une varicelle : http://www.sante.gouv.fr/varicelle.html. On notera qu’il n’y a pas d’éviction scolaire, mais que la "fréquentation scolaire à la période aiguë n’est pas souhaitable". Mais comme la contagion débute 2 à 4 jours avant l’éruption, la contagion a de bonnes chances d’avoir eu lieu et il faut prévenir s’il y a des personnes à risque : sujets immunodéprimés, enfants sous corticothérapie, adulte notamment femme enceinte n’ayant pas fait la maladie (sérologie négative) qui doivent consulter. On notera la phrase "Application des mesures d’hygiène" : ils auraient pu se fatiguer à détailler.

OPHTALMO CONDAMNE La cour de cassation a été féroce avec un confrère ophtalmologue qui n’avait pas donné rapidement rendez vous à un patient soucieux de son état qui s’aggravait. Le patient a finalement été pris en charge quand il est passé par son médecin traitant qui l’a adressé ailleurs. L’affaire est simple et le juge en fait des tonnes : le patient diabétique voit un ophtalmo qui lui dit que tout va bien. Le patient redemande un rendez vous 6 mois après et l’ophtalmo lui donne un rendez vous à un peu plus d’un an. Le patient finit par actionner son médecin traitant, qui lui obtient un rendez vous ailleurs rapidement. Malgré cela, l’ophtalmo aurait dû vérifier dans le dossier que le patient était diabétique, non observant, donc à risque de rétinopathie. On s’étonne ensuite du fossé qui se creuse entre la société représentée par ses juges et les médecins qui expriment leur ras le bol.

LE COIN DU CARABIN L’Académie de Chirurgie sait comment faire parler d’elle : une petite communication sur la taille du pénis, et hop, c’est parti dans les médias ! Sur le forum Union Généraliste (ça c’est pour vous inviter à adhérer), les commentaires ont fleuri entre "Qui peut me prêter une loupe ? " - "Et une pince à cornichon" et "Y a des psychiatres spécialisés dans la taille du pénis !!! C’est des psys MEP (Médecins de l’Etude du Pénis)".

L’enfant de 6 ans feuilletant son carnet de santé : " Papa tu peux me féliciter, j’ai eu A+ à l’évaluation sur le sang"

Citation du livre de Jaddo, bloggueuse à succès, (à lire ++) sous un intitulé "humour de médecin" : Pourquoi Dieu a t’il inventé la ménopause ? Pour économiser assez de sang pour les varices.

Fred et Mary se marient et passent leur nuit de noces chez les parents du marié. Le matin, Johnny, le petit frère, se lève et prend son petit déjeuner. Prêt à partir pour l’école il demande à sa maman si Fred et Mary sont déjà levés. Non - Tu sais ce que je pense ? - Je ne veux pas entendre à quoi tu penses ! Allez, file à l’école ! Au déjeuner, même dialogue. - Après l’école, Johnny revient à la maison et demande encore une fois, - Fred et Mary sont déjà debout ? - Non . Tu sais ce que je pense ? - BON ! alors, dis-moi à quoi tu penses. La nuit dernière Fred est venu dans ma chambre pour prendre de la vaseline et je pense que... je lui ai donné la colle pour mes maquettes d’avion.

Dr Claude BRONNER
06 07 88 18 74
dr.cbronner@wanadoo.fr

 

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale