×
Accueil > UG Zapping > UG Zapping n° 52
 

UG Zapping


par Claude Bronner

UG Zapping n° 52

Publié le : 15 janvier 2012

 


14 JANVIER 2012....N°52
ORDONNANCES PAPIER : POUBELLE ! ?


PRESCRIPTION ÉLECTRONIQUE Joli coup de pub de l’ensemble des ordres médicaux qui publient un document intitulé "Comment déployer la prescription électronique ?" Ces Ordres annoncent que "ce sujet doit connaître une application concrète au plus vite", affirmation avec laquelle on ne peut qu’être d’accord. Malheureusement, la mise en place laisse transpirer une nouvelle usine à gaz du même tonneau que le DMP. Si l’objectif d’une prescription électronique généralisée et offrant toutes les fonctionnalités que ces grosses têtes rêvent de mettre en place peut-être un objectif à long terme, l’objectif à court terme doit être simplissime et adapté aux pratiques : labos et médecins échangent par Hprim et surtout Apicrypt et il en va de plus en plus de même entre médecins. En trois mois, un dispositif pourrait être opérationnel, quitte à le perfectionner par la suite. Mais c’est décidément trop simple...

LIBERAL OU FONCTIONNAIRE ? est la question que pose le médecin de montagne dans son post "Libéral ou fonctionnaire". UG Zapping invite tous les décideurs politiques ou les exécutants administratifs concernés par la santé à lire ce texte qui raconte comment l’ARS propose un regroupement médical à des médecins déjà regroupés pour les aider à faire enfin une bonne médecine qu’ils font déjà avec enfin des moyens à la hauteur qu’ils ont déjà !

ASV POUR LES PAS SI NULS Dans son fascicule d’informations de décembre 2011 la CARMF démontre chiffres à l’appui que la réforme qui vient de nous être imposée ne règle rien pour l’avenir et correspond exactement à ce que la FMF craignait : la réforme IGAS. Les autres syndicats médicaux l’ont approuvée et nous ont engagés avec des communiqués et des discours de victoire sans avoir obtenu quoi que ce soit, sans le moindre élément de la réforme qu’ils avaient annoncé vouloir défendre. La FMF avait raison et a toujours raison. Démonstration est faite que l’union de tous les médecins pour obtenir la fermeture du régime ASV avec paiement par l’Etat des droits acquis est la seule issue correcte possible pour eux et pour ne pas rebuter les futurs installés en exercice libéral, ce qui sauvera au passage la totalité de notre retraite future. Analyse actualisée d’Olivier Petit avec les liens qu’il faut en fichier.doc ou pour ceux qui ne lisent pas microsoft en fichier.pdf.

TEXTES LÉGAUX A noter la publication de la composition de la Commission Scientifique Indépendante du DPC. Son application sera un bon exercice pratique car il est interdit aux membres de cette instance d’avoir le moindre revenu d’une quelconque association de formation, en tout cas comme administrateur ou salarié. Les fonctions au sein du CSI peuvent donner lieu à une rémunération pour perte de ressources, les salariés doivent être détachés, les rapports seront rémunérés, les frais de déplacement pris en charge. Une fois de plus, les rédacteurs n’ont pas su faire clairement la différence entre les règles de travail fourni par un libéral ou un salarié, parce que ces règles restent floues et nécessiteraient une véritable mise à plat. On notera également le décret qui précise les modalités de renouvellement de la contraception par les infirmiers. En gros, ils renouvellent sur une ordonnance en écrivant "prescription infirmière". Exemples de commentaires de généralistes. Comme toujours, le politique n’a pas le courage d’aller au bout de la logique et de mettre la pilule en vente libre. Il faut toujours un responsable en cas de pépin et dans ce cas, parions que ce sera avant tout le prescripteur initial.

CHERCHE FORMULAIRE Le 5 janvier, la loi a modifié le formulaire de déclaration du médecin traitant en mettant en place le formulaire Cerfa 12485*02 qui remplace le Cerfa N°12485*01. La notice est enregistrée sous le numéro CERFA 51041#02. Malheureusement, à l’heure où nous écrivons ces lignes, Madame Lacaisse n’a pas encore eu le temps de changer le formulaire sur son site Ameli contrairement à ce que dit la loi. Il faudra donc attendre pour voir le modèle ! Au fait, qu’en est-il du respect du médecin traitant conjoint prévu par la loi ? Les derniers échanges de courrier sur le sujet laissent augurer d’un progrès à attendre encore longtemps.

DÉVISSAGE ACCÉLÉRÉ La presse rend compte de plus en plus souvent du départ de médecins du libéral vers la retraite (exemple la fermeture d’un cabinet de 5 médecins à Compiègne), mais aussi du libéral vers le salariat (exemple, le changement de cap de Jérémie Caudin). Pendant ce temps, des députés remettent le couvert en voulant obliger les jeunes à s’installer contre leur gré (Voir proposition de Loi Vigier : repérez vos députés pour les contacter et en discuter avec eux). Impossible de perfuser de l’intelligence à un député qui fait du populisme pour être élu. Mais le désespoir guette quand même devant tant d’obstination à aller dans le mur pied au plancher en klaxonnant !

OBJECTIFS DMP Que fait-on d’un dispositif qui fanfaronne par son directeur (Jean-Yves Robin) le 10 janvier 2011 : "Si, à la fin de l’année, on avait entre 1 et 2 millions de DMP, ce ne serait probablement pas ridicule" et qui en annonce finalement près de 55 000 le 26 décembre ? Le ridicule ne tue personne, qu’on se rassure. Ceux qui ont envie de suivre dans le détail la saga du DMP se reporteront avec profit sur l’échec annoncé du DMP expliqué à un enfant de 5 ans par Philippe Ameline.

LA CMU POUR LES NULS Madame Lacaisse a décidé de communiquer et nous propose un flyer pour les assurés en CMU, un machin publicitaire destiné aux médecins et aussi un document sur les aspects techniques de la CMU un peu plus pratique et explicatif pour les mêmes médecins. On retiendra de tout cela qu’il y a un conciliateur à la caisse que peuvent saisir les patients maltraités par les médecins (genre refus de soins) et les médecins maltraités par les patients (genre rendez-vous non respectés). Sauf que lorsque le patient se plaint, les recours sont multiples et bien documentés et on sent nettement la sanction au bout. Par contre, lorsque le médecin se plaint, on ne voit pas trop ce qui va suivre en pratique. Bref, l’équilibre habituel (illustration par la dramatique affaire des kinés suicidés). Et dans la vraie vie, voilà un échange mail entre médecin et directeur de caisse. Le médecin, recevant un patient sans carte vitale, a vérifié sur Ameli et bien mal lui en a pris car Madame Lacaisse lui dit benoîtement : vous avez raison, l’information de notre site est fausse, mais je ne vous paye quand même pas et vous remercie de nous aider à améliorer notre système !

INDUS ÇA CONTINUE et le suicide de 2 kinés n’a rien enseigné. La CPAM 44 démarre l’année en fanfare. Pour fêter la mise en oeuvre de la nouvelle convention, le service des fraudes (!) a adressé à des médecins une lettre recommandée avec AR les accusant d’avoir prescrit de l’acide hyaluronique au mépris la législation en vigueur et demande donc le remboursement d’indus (?), poussant même la délicatesse en fournissant l’enveloppe destinée à véhiculer le précieux chèque. Sur le plan juridique, c’est comme d’habitude pour le moins expéditif : instruction à charge faite par la CPAM sans que l’intéressé soit sollicité pour faire valoir son point de vue, absence de production de la moindre copie de la ou des prescriptions qualifiée(s) de frauduleuse(s), sentence prononcée par l’instruction au profit de cette même CPAM. Bref, du cousu main en circuit fermé. Tout ça pour des ampoules qui se sont au final retrouvés dans les genoux des patients pour leur plus grand bien !

Cet UG Zapping est rédigé par le docteur Claude Bronner, président d’Union Généraliste et vice-président de la FMF. Il est envoyé à tous les médecins et à d’autres partenaires dont nous avons l’adresse de courriel. Notre annuaire est déclaré à la CNIL. Si vous ne voulez plus le recevoir, écrivez à dr.cbronner wanadoo.fr . Le site d’Union Généraliste est actif sur http://www.uniongeneraliste.org/. La FMF est accessible ici : http://www.fmfpro.org/

GRIPPES ET ALERTES La grippe (voir InVS et GROG) grimpe un peu en présence virale dans les prélèvements (surtout du H3N2), mais c’est vraiment discret. L’actualisation des recommandations concernant l’antibiothérapie dans les infections respiratoires hautes a été bloquée par l’Afssaps pour conflit d’intérêt. La lecture de la recommandation (surtout si on la compare à la précédente) laisse perplexe. Toute l’information se trouve sur Infectiologie.com. UG Zapping vous propose de prendre connaissance de ces recommandations pratiques et pertinentes de l’avis de tous : antibiothérapie dans les infections respiratoires hautes, principaux messages. Les recommandations complètes et l’argumentaire permettent d’approfondir.

ÇA SE COMPLIQUE Il va falloir être très bon pour prescrire en respectant les règles de l’AMM et/ou du remboursement ! Prenons l’exemple du vaccin de l’Hépatite A Havrix. Déjà, le libellé des indications qui détermine l’AMM n’est pas simplissime : "La vaccination contre l’hépatite virale A est recommandée pour les sujets qui présentent un risque d’exposition au virus de l’hépatite A. Les personnes devant bénéficier de la vaccination sont déterminées en fonction des recommandations officielles", mais on admettra qu’elle est très large et qu’on aura rarement l’obligation d’écrire "Prescription hors autorisation de mise sur le marché ". Par contre, le remboursement n’est acquis que pour la mucoviscidose et les hépatopathies chroniques actives. Il faut donc écrire NR (non remboursable) pour tous les autres.

CARTE BANCAIRE La cellule juridique de la FMF a rédigé un document pratique sur le paiement carte bancaire par les patients (avantages et inconvénients) et les négociations à mener avec la banque. En effet, la partie de la commission payée à la banque appelée CIP (Commission Interbancaire de Paiement) étant passée depuis le 1er octobre 201 en moyenne de 0,47% à 0,28%, soit une baisse de 36 % en application d’une décision de l’autorité de la concurrence (décision n° 11-D-11 du 07 juillet 2011), il est logique de renégocier avec votre banquier s’il a fait le mort.

SECRET MÉDICAL Le banquier voit passer un chèque de 35,65 € à virer sur le compte du gynécologue (JNQM001 : échographie non morphologique de la grossesse avant 11 semaines d’aménorrhée) C’est une déclaration de grossesse noir sur blanc, avec des allocs qui vont tomber, ce qui influencera donc favorablement son jugement en faveur du petit découvert. Par contre, un 36,97 € qui correspond à la colposcopie lui donnera l’occasion de tendre un curieux questionnaire de santé avant d’accorder un petit prêt ... Secret médical, CNIL & Guignols associés ! Le secret c’est comme la modernité, ça se partage. La CCAM a été faite pour permettre un codage qui ne dit son nom. Le seul moyen pour anonymiser les renseignements médicaux par rapport au banquier est de faire du tiers payant ou des dépassements !

CRITERES ALD les critères médicaux des ALD sont importants : si votre demande les respecte à la lettre, l’accord est garanti. Il est donc utile de connaître la lettre en question. UG Zapping vous propose un document sous forme de critères médicaux ALD en word et critères médicaux ALD en pdf selon vos préférences.

PROJET RECHERCHE L’Afssaps lance un appel d’offres car elle va financer des projets de recherche indépendants de l’industrie pharmaceutique. Si vous avez un projet en tête et n’avez pas peur de vous coltiner les contraintes en tous genres (certaines plus que justifiées, d’autres s’apparentant à des jeux plutôt pervers), n’hésitez pas à vous lancer. Vous avez 2,5 mois pour réfléchir, conceptualiser et rédiger votre projet (limite dépôt le 31 mars). Après, ils se réservent 6 mois pour analyser les dossiers et répondre.

MÉPROBAMATE OUT Plus de Méprobamate. Fini la Mépronizine, les Equanil et les Méprobamate Richard. A dater du 10 janvier 2012. Quant à la primo-prescription et au renouvellement du Rivotril par le neurologue et le pédiatre, c’est repoussé au 1er avril, mais ce n’est pas une blague !

DEPO PROVERA le "Journal de bord d’une jeune médecin généraliste de Seine-Saint-Denis" propose un texte intitulé "On m’aurait menti" qui devrait intéresser tous ceux qui ne connaissent pas la contraception retard par progestatif injectable (une IM profonde de Dépo-Provera tous les 3 mois. 3,33 € le flacon. Remboursé) ou ceux qui en connaissent l’existence, mais ne se sont jamais posé la question de la pertinence. A découvrir.

LETTRES SANTÉ Internet, c’est magnifique, mais parfois, l’abonnement directement dans la boite mail, c’est bien aussi. Si ce n’est fait, pensez à vous abonner à "Annuaire Sécu" (http://www.annuaire-secu.com/), une lettre hebdomadaire de Gérard Bieth (gerard annuaire-secu.com) qui donne toute l’actualité sécu et bien plus, avec tous les liens qui vont avec. La lettre de Galilée est également une lettre régulière rédigée par Rémy Fromentin, un ancien de madame Lacaisse. Il s’agit plutôt d’analyses de fond. La Lettre "Infos de la semaine"de Hugues Raybaud destinée aux médecins de la Réunion, mais que les métropolitains gagnent à lire aussi, est une lettre professionnelle de très bon niveau. Il suffit de lui écrire.

AMEISEN A COCHIN Olivier Ameisen, cardiologue, a beaucoup bu et beaucoup cherché une solution médicale à sa dépendance alcoolique. Il a fini par tester le Baclofène et documenté à la fois les qualités anti-craving de la molécule et la bonne méthode pour l’appliquer aux patients dépendants. Sa découverte sera bientôt reconnue comme une des plus importantes avancées dans le traitement des addictions lorsque les pouvoirs publics auront fini d’avoir peur de leur ombre pendant que des patients se dégradent tous les jours malgré l’existence d’une solution efficace pour beaucoup d’entre eux. Olivier Ameisen sera le24 janvier à 12h à Cochin pour une conférence publique et libre d’accès.

LE COIN DU CARABIN A ne pas manquer : Ode à l’Espace Pro à chanter en coeur avec les copains à la prochaine réunion avec Madame lacaisse, le DMP ou l’ARS.

Un ton bien carabin pour raconter ses aventures dans "Le journal d’un interne en médecine générale, un peu remplaçant aussi" du Dr Foulard.

Adorable mot de patient : "Docteur, je ne peux pas bouger, est ce que je peux venir ?"

Papy, 80 ans passe son examen médical annuel avec Mamy. Le docteur entre dans la salle d’examen et dit : "J’aurai besoin d’un échantillon d’urine, d’un échantillon de selles, et d’un échantillon de sperme." Dur de la feuille, Papy se tourne vers Mamy : "Cake ki dit ?" Et Mamy lui crie dans l’oreille : "Donne lui ton slip !!!

Dr Claude BRONNER
06 07 88 18 74
dr.cbronner wanadoo.fr

 

 

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale