×
Accueil > UG Zapping > UG Zapping n° 59
 

UG Zapping


par Claude Bronner

UG Zapping n° 59

Publié le : 29 mai 2012


29 MAI 2012....N° 59
MARISOL TOURAINE REÇOIT LES SYNDICATS


GROS MINISTÈRE Pas de ministère de la santé. La santé est sous la tutelle d’un ministère bien plus vaste. Il est de bon ton de se plaindre quand on est professionnel de santé ! Un budget énorme qui n’a même pas droit à son maroquin. Mais Marisol Touraine reçoit les syndicats médicaux dans les locaux dévolus à la santé et mets les bouchées doubles, les dimanches et fêtes sont gommés. De la réunion du 28 mai 2012 avec la FMF, on retiendra une volonté de réforme progressive, mais certaine. La limitation des dépassements est sur les rails, l’implication des mutuelles voulue et espérée. La gouvernance du système de santé bicéphale (Etat-Caisses) pose à l’évidence question. Le premier recours est une préoccupation comme on s’en doute et dans ce contexte, l’accès aux soins une priorité. On sent une petite tendance à surévaluer l’hospitalisation publique par rapport à celle du secteur privé. A suivre.

CODE DE DÉONTOLOGIE Le nouveau Code de Déontologie est arrivé. Il est intéressant de le lire avec les nouveautés surlignées. A côté de quelques bricoles, on note des modifications non négligeables. Les données acquises de la science prennent place à côté des limites de la loi pour la prescription. Dans le cadre du dossier médical, les notes personnelles du médecin sont justement personnelles et n’ont pas à être communiquées à des tiers, patient inclus. Le code rappelle qu’aucun acte téléphonique (y compris en télémédecine) ne peut donner lieu à rémunération. On se demande quelle mouche les a piqué pour écrire cela : pour essayer de casser la dynamique des consultations en ligne, on complique la rémunération et le travail du médecin alors que tout le monde parle de télémédecine et que l’ordonnance par le régulateur du 15 pour un patient qu’il ne connaît pas est valide. Sans parler des expériences étrangères où le coup de fil du médecin qui nécessite temps et compétence peut-être rémunéré. La médecine foraine reste interdite, mais elle peut néanmoins être autorisée ! On peut prendre un collaborateur salarié. Pour la bonne bouche : la rémunération au rendement est interdite. Les médecins vont devoir refuser le paiement à la performance sous peine d’être condamnés par l’Ordre !

ACCÈS AUX SOINS le Conseil National de l’Ordre des Médecins s’est penché sur l’accès aux soins dans un séminaire de mai 2012 et a produit 3 pages de "recommandations". Et ce n’est pas rien : une page pour coincer les étudiants pendant 5 ans dans leur région d’origine, une page de promotion de diverses mesures pour faciliter les exercices bouche-trous, une page pour édicter sa philosophie sur les dépassements d’honoraires (nécessité d’être capable d’expliquer le tarif, au moins 30% en tarif opposable, le tact et mesure à pas plus de 3 à 4 fois le montant opposable et pas le même tarif pour tous les patients). Et surtout : l’ Ordre est incontournable sur tous ces sujets.

MESSAGERIE SÉCURISÉE La messagerie sécurisée de l’ASIP, celle qui prendra enfin la place de l’insupportable Apicrypt qui est la seule sécurisée à être largement utilisée à ce jour à côté d’échanges par messagerie ordinaire, devait avoir trouvé son fournisseur fin février par réponse à un appel d’offres. Hélas, mille fois hélas, l’appel d’offres a été déclaré infructueux et l’Asip a décidé de se trourner vers l’open-source. Comprenne qui pourra. La conclusion est que finalement l’Asip va s’en occuper elle même, que les délais seront respectés et que finalement, ça va faire des économies...En attendant, les médecins, orphelins de géniales solutions asipiennes, continuent d’utiliser celles qui fonctionnent depuis des années.

PERFORMANCE SPECIALISTES Dans les instances conventionnelles, on suit avec perplexité et un certain amusement les efforts de Madame Lacaisse et de certains syndicats médicaux (CSMF et SML) pour mettre en place un paiement à la performance maintenant rebaptisé paiement sur objectifs de santé publique pour d’autres spécialités que la cardiologie. On est le seul et génial pays à mettre cela en place et nul doute que les gestionnaires et syndicalistes étrangers viendront bientôt découvrir avec émotion cette nouveauté que le monde entier nous envie. On notera que tout élément de "performance" qui s’intéresserait à la coordination des soins entre les différents professionnels de santé est soigneusement banni.

ELITISME DÉPLACÉS Dominique Dupagne s’est passionné dans un billet bien documenté appelé "Pourquoi les généralistes sont-ils autant maltraités en France ?" pour les propos élitistes du président de l’Amicale des Anciens Internes en Médecine des Hôpitaux de Paris. C’est un monde de supériorité assumée qu’il faut explorer pour comprendre en partie les blocages de la société française.

Cet UG Zapping est rédigé par le docteur Claude Bronner, président d’Union Généraliste et vice-président de la FMF. Il est envoyé à tous les médecins et à d’autres partenaires dont nous avons l’adresse de courriel. Notre annuaire est déclaré à la CNIL. Si vous ne voulez plus le recevoir, écrivez à dr.cbronner@wanadoo.fr . Le site d’Union Généraliste est actif sur http://www.uniongeneraliste.org/. La FMF est accessible ici : http://www.fmfpro.org/

GRIPPES ET ALERTES Calme plat ou presque sur le front des pathologies infectieuses (GROG et INVS) avec alerte aux graminées sur le frontallergo-polliniques. Le BEH propose un numéro au titre évocateur : "Le bronzage artificiel : une menace bien réelle, mais évitable, pour la santé". Même s’il est à la mode et si son usage se répand, le bronzage artificiel n’a qu’un intérêt esthétique et des méfaits graves réels puisque le cancer cutané est photosensible et peut tuer. Mais la seule vraie question n’est pas posée : le bronzage artificiel augmente t’il l’attractivité sexuelle et dans quelle mesure ? Pour mesurer comme dans toute activité humaine le rapport bénéfice-risque !

BCB OU VIDAL ? quelle est la meilleure base de données de prescription utilisable couramment en ville (et susceptible de générer, couplé à un logiciel adéquat, les 350 € du paiement à la performance concernant l’utilisation d’un logiciel d’aide à la prescription certifié) ? Le prix des bases est à peu près équivalent (entre 160 et 240 euros par an selon les logiciels et le nombre de bases par cabinet) pour un usage complet. Pour le côté gratuit, la BCB est bien plus performante car dans Vidal, de nombreux produits ne sont pas détaillés. Il suffit de s’inscrire sur le site www.resip.fr. Mais Vidal offre le service Vidalonline (www.vidalonline.com) qui propose une recherche par mots clés puissante en lien avec une présentation des recommandations. Les étudiants en sont exclus (et c’est bien dommage). Bref, pour un travail optimal, il faut se payer une banque de donnée interfacée avec le logiciel et souvent mettre les deux également en lien dans son navigateur.

BERAUD FRAPPE FORT Le Professeur Claude Béraud, ancien médecin conseil-chef, a publié sur pharmacritique un texte très complet au titre évocateur "La médicalisation de la santé et du mal-être" qui analyse toutes nos pratiques de "prévention" : cholestérol, diabète, vaccin grippal, dépistages etc...A la phrase fondamentale "tout homme bien portant est un malade qui s’ignore" (Knock de Jules Romain), Béraud n’apporte pas la réponse du Dr Knock : il dit clairement que les patients ont intérêt à ne pas trop se fier au lobby médical. UG Zapping a mis le texte en fichier pdf et vous propose l’extrait sur le paiement dit à la performance mis en place par les successeurs de Claude Béraud à la CNAM.

NÉPHROLOGIE SIMPLE "La néphrologie n’a rien de mystérieux. Il suffit de dérouler son arbre diagnostique tranquillement, en ne sautant aucune étape" nous dit PerrUcheenAutommne dans un billet où il développe une observation clinique (patiente atteinte d’un myélome). Le déroulement de l’argumentaire illustré est une bonne révision pour ceux qui trouvent que ce n’est pas si simple que ça !

HISTOIRES D’ALCOOL on ne parle pas du whisky à 40° ou du bordeaux à 12, on parle de l’alcool médical à 90° ou 60°. Les pharmaciens pensaient être dispensés de payer les taxes sur l’alcool à 90°, un texte disant que c’est le cas si l’alcool était « utilisé à des fins médicales ou pharmaceutiques […] dans les pharmacies. » Les douanes ont fait des redressements aux pharmaciens (15 € par litre !) qui se sont fâchés. La vente aux professionnels de santé était interdite. Au final, la loi de finances rectificative leur a redonné le droit de vendre en exonéré, avec un contingent limité. Quel intérêt d’avoir de l’alcool à 90° dans un cabinet médical (à part ceux qui veulent en faire des breuvages !) ? L’alcool à 60° dénaturé est plus antiseptique, mais l’alcool à 90 ne sent pas mauvais, ne tâche pas, ne rend pas les mains collantes comme l’alcool modifié. Ca peut être une raison.

INR LE COÛT Au moment ou les médicaments susceptibles de remplacer les AVK (Dabigatran) sont à disposition (avec un rapport bénéfice-risque qui reste à établir plus précisément), le prix de vente du lecteur CoaguChek XS passe de 1136 € TTC à 790 € TTC et le coffret de 24 bandelettes passe de 120 € à 114 €. Ils ne sont remboursés que pour les enfants. Pourtant, on se rapproche de la valeur du contrôle fait par le biologiste en terme de coût, surtout si on tient compte du déplacement pour le prélèvement.

IMAGES MÉDICALES La Bibliothèque Médicale A.F.Lemanissier offre de nombreux liens vers des images médicales. C’est un site à picorer.

E RESPECT Initiative intéressante que cette "Revue des Etudiants en Soins Primaires Et Chercheurs Toulousains" avec premier numéro varié. Produit de la faculté de Toulouse, l’originalité du projet tient à son objectif "orientée vers l’apprentissage de la rédaction scientifique par les étudiants", d’où l’importance des jeunes dans sa réalisation comme le montre la page qui présente l’équipe d’e-Respect. Dommage que le document soit seulement en pdf.

10% DE MAJORATION Dans une "Lettre Ouverte à ma CPAM", le médecin des Alpages écrit avec humour et légèreté ce que pense chacun de nous : pourquoi madame Lacaisse peut-elle se permettre 10% de pénalité quand on ne paye pas à l’heure et pourquoi pas nous ? Ce n’est pas parce qu’il se pose cette question justifiée que taxer 10% à Madame Lacaisse est possible : c’est ce qu’on appelle la loi du plus fort. Il n’y a pas égalité entre le secteur public et le citoyen de base, fut-il médecin. On peut toujours tenter les indemnités légales, mais c’est nettement moins violent et bonjour la procédure.

LE COIN DU CARABIN Une petite BD en diaporama illustrant la discrétion dans la salle d’attente.

Je suis allé consulter un dementologue car mon eczéma ne passait pas

"Docteur, c’est quoi le frottis de cerveau ?" (frottis de col cervical)

C’est une journaliste qui fait un reportage sur les gens âgés dans une maison de retraite . Elle s’approche d’un couple agé et leur demande ce qu’il font de leur journée . Le monsieur prend la parole : eh bien le matin tôt , nous avons relations sexuelles, ensuite bridge, puis le repas de midi et de nouveau vers 14H30, relations sexuelles, ensuite vers 16h, promenade dans le parc, puis on retourne à l’appartement et de nouveau relations sexuelles. La journaliste est tout de même un peu étonnée et lui demande : mais qu’entendez vous par relations sexuelles ? La réponse fuse : c’est ma femme , elle me casse les couilles !

Dr Claude BRONNER
06 07 88 18 74
dr.cbronner@wanadoo.fr
.

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale