×
Accueil > UG Zapping > UG Zapping n° 63
 

UG Zapping


par Claude Bronner

UG Zapping n° 63

Publié le : 17 septembre 2012

 


17 SEPTEMBRE 2012....N° 63
SPÉCIAL GÉNÉRIQUES


GÉNÉRIQUES CONTRE TIERS PAYANT Madame Lacaisse et les syndicats de pharmaciens ont décidé de généraliser le système du "Générique contre Tiers payant" afin de de pousser un maximum de patients à accepter les génériques pour faire réaliser des économies et améliorer la rémunération des pharmaciens. Pour se faire une idée, il suffit de lire la communication aux pharmaciens envoyée en Alsace. Qu’à cela ne tienne, ça ne regarde pas trop les médecins : que les patients et les pharmaciens se débrouillent entre eux. Sauf lorsque le médecin veut garantir une délivrance précise à son patient tout en lui faisant bénéficier du tiers payant. Si la non substitution intégrale n’est pas une bonne pratique médicale, il est des situations où cette dernière est utile, voire indispensable (observance, intolérances, allergies, changements intempestifs de boites...). Dans ce cas, le médecin est désormais sommé de respecter la loi qui existe depuis 1999 (excusez du peu) et de marquer A LA MAIN la mention "non substituable" et rien d’autre devant chaque médicament qu’il veut rendre non substituable. À l’heure de l’informatique, on en est là et inutile de dire que les médecins se demandent ce que font leurs syndicats. A part la FMF, qui n’a rien contre les génériques, mais n’accepte pas n’importe quoi et le SMG (non représentatif) dont on lira avec intérêt le coup de gueule de Didier Ménard, ils ne font rien ou approuvent, et au mieux pleurnichent.

GÉNÉRIQUES AILLEURS Un des arguments est la spécificité française d’une consommation de génériques bien inférieure à celle des pays qui nous entourent et c’est exact. Mais quand on y regarde de plus près, tous ces pays ont une réglementation différente de la nôtre et les pouvoirs publics y ont en général pris leurs responsabilités comme le souligne un rapport à la Commission des comptes de la sécurité sociale de 2010 « Comparaison européenne des incitations à la prescription dans le répertoire ». Les prix des génériques sont bien inférieurs aux français, les caisses remboursent en général un prix unique et si le patient veut une galénique plus chère, il paye la différence et garde le choix. Cela existe aussi en France : c’est le TFR qui s’applique à certains médicaments, mais pouvoirs publics et pharmaciens s’y opposent parce que cela remettrait en question la rémunération des pharmaciens comme si on ne pouvait en modifier les modalités en cas de réforme nous rapprochant des pays voisins.

RÉMUNERATION PHARMACIENS Comprendre la rémunération des médecins libéraux pour un salarié moyen (qu’il soit simple patient ou salarié du gouvernement ou de Madame Lacaisse) est déjà une gageure car il est difficile de jongler avec le temps de travail, les recettes et les revenus. C’est encore plus difficile pour les rémunérations des pharmaciens qui dépendent d’abord du prix d’achat des pharmacies et ensuite de règles de rémunération de leur travail pour le moins complexes. Un exemple illustrera l’intérêt du générique pour le pharmacien et son irritation logique quand le médecin est un anti-génériques primaire : si vous prescrivez du Clamoxyl 500 en gélules, que le pharmacien dispense Clamoxyl ou Amoxicilline (au choix, ça ne manque pas), le patient aura la même molécule avec une efficacité à priori comparable, madame Lacaisse remboursera la même valeur (2,25 € la boite), mais le pharmacien paiera la boite 1,10 € si c’est un générique et 1,39 € si c’est du Clamoxyl et encaissera donc dans un cas 1,15 € et dans l’autre seulement 0,86 €. Et cela sans aucune promotion qui peut se rajouter ! Plus généralement, la convention des pharmaciens met fortement l’accent sur les génériques.

NON SUBSTITUABLE ET SYNDICATS Lorsque la mesure est apparue, amenant les pharmaciens à renvoyer les patients chez le médecin, la FMF seule a protesté très fort contre ce non sens. Un long article du Moniteur des Pharmacies du 1er septembre est on ne peut plus clair à ce sujet. MG-France y défend la position des pharmaciens et publie le jour de la parution un communiqué alambiqué en commun avec l’USPO. Le président de MG-France ne comprend pas les réactions de la FMF et celui de la CSMF parle d’un combat du XIX ème siècle (leurs propos in extenso) ! le SML ne dit rien. Une réunion Caisses-Médecins-Pharmaciens a eu lieu le 12 septembre sur le sujet. MG-France et la CSMF ont cette fois tenu le même discours que la FMF : faire écrire à la main est inadmissible, ils avaient du profiter des remontées de la base. La CSMF pond même un communiqué qui donne envie de les applaudir et le président de l’Unof y va de son couplet. Mais c’est du flan : aucune proposition concrète. Il eut suffit que tous les syndicats autour de la table disent que le non substituable manuscrit devait passer à la trappe sous peine de non soutien à la politique des génériques et la messe aurait été dite.

GÉNÉRIQUES QUE FAIRE ? L’essentiel est d’obtenir une modification de l’article R5125-54 du Code de la Santé Publique qui impose le "non substituable" manuel devant le médicament (vous avez déjà essayé d’écrire cela devant le médicament sur une ordonnance informatisée ?). Puisque Madame Lacaisse et les syndicats médicaux, à l’exception de la FMF, ne veulent pas se mobiliser pour l’obtenir, il va falloir que les médecins le fassent à leur place. Et vite. Dans quelques jours, vous serez destinataires d’une pétition dans ce sens destinée à la Ministre. Si elle est bien suivie, ça devrait déjà bouger. Il faut aussi expliquer à vos pharmaciens que leurs syndicats se trompent de combat et que nous avons envie de travailler ensemble dans la sérénité. Enfin, il faudra bien mettre la pression sur madame Lacaisse qui renvoie les ordonnances non payées à ces mêmes pharmaciens s’ils vous écoutent. Comme le seul objectif est d’économiser en nous piétinant, il faut les faire déséconomiser. Il n’y a que cela qu’ils comprennent. Ensuite, on pourra tous ensemble revenir à de meilleurs sentiments. A suivre...

WHAT ELSE ? Il y a en effet une vie après le "non substituable" : Terra Nova, le DMP, le P4P, Sophia, les propositions de réforme des blogueurs et même la négociation conventionnelle ! Mais à chaque jour suffit sa peine. Rendez vous au prochain UG Zapping. Commençons par nous faire respecter par tous ces gens qui n’hésitent pas à nous pourrir le quotidien juste pour le plaisir d’aller toujours un peu plus loin dans la maltraitance, car c’est exactement la définition de ce qu’on fait subir aux médecins, aux pharmaciens et aux patients.

Cet UG Zapping est rédigé par le docteur Claude Bronner, président d’Union Généraliste et vice-président de la FMF. Il est envoyé à tous les médecins et à d’autres partenaires dont nous avons l’adresse de courriel. Notre annuaire est déclaré à la CNIL. Si vous ne voulez plus le recevoir, écrivez à dr.cbronner wanadoo.fr . Le site d’Union Généraliste est actif sur http://www.uniongeneraliste.org/. La FMF est accessible ici : http://www.fmfpro.org/

GRIPPES ET ALERTES Les grands froids 2012 combinés à la grippe auraient tué 6000 personnes âgées. La nouvelle tombe à pic au moment de préparer la nouvelle campagne vaccinale sur un terrain un peu émoussé sur le sujet ! En attendant, c’est le syndrome pulmonaire à hantavirus (SPH) signalés chez des personnes ayant séjourné dans le Parc national de Yosemite (Californie) qui fait parler de lui avec une alerte DGS. Il n’y a plus que l’ambroisie et plutôt dans le quart sud-est à poser problème (bulletin allergo-pollinique). L’INVS a signalé la survenue de 175 cas de légionellose dont 11 décès dans la ville de Québec depuis le mois de juillet. La source de la contamination n’a pas encore été identifiée par les autorités sanitaires locales et l’épidémie se poursuit. Si vos patients sont passés par là...

CANNABIS THÉRAPEUTIQUE Une journée originale est organisée le vendredi 19 octobre 2012 au Parlement Européen de Strasbourg par des associations de patients : "Avancées pharmacologiques et utilisations thérapeutiques des cannabinoïdes". Le programme aborde ce sujet d’actualité sous divers angles. Elle est destinée aux professionnel de santé et aux juristes, étudiants compris. Participation aux frais de 40 € (+ 20 € si vous désirez participer au repas) et 15 € (+20) pour les étudiants. Attention à renvoyer le bulletin de participation car on n’entre pas dans le Parlement Européen comme dans un moulin et l’inscription préalable avec mention de la pièce d’identité utilisée est indispensable. Contact.

TROP D’IJ ? De nombreux médecins se retrouvent sur la sellette pour une prescription d’Indemnités Journalières "hors normes". Madame Lacaisse leur propose soit la MSO (Mise Sous Objectifs), soit la "mise sous entente préalable". La MSO a pour avantage de ne rien changer dans l’immédiat, mais l’inconvénient majeur de préparer toute une palette répressive si l’objectif n’est pas atteint. C’est souvent une mauvaise solution. La mise sous entente préalable oblige à faire valider chaque arrêt de travail par le contrôle médical. Il permet le passage préalable par le filtre des Commissions Conventionnelles et met le médecin à l’abri de toute poursuite puisque ce que le contrôle médical valide ne peut-être contesté. Ce qu’il ne valide pas peut-être soumis à expertise. Bref, il suffit de quelques médecins dans chaque région qui acceptent de faire faire son travail au contrôle médical pour les engorger totalement et leur rendre la vie impossible. Alors...Lire l’analyse et la conduite à tenir détaillée par la cellule juridique de la FMF dans la remise en question des prescriptions d’IJ. Récemment, l’IRDES a publié un document sur les disparités départementales des arrêts de travail . Il s’appuie sur le Système Hyjgie. Un fichier complexe donne les éléments des disparités départementales. On notera que le document ne concerne pas la fonction publique et c’est bien dommage.

THÈSE MOTIVATIONNEL Les généralistes qui reçoivent cet UG Zapping ont en principe été sollicités pour répondre en quelques clics à une interne qui explore l’utilisation des entretiens motivationnels par les médecins généralistes (et l’origine de leurs connaissances sur le sujet). Plus de 1600 ont déjà répondu et grand merci à eux. Si vous ne l’avez pas encore fait (surtout si les entretiens motivationnels vous sont inconnus), merci de répondre directement à son questionnaire ou de passer par sa page de présentation. Une petite vidéo donne une idée des techniques de base de l’entretien motivationnel.

COTISATION AUGMENTÉE Il s’agit de la cotisation FAF. Le Fond d’Assurance Formation est un organisme financeur de formation alimenté par une cotisation obligatoire de tous les libéraux et géré par l’ensemble des syndicats. Elle était de 53 € en 2011 et va connaître une augmentation de 66 % (!), passant à un peu moins de 90 €. C’est évidemment une augmentation considérable, mais ce sont les seuls fonds de formation totalement gérés par les médecins.

ANNUAIRES ARNAQUEURS Le Conseil National de l’Ordre des Médecins bouge sur le problème de l’arnaque aux annuaires professionnels dont nous avons déjà parlé à plusieurs reprises. Dans un communiqué, on lit une Nième mise en garde et surtout une mobilisation à venir sur le sujet en lien avec la DGCCRF (Concurrence et répression des fraudes).

DEBRÉ EVEN Le bouquin (Guide des 4000 Médicaments. Utiles, inutiles ou dangereux) des deux tontons flingueurs suscite des questionnements. Une bonne analyse de Dominique Dupagne, non pas sur le livre que chacun peut lire, mais sur l’état d’esprit des auteurs et leur côté sans nuance qui nuit à leur propos. Quant au commentaire de Marcel Garrigou-Grandchamp il détaille avec pertinence la parabole de la paille et de la poutre à propos de nos deux compères plus médiatiques que sérieux.

AÏE OURSINS Information récupérée sur un forum de discussion : ne torturez pas vos patients qui ont marché sur un oursin. L’épine d’oursin contient des micro-ardillons qui empêchent l’extraction des aiguilles. Le meilleur traitement, de préférence le jour même ou dans les 48h, consiste à réaliser un pansement avec une grosse quantité de corps gras. Prévoir 5mm d’épaisseur de pommade avant de mettre des compresses et une bande. Le corps gras gaine l’épine et la désolidarise de la peau après 12 h de macération dans le pansement. Elle sort toute seule et on en retrouve la majorité dans le pansement. Les autres sont ensuite extraites très facilement. Le vinaigre et le jus de citron dissolvent le calcaire des piquants. Pour les corps gras, la vaseline est le standard. La Vaseline Cooper existe en 20, 45 et 80 mg et les prix sont libres. La Vaseline Calendula à 4% Boiron est remboursée (2,08 € les 20 grammes).

RÉUNION BACLOFÈNE le 13 octobre aura lieu à Cochin une réunion organisée par l’Angrehc, Aubes et le Resab. Titre : "Colloque Alcool et Hépatopathie. La nouvelle approche pour les personnes ayant un problème avec l’alcool et l’actualité du Baclofène." Programme détaillé et un mail pour contact et inscription.

EXIGENCES ADMINISTRATIVES C’est une école d’infirmières dont la directrice a inventé une nouvelle règle : faire certifier par le médecin qui fait le certificat d’admission la photocopie du carnet de vaccination ! Il est évident que le médecin ne peut pas certifier autre chose que "j’atteste que cette photocopie semble montrer des vaccins à jour !" Débat classique sur un forum "envoie promener la directrice" - "je ne peux pas, je ne veux pas pénaliser la patiente". La solution vient d’un confrère : "Tu fais les papiers pour ta patiente, tu photocopies la demande de la directrice et tu envoies un courrier à l’Ordre et l’échelon départemental de L’ARS avec le texte sur les certificats et tu poses la question de la légalité de tout cela. Ça coûte 2 timbres et cela les occupe quelques jours. Et l’année prochaine , la directrice n’emmerdera plus personne ...Et si cela se reproduit tu réécris à l’Ordre et ARS pour leur demander à quoi ils servent !" Pour rappel, le texte officiel à toujours avoir sous la main pour dégainer en cas de demande abusive de certificat : circulaire du 27 septembre 2011 sur les certificats médicaux.

LE COIN DU CARABIN Deux dessins sur le "Non-Substituable" : une illustration bien vue de Rino (dans le Moniteur des Pharmacies) et un petit dessin à imprimer au dos de vos ordonnances quand vous êtes vraiment fâchés.

Le massage cardiaque du Zapping 62 a fait venir d’autres propositions de massage cardiaque ou de manoeuvre de Heimlich.

Un patient a eu une" anesthésie génitale", et se "sent tout chose"...

Blague de caserne : A quoi sert une mitraillette ? A mitrailler, chef ! A quoi set un fusil ? A fusiller, chef ! A quoi sert un canon ? A canonner, chef ! A quoi sert un tank ? A tankuler, chef !

Une femme d’un certain âge se présente chez le sexologue dans le but de ranimer sa vie sexuelle. - Mettez du Viagra dans le café de votre mari, il ne s’en rendra même pas compte ! Puis venez me revoir. Une semaine plus tard : - Alors ? - Docteur !!! Ce fut terriblement dramatique. J’ai fait exactement comme vous m’avez dit : j’en ai mis dans son café et l’effet a été quasi instantané. Il a bondi de sa chaise, du revers de la main, il a balayé tout ce qu’il y avait sur la table, il m’a attirée vers lui en arrachant mes vêtements, et il m’a fait l’amour comme jamais ! Et pourquoi dites-vous ça d’une façon horrifiée ? C’était génial ! – Oh oui, j’ai eu le plus gros orgasme depuis 20 ans ! - C’est formidable non ? - C’était horrible, si vous aviez vu le monde qu’il y avait dans le restaurant !

Dr Claude BRONNER
06 07 88 18 74
dr.cbronner wanadoo.fr
.

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale