×
Accueil > UG Zapping > UG Zapping n° 73
 

UG Zapping


par Claude Bronner

UG Zapping n° 73

Publié le : 8 avril 2013
Espace Généraliste

07 AVRIL 2013....N°73
MERCI MARISOL !


TROP BONNE LA MINISTRE Pour se rendre populaire à peu de frais, il est une méthode hautement efficace : annoncer des mesures débiles, attendre les immanquables protestations, puis les supprimer ! C'est ce qui s'est passé pour la mention "manuscrite" d'avertissement à la patiente en cas de prescription d'une pilule 3ème ou 4ème génération. Facile ! Voir nos commentaires dans UG Zapping 72. Il serait maintenant bienvenu de se rendre compte que la mention "manuscrite" non substituable, la décision le plus impopulaire appliquée en 2012 (voir les commentaires de notre pétition 2012 qui a recueilli plus de 5000 signatures) est du même tabac et mérite le même sort. A noter, une nouveauté : la caisse de l'Hérault reproche au médecin de refuser d'apposer la mention non substituable, mettant ainsi le pharmacien en difficulté dans ses relations avec les patients ! Lire la réponse du destinataire, le Dr Philippe Lambert, professeur de Médecine Générale. Au moins, la directrice adjointe n'aura pas besoin d'alerter ses instances nationales : c'est fait ! Quant aux véritables économies, elles sont à chercher ailleurs comme le rappelle François Pesty qui décortique en plusieurs épisodes les prescriptions (ici l'épisode 4 des anti-hypertenseurs).

USAGE ESPACE PRO L'Espace Pro et son utilisation passionne puisque vous êtes plus de 5200 à avoir répondu à l'enquête de Benjamin Evrard qui fera sa thèse sur l'utilisation des Téléservices Espace Pro dont le ROSP (performance). Des résultats très provisoires nous disent que 16% des répondeurs ont des Mac, 75% utilisent l'Espace Pro et 31,5% utilisent un logiciel qui offre un lien direct avec Espace Pro, 60% ont renseigné leur ROSP, 46% déclarent facilement le médecin traitant sur Espace Pro, 34% réalisent des arrêts de travail, 32% des ALD et 57% consultent l'historique des remboursements, dont 8% assez fréquemment. 40% des utilisateurs regrettent les trop fréquents défauts de l'Espace Pro. Merci à tous ceux qui ont répondu et pour les autres, il reste quelques jours pour participer sur le lien suivant : http://www.apima.org/enquete/130212_teleservice_AM/enquete.htm

PROSTATE A LA UNE L'affaire a fait grand bruit : un patient a porté plainte contre son généraliste parce qu'il ne lui avait pas prescrit de dosage de PSA et ainsi fait perdre des chances de guérison. Et la bataille judiciaire s'est focalisée sur l'utilité ou non de cette prescription, avec d'un côté des urologues prompts à accuser les généralistes et de l'autre la nécessité de ne pas laisser contourner les recommandations officielles par une décision de justice. Décision qui pour le moment, et de manière tout à fait argumentée, explique pourquoi le généraliste n'a pas été fautif. On lira avec intérêt le jugement du tribunal de Troyes et le billet de Dominique Dupagne sur Atoute "Le patient, sa prostate, le médecin généraliste et l’urologue" qui résume bien le sujet. On lira aussi avec émotion un texte de 59 pages écrit par le patient "Prostate-Tabou, polémique et scandale" avec une phrase qui en dit long, rapportée comme venue de la part de son urologue : "On leur dit pourtant à ces généralistes de procéder à des contrôles périodiques après 50 ans". On n'aura malheureusement jamais l'autre versant du problème : un texte de patient expliquant comment son médecin l'a rendu impuissant ou incontinent sans nécessité.

CONTRATS EPHAD Un petit syndicat procédurier (il en faut) , le SMAER a fait un recours en Conseil d'Etat contre les contrats obligatoires en EHPAD et a gagné ! En gros, le contrat existe toujours, mais il a pris du plomb dans l'aile. Lire l'arrêt du Conseil d'Etat sur le contrat EHPAD. La FMF et MG France avaient appelé à ne pas signer ces contrats. MG-France en profite pour s'auto-féliciter sans citer le SMAER ! Quant à la CSMF qui a toujours appelé à signer ces contrats en dépit du bon sens, elle persiste, signe et invite les médecins à signer les contrats ! En attendant, au-delà des mots, que faisons nous, tous syndicats confondus pour obtenir déjà au minimum la visite pour tous les patients vus en EHPAD et non le théorique V unique suivi de C ?

COURRIER DISCRIMINANT Depuis quelques semaines Madame Lacaisse adresse aux assurés sociaux ayant eu plusieurs arrêts-maladie un courrier de sensibilisation. Cette action paraît discriminante, appliquant en quelque sorte la «double peine» à ces malades, et une action similaire entreprise par un employeur a été jugée illégale par la justice (jusqu'en cassation). Développement et illustration du sujet par le responsable de la cellule juridique FMF, Marcel Garrigou Grandchamp.

Cet UG Zapping est rédigé par le docteur Claude Bronner, président d'Union Généraliste et vice-président de la FMF. Il est envoyé à tous les médecins et à d'autres partenaires dont nous avons l'adresse de courriel. Notre annuaire est déclaré à la CNIL. Si vous ne voulez plus le recevoir, écrivez à dr.cbronner@wanadoo.fr . Le site d'Union Généraliste est actif sur http://www.uniongeneraliste.org/. La FMF est accessible ici : http://www.fmfpro.org/

GRIPPES ET ALERTES Vive le froid dans le Nord, il ralentit la dissémination des pollens pour le bien des allergiques (voir RNSA et bulletin allergo-pollinique) ! Comme en plus l'épidémie de grippe est finie (voir GROG et INVS), les patients en profitent. Mais déjà se profile le virus chinois de grippe aviaire H7N9 ! Il va falloir bientôt renouveler nos stocks de masques 2009 périmés ! Le vaccin 2012-2013 a été moins efficace. Sur son Blog, dans "Grippe : que penser de la baisse de l’efficacité du vaccin ?" William Dab, ancien Directeur Général de la Santé, pose la bonne question : pourquoi ne sommes nous informés que maintenant ? Chaque médecin a eu des patients vaccinés qui ont râlé parce qu'ils étaient grippés et dans ce cas chacun raconte ce qu'il veut ou peut (en particulier que le vaccin est loin d'être efficace à 100% et que syndrome grippal ne veut pas dire grippe avérée), mais l'info eut été utile.

THÈSE MOTIVATIONNEL En juin 2011, Annabelle Hamm -Veit faisait appel aux médecins alsaciens afin de tester pour son mémoire de DES leur pratique des entretiens motivationnels. En novembre 2012, elle récidivait auprès des généralistes à l'époque destinataires de l'UG Zapping. Vous avez été 2110 à lui répondre, ce qui est considérable sur un sujet pointu. Merci à tous. Il faut dire qu'elle a appliqué une méthode originale avec une vidéo pédagogique très simple d'entretien motivationnel. Ce travail lui a permis de passer sa thèse le 4 avril 2013 et chacun peut donc découvrir cette thèse "Place des entretiens motivationnels dans les cabinets de médecine générale en 2012", le diaporama de présentation du jour de la soutenance et se plonger dans les centaines de commentaires classés par ses soins. Dans le détail, extrait de la thèse, voici les 16 pages qui offrent une présentation de l'entretien motivationnel, une sélection d'études qui valident la technique et la bibliographie.

NOUVELLES DE L'ANSM L'ANSM a un peu énervé l'Europe du médicament à propos de sa gestion des effets secondaires des pilules. On n'en sera pas trop surpris. L'ANSM produit un nouveau bulletin appelé "Vigilances". On notera en particulier le chapitre "confusion de noms". La mise sur le marché courant avril de Pylera (sous-citrate de bismuth potassique, métronidazole, chlorhydrate de tétracycline) pour le traitement de l'Hélicobacter Pylori fait couler pas mal d'encre en raison du retour du bismuth. Ce n'est pas gagné car le traitement est assez lourd : Hugues Raybaud résume très bien le sujet Pylera et un courrier nous a prévenu, incitant à déclarer soigneusement les effets secondaires à venir !

NOUVELLES DE LA HAS Sonnez buccins, résonnez trompettes, la HAS modernise ses présentations. Il s'agit encore de pdf, et le téléchargement est un peu long, mais pour la contraception, ils ont fait un effort de présentation et de pédagogie. Jetez un oeil sur leur document HAS : « Méthodes contraceptives - Focus sur les méthodes les plus efficaces disponibles » . Un conseil d'utilisation : sauvegardez le document sur l'ordinateur (attention à refaire régulièrement une mise à jour), il se chargera plus vite et utilisez la fonction "rechercher" quand le document est ouvert pour un mot précis (par exemple le nom d'une pilule).

BROCHURE AVK C'est parti pour les pharmaciens : d'ici peu ils vont conseiller (pour 40 € par an, le prix d'un forfait ALD) les patients sous AVK. L'USPO, un de leurs syndicats propose une plaquette (44 pages, 13 Mo) de "conduite d'entretien des patients sous AVK" qui intéressera les médecins évidemment concernés ! Il n'est pas certain que Madame Lacaisse ait bien calculé son coup : les médecins ont déjà tendance à prescrire un peu trop facilement les nouveaux anti-coagulants (tiens, voilà un sujet qui aurait mérité une incitation à la déclaration des effets indésirables, probablement plus que le Pylera). Vu l'état d'esprit ambiant, il est à craindre que ce nouveau dispositif les incite à favoriser la dérive vers les nouveaux traitements !

OPIACÉS NÉONATAUX Le sevrage néonatal des opiacés est maintenant bien codifié et le Flyer propose un texte du Dr Claude Lejeune reprenant le sujet en détail "Protocole de soin pour le syndrome de sevrage néonatal après exposition in utero aux opiacés". Il rappelle que ce syndrome, dont il donne les détails, survient chez 40 à 60% des nouveaux-nés exposés in utéro, avec 30% qui présentent un syndrome intense. Il précise les principes thérapeutiques non médicamenteux (cocooning) et médicamenteux (morphine) en soulignant le danger des benzodiazépines.

STÉRILET FILOGUIDÉ La pose de stérilet peut se faire avec la technique dite de "La Torpille" dans laquelle on ne franchit pas l'isthme du col, se contentant d'utiliser le mouvement propre des bras du stérilet (il faut que ce soit un stérilet bras en avant) pour provoquer la pose au fond. Même la pince de pozzi peut être évitée si une hystérométrie a montré le sens de la propulsion. En cas de passage facile de l'isthme, on pratique une pose classique dans laquelle l'inserteur est poussé jusqu'au fond utérin. Il faut bien sûr avoir l'habitude de la pose, mais dans ce cas, ne pas hésiter à visionner en détail "La technique de la torpille (historique et animation)".

ACTUALITÉ BACLOFÈNE Le baclofène dans le traitement de la dépendance alcoolique est d'actualité avec la publication du livre de Renaud de Beaurepaire "Vérités et Mensonges sur le Baclofène". C'est un livre d'entretiens avec Claude Servan-Scheiber, publié chez Albin Michel (15 €). Pour réviser le sujet, quelques petites vidéos d'entretien avec Renaud de Beaurepaire sont les bienvenues et on lira avec intérêt le post de Jean Yves Nau résumant la situation, avec les liens qu'il faut, sous un titre évocateur : "Baclofène en folie (+ 50% en un an). Catatonie en haut lieu".

QUITTER LA CAMPAGNE Borée quitte son paradis et nous livre une analyse impitoyable dans "Fin de partie", un autre blogueur apprécié, Genou des Alpages dans un texte intitulé "Trop plein" y va aussi de sa complainte qui mérite une lecture attentive et Hippocrate et Pindare écrit "j'ai dévissé ma plaque aussi" : c'est carrément une épidémie ! Quant à Armance, elle titre "Pourquoi ne parvenons nous pas à nous faire entendre ?" Tous ces textes méritent une attention particulière. Mais la réponse à la question est assez simple : nous avons affaire à des politiques autistes et notre ministre n'est certainement pas la dernière souffrir du syndrome.

EMPLOYEURS CASSE BONBONS L'aventure survenue à un confrère mérite d'être contée et commentée. Courrier de son ordre "un employeur nous signale que vous faites beaucoup d'arrêts de travail, justifiez vous !" Vous avez bien lu : un Ordre départemental, au lieu d'envoyer promener l'employeur demande à un médecin de se justifier parce que l'employeur le dénonce sans aucun autre argument que sa vision du monde (en plus, il s'agit essentiellement d'accidents du travail !). On appelle cela un syndrome de Stockholm et nos confrères ordinaux devraient se poser quelques questions sur leur rôle ! Le brouillon de réponse du médecin permet à chacun de se mettre à sa place.

PLATE-FORME ALZHEIMER On a pu profiter récemment d'une communication au sujet du bilan (non disponible actuellement) d'une "plate forme Alzheimer", bilan qui illustre la dérive actuelle des instances qui ont pour objectif de suppléer aux déficiences bien connues des professionnels de terrain et à la tendance à vouloir "faciliter" le travail desdits professionnels. Mise en place dans les Hauts de Seine, la plate forme a pour objectif d'orienter patients, proches et professionnels vers les ressources correspondant à leurs demandes pour faciliter l'accès aux services et prestations. 897 appels en tout dont 709 ont été traités. Le budget global de l'opération ( (545 719 €) divisé par le nombre d'appels donne un coût par appel traité de 770 €. On a appris par la même occasion qu'un appel à Cancer info service ou Tabac info service revient de 4 à 7 euros.

PLAISIR FEMININ Slate.fr, qui sait ce qui attire les lecteurs a publié un long article sur "Le plaisir (féminin), ça s'apprend". En fait, il s'agit du commentaire (d'un homme) à propos du livre "La révolution du plaisir féminin" écrit par Elisa Brune et paru chez Odile Jacob. Il n'est pas inutile de s'y intéresser et les commentaires sous l'article valent le détour.

COUP DE SONNETTE Armance, blog d'une remplaçante, fait partie des ces billets Internet très bien écrits, avec des scénarii qui tiennent en haleine et des chutes qui confirment le bon choix de lire jusqu'au bout. Et, cerise sur le gâteau, donnent à la fois le quotidien factuel d'un médecin généraliste et son ressenti. Ne manquez donc pas "Le coup de sonnette". A noter aussi une nouvelle venue dans les blogs médicaux : Marylène Drouault qui propose des mots de patients.

VIDAL PAYANT Le Vidal CD gratuit chez soi, c'est terminé ! A partir du 16 avril, il va falloir payer obligatoirement la Base Vidal Expert pour l'utiliser en lien avec son logiciel médical " dans le respect du cahier des charges de la Haute Autorité de Santé sur la certification des logiciels de prescription". Tarif : 19 € par mois, soit un coût annuel de 228 €. A noter qu'il reste toujours l'accès Internet à l'excellent VidalOnline qui nécessite une inscription (réservée aux médecins, scandaleusement inacessible aux étudiants en Médecine). L'autre grande base utilisable avec les logiciels médicaux est la BCB (240 € par an) qui a également un service Internet (inscription indispensable, mais plus accessible pour les étudiants).

FORT EN GÉOGRAPHIE Si vous avez besoin d'une pause intellectuelle entre deux consultations, cliquez sur ce lien et jouez à trouver quelques villes françaises. Vous serez bientôt prêts à obtenir le certificat d'études (pour l'info des plus jeunes, c'est l'examen de base de l'école française jusque dans les années 60).

LE COIN DU CARABIN Un joyeuses Pâques qui mérite partage !

Trop belle, cette UNE DE PRATIS TV qui a suscité quelques commentaires sur la signature précoce de Michel Chassang !

Les tweet offrent de véritables perles, telle cette remarque de Laurent Gout : "Faudrait inventer le ravitaillement en route pour les équipes SMUR. Genre un camion pizza qui tourne sur le périph et sert en roulant..."

Le concours de l'URML Basse Normandie vous permet de découvrir quelques vidéos qui ont toute leur place dans le Coin du Carabin : vous remarquerez en particulier un 1er prix bien gagné (Stéphane Benoist - Bref, On s'installe en Basse-Normandie), un prix spécial du jury au top (Elouan Hubert - A qui le tour) et un 3 ème prix qui mérite le détour ( Leila Freger Etre médecin ouvreur de Vidal dans la campagne basse normande sans Internet)

Un médecin, une secrétaire et un directeur du personnel  sortent de l’hôpital à midi et marchent vers un petit restaurant lorsqu'ils trouvent, sur un banc, une vieille lampe à huile. Ils la frottent et un génie s'en échappe. "D'habitude, j'accorde trois souhaits, mais comme vous êtes trois, vous n'en aurez qu'un chacun".  Le médecin bouscule les deux autres en gesticulant : " A moi, à moi! Je veux être sur une plage immaculée des Bahamas, en vacances perpétuelles, sans aucun souci qui pourraient m'empêcher de profiter de la vie". Et pouf, le médecin disparaît.  La secrétaire s'avance à son tour : "A moi, à moi ! Je veux siroter une pina colada sur une plage de Tahiti avec l’homme de mes rêves !" Et pouf, elle disparaît. "C'est à toi" dit le génie en regardant le directeur du personnel."Je veux que ces deux là soient de retour à l’hôpital après la pause déjeuner..." Morale : En règle générale, laissez toujours les chefs s'exprimer en premier, et méfiez vous du Directeur des ressources humaines.

Dr Claude BRONNER
06 07 88 18 74
dr.cbronner@wanadoo.fr
.

 

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale