×
Accueil > UG Zapping > UG Zapping n° 94
 

UG Zapping


par Claude Bronner

UG Zapping n° 94

Publié le : 16 septembre 2014
Espace Généraliste

15 SEPTEMBRE 2014....N°94
SOUTIEN AUX ENTREPRISES

LES LIBÉRAUX OUBLIÉS Le premier Ministre a vanté son soutien aux entreprises tout en laissant confirmer le coup de rabot prévu pour les professions réglementées. On comprend le coup de chaud des pharmaciens, notaires ou taxis qui ont payé des fortunes pour leur situation de monopole et de limitation de la concurrence. Pour les médecins, ils aimeraient surtout être considérés comme des vraies entreprises, source de richesse par l'activité générée, potentielle (et malheureusement complètement oubliée) source d'emplois non délocalisables pour peu que ce soit une priorité au lieu d'être un discours creux. Une journée de grève se met en place à l'appel de syndicalistes qui nous ont clairement amenés à l'actuelle impasse, mais ce n'est pas une raison pour ne rien faire.

LA FMF EN CONVENTION La FMF (Fédération des Médecins de France) organise les 10 et 11 octobre 2014 une Convention à Marseille au Palais du Pharo pour élaborer la Convention Médicale que souhaitent les médecins. Le pourquoi est résumé par un petit diaporama qui pose le clairement le problème. Ce seront deux journées riches de rencontres et productives. Informations et inscription en ligne. On est loin des discussions actuelles pour prolonger les ENMR (Expérimentation sur les Nouveaux Modes de Rémunération) en laissant croire qu'il s'agit d'une grande négociation sur le travail interprofessionnel. Pour comparer le discours de la FMF avec celui des autres syndicats, il suffit de lire quelques lignes du verbatim de la commission des comptes de la sécu du 5 juin 2014 avec, entre autre, la déclaration de Jean-Paul Hamon et la réponse de la ministre.

COMPTES SANTÉ Les comptes de la santé ont été présentés le lundi 8 septembre 2014. Le gouvernement a pondu un "Dossier et éclairages" intéressant à parcourir avec en particulier un tableau des revenus des médecins libéraux en 2011 en ventilant revenus libéraux et salariés. On y lit un délire total sur le fait que les médecins qui ne peuvent passer en secteur 2 font plus d'actes et que ça coûte cher pour madame Lacaisse. C'est évidemment vrai, mais pas à travail égal puisque rien ne dit que ce sont les mêmes patients et pathologies qui sont pris en charge dans les deux cas. Quant à la Contesse de Ségur, elle a réussi lors de sa présentation à attribuer une baisse des dépassements en 2012 à l'avenant 8. Ce qui dénote effectivement une extraordinaire efficacité gouvernementale puisque signé le 26 juillet, il est entré en vigueur le 7 décembre 2012 !

PROFESSIONS RÉGLEMENTÉES Arnaud Montebourg est parti, mais son approche des professions règlementées reste d'actualité et la critique de Marcel Garrigou-Grandchamp dans Mediapart n'a pas perdu de pertinence. Le fameux rapport fait des vagues et chacun peut se faire une idée en le lisant : on y lit des choses surranées (la valeur de la patientèle par exemple), des idées à la mode à l'effet plus qu'aléatoire (les actes de médecins faits par les infirmiers), des constats parfois pertinents (sur le numérus clausus plutôt peu efficace). L'Ordre des Pharmaciens a rédigé un intéressant contre-rapport de 107 pages.

INDICATEURS RÉGIONAUX La Drees a publié un "Recueil d’indicateurs régionaux - Offre de soins et état de santé édition 2014" qui fait le point sur un certain nombres de marqueurs de santé à la fois nationaux et avec des fiches régions par régions.

TEMPS PARTIEL La "Convention collective nationale du personnel des cabinets médicaux du 14 octobre 1981" avec tous ses avenants peut-être consultée avec le lien. Le texte concernant le temps partiel (Avenant 64) a enfin été signé et devient opposable. On retiendra que le minimum de travail (avec dérogation) sera de 16h par semaine pour le personnel autre que l'entretien (et pour ce secteur, il sera de 5h). En clair, si pour une raison ou une autre vos besoins ou vos moyens vous amènent à moins d'heures de travail, il faudra passer par une société de service, car dans ce cas, c'est elle qui supportera les contraintes de la législation sur le temps partiel ! On vous rappelle que payer les employés au noir est illégal et dangereux !

LE PTMG PAR UNE PTMG Le PTMG est le Praticien Territorial de Médecine Générale, la grande révolution de la Contesse de Ségur mise en place dès son arrivée. Beaucoup de vent pour pas grand chose, c'est pourquoi il est intéressant de lire ce que raconte une consoeur bloggeuse qui a signé le contrat : "Tout, tout tout, vous saurez tout sur le PTMG". Avec humour elle décortique la chose et c'est à lire.

Cet UG Zapping est rédigé par le docteur Claude Bronner, président d'Union Généraliste et vice-président de la FMF. Il est envoyé à tous les médecins et à d'autres partenaires dont nous avons l'adresse de courriel. Notre annuaire est déclaré à la CNIL. Si vous ne voulez plus le recevoir, écrivez à dr.cbronner@wanadoo.fr . Le site d'Union Généraliste est actif sur http://www.uniongeneraliste.org/. La FMF est accessible ici : http://www.fmfpro.org/ Si vous ne souhaitez plus recevoir le Zapping, cliquez DESINSCRIPTION. Il arrive qu'une désinscription ne soit pas enregistrée, il arrive aussi qu'une adresse supprimée soit réintroduite parce que nous la récupérons à nouveau. Tout cela va être automatisé et mieux géré, mais soyez certains que ce n'est jamais par malice que vous êtes agressés par un Zapping non souhaité !

GRIPPES ET ALERTES l'INVS (pathologies) le RNSA (allergies) sont toujours là en référence. L'Ebola est clairement le souci du moment et va le rester un moment. Maladie à virus Ebola : ce qu’il faut savoir…sur Atousante. Bien moins grave, il peut être intéressant de se reporter à la gestion du Chikungunya avec la lettre d'info de la Caisse de Martinique sur les mesures démagogiques prises pour aider les patients à trouver leurs antalgiques. C'est moins cher que de s'occuper de l'Ebola. Les réactions locales sont intéressantes comme sur le blog d'information des médecins généralistes en Guadeloupe : Réaction aux « Mesures exceptionnelles de la CGSS Gpe pour le Chik ».

Le Haut Conseil pour la Santé Publique nous pond un rapport pour inciter à la vaccination dans les centres publics tout en constatant que 85% des vaccins sont faits dans le système libéral ! Bref, au lieu de proposer une facilitation de la vaccination dans le système libéral, ils voient la solution dans la réorganisation et le recentrage dans le système public ! On n'est pas sortis de l'auberge et ils n'ont strictement rien retenu de l'épisode H1N1 !

CHAMPIGNONS A FOISON la fin de l'été voit les champignons continuer à pousser très justement comme des champignons et les autorités incitent à la prudence. On notera la fiche gouvernementale "Prévention des intoxications par les champignons" d'une rare indigence qui renvoie en outre sur une fausse adresse (jetez un oeil : http://www.mycofrance.com ! Ici en copie d'écran au cas où elle évolue). La bonne est http://www.mycofrance.fr, mais l'information est décevante. A croire qu'ils ont tous abusé des psyllocybes. On peut se reporter à un diaporama de 31 pages support de cours de l'université de Picardie qui résume les "intoxications par les champignons".

BIOLOGISTES ET VITAMINE D Les indications de dosage de la vitamine D se sont réduites comme peau de chagrin (6 situations rappelées dans ce document). C'est un dosage cher puisqu'il vaut encore, malgré une baisse récente13,23 € (pour 1,35 pour une glycémie ou un cholestérol par exemple), d'utilité discutable, et les biologistes ont signé des efforts contre moins de coups de bâton de madame Lacaisse et expliquent bien les modalités de l'opération "moins de dosages vitamine D". Sauf que ce ne sont pas eux qui prescrivent. Attendons nous à une action du style "tiers payant contre génériques" où pour assurer de bons résultats aux pharmaciens, les médecins ont récupéré le "non substituable à la main". On entre dans un monde intéressant où les prescrits supplient les prescripteurs de mettre la pédale douce, sauf à marquer "non remboursable" bien évidemment !

MIC ET MSH EN TÉLÉTRANS Jamais à court de complications, madame Lacaisse en arrive à écrire à des médecins pour leur refuser l'association de la majoration MIC et MD alors que c'est expressément prévu dans les textes (fiche MIC et MSH à revoir si vous ne la pratiquez pas trop) puisqu'il est écrit : "consultation longue et complexe à domicile ou au cabinet ". En fait l'informatique de madame Lacaisse est incapable de traiter correctement ces fichiers quand ils sont télétransmis. Ils sont donc obligés de les traiter manuellement et certains interprètent à tort la défaillance de l'informatique CNAMienne comme garante de la réalité des textes.

MT ET RETRAITE Madame Lacaisse sait ne pas s'embarasser de subtilités ! Lorsqu'un médecin part en retraite, voici le courrier que reçoivent ses patients. Y compris lui même s'il s'est nommé son propre médecin traitant comme il en a le droit et ses proches qu'il a pourtant le droit de continuer à soigner (sans se faire payer bien-sûr, mais les prescriptions sont remboursées) à condition de continuer à cotiser à l'Ordre des Médecins. Attention aussi à la non assurance en cas de pépin. La mise en place du médecin traitant a mené l'Ordre à réaliser une analyse sur le sujet qui fait référence à l'accord de madame Lacaisse pour la poursuite des soins. Mais en pratique, ses ordinateurs sont incapables de gérer le bouzin, d'où ce courrier (qui coûte cher) pour inciter les patients à signaler un nouveau médecin traitant au plus vite afin qu'elle même ne les pénalise pas pour non respect du parcours.

PERMIS RESTREINT Comme le souligne le site "Visites médicales du permis de conduire" dans un post intitulé "Conduite soumise à restriction pour raisons médicales : nouvelles mentions pouvant figurer sur le permis de conduire", il est désormais possible pour les médecins "agréés permis de conduire" de restreindre plus largement l'aptitude à la conduite d'un patient avec mention sur le permis de conduire (trajets de jour, rayon limité, sans passagers, vitesse limitée, accompagnement obligatoire, sans remorque, pas d'autoroute, pas d’alcool). Le rôle du médecin traitant est éventuellement de conseiller le patient (ou souvent la famille inquiète) pour inciter à la démarche. En fait, la plupart du temps, cela s'imposera à un patient ayant passé devant la commission qui pourra ainsi éviter le non définitif dans certaines situations.

MARQUEUR SORTIE Rigolo ce marqueur hospitalier des lettres de sorties édité par un hôpital. Il s'agit du pourcentage de RHH (Rapport Homogène d'Hospitalisation) fournis par les services hospitaliers à 7, 14 et 30 jours après une hospitalisation. Intéressant quand on sait que pour une prise en charge optimale, c'est le jour de sortie que le document (au moins provisoire) devrait parvenir à ceux qui prennent la suite.

E RESPECT NOUVEAU On a régulièrement parlé d'E-respect, la Revue des Etudiants en Soins Primaires Et Chercheurs en Toulousains. Le N°7 E-Respect est paru et mérite bien sûr le détour. : actualités médicales et universitaires, tranches de vie d'Internes et bien sûr des articles développés sur des sujets médicaux : hospitalisation en urgence des plus de 75 ans, testicule impalpable, asthme de l'enfant de moins de 3 ans, syndrome inflammatoire du sujet âgé, cas dermato...

PROTOCOLE CACA L'article 51de la loi Bachelot de 2009 (Art. L. 4011-1 du Code de la santé publique) a mis en place un système de délégation des tâches. Pour savoir ce que cela signifie en pratique, prenons ce que nous avons appelé le "protocole caca". Un centre de soins qui prend en charge des patients neurologiques lourds désire faire réaliser les éventuelles évacuations fécales digitales par les aides soignantes alors que c'est un acte infirmier. Indépendamment du problème de fond, le sujet nous permet d'halluciner sur l'infernale machine élaborée pour répondre à cette question somme toute très simple. Sont soumis à concertation et avis 106 pages de protocole de coopération interprofessionnelle répartis en 25 de texte et le reste en annexes réalisés par les demandeurs avec leur ARS. Plus 8 pages de grille d'évaluation. Il paraît qu'on entre dans une ère de simplification administrative !

CERTIFICAT BADMINTON Certaines fédérations sportives se sentent obligées de faire du zèle. On relèvera dans ce domaine le document destiné aux pratiquants produit par la fédération de Badminton. Il y a peu, il était rédigé avec la demande d'un ECG par "consensus médical". Le moins qu'on puisse dire est qu'il n'y a pas consensus puisque le Collège National des Généralistes Enseignants s'est donné la peine de rédiger des communiqués argumentés sur le sujet pour dire que ce dépistage n'est en rien recommandé : en septembre 2012 et une reprise en mars 2014. La nouvelle rédaction est plus "soft" : on est passé d'un consensus à la simple "recommandation par la commission médicale de badminton". En pratique, ne pas faire d'ECG chez un patient sans signe d'appel n'est pas fautif. En faire un se défend très bien. Est ce au patient de payer ? Oui si c'est une exigence de la fédération. Non si c'est une attitude du médecin certificateur. On ne se pose jamais ces questions pour faire une glycémie chez un patient totalement asymptomatique et la faire rembourser !

SITE REMPLAÇANTS A propos du site SOS Rempla (http://www.sosrempla.fr), nous avons reçu cette remarque " je me permet de vous signaler l'existence du site rempmed.fr qui existe depuis plus d'un an et qui anime dans le même esprit par un médecin généraliste bénévole permet aux jeunes et aux moins jeunes de nos confrères de trouver non seulement des remplacements mais aussi de postes, des successions ou des opportunités d'installation dans la France entière et tout particulièrement dans les dom qui sont particulièrement riches en échanges et en offres de travail. Ou du moins qui utilisent plus que d'autres régions les services en ligne. Dont acte.

CHAUD POUR L'INPES Les généralistes ont tous reçu ce magnifique document de l'Inpes : « Prendre en compte les inégalités sociales de santé en médecine générale ». Les réactions ont été saignantes pour dire qu'il y en a marre d'enfoncer des portes ouvertes et de produire du papier glacé sans usage concret. Un post de Sylvain Fèvre résume bien, avec les liens qu'il faut : "Inpessile heureux !". Il faut espérer qu'il y aura un avant et un après pour ce document. Il est en effet le résultat du travail du groupe "Pourquoi et comment enregistrer la situation sociale d'un patient en médecine générale" du "Comité d'interface médecine générale" entre le Collège de la Médecine Générale et l'INPES. La dépense d'envoi doit friser les 50 000 €, le coût de production est difficile à chiffrer, mais les médecins libéraux participants sont payés 7,5 C par réunion. Ce document est la preuve que les meilleures intentions du monde peuvent produire du néant à force de faire dans le politiquement correct : pas un mot sur le rôle de Madame Lacaisse et de l'organisation sociale dans les inégalités d'accès aux soins chez les généralistes, et encore moins sur d'éventuelle solutions. D'où l'eau tiède du machin.

BON FILM On en parle tellement qu'il n'y a pas besoin de faire de la pub au film Hippocrate. Mais UG Zapping vous confirme que c'est un incontournable de la rentrée et les médecins s'y retrouveront obligatoirement car tous ont vécu un premier stage comme le héros du film. Docteur Millie en a fait une animation et a recueilli de nombreuses "1ères fois" (on parle de 1er contacts médicaux !) dans un post : "Concours de l’été: les résultats". Comme il se doit, tout le monde n'est pas dithyrambique : "« Hippocrate » (le film) : la brutale allergie déontologique du Dr Kierzek" de Jean-Yves Nau nous l'illustre.

BONS BLOGS Trop bien, l'histoire racontée par Armance. Un peu longue, mais si bien contée. ASK (Sylvain Fèvre), c'est autre chose : il a débusqué la pub faite par la fromagerie Bel dans des revues médicales et ça vaut le coup d'oeil. Un site qui aborde avec humour beaucoup de points : le pharmachien. A lire notamment : "La plus grande erreur de l’industrie pharmaceutique".

LE COIN DU CARABIN 2 garçons une fille : 3 sensibilités dans un post carabin en diable. Il ne faut pas manquer "La peau qui m’habite".

Deux birds : "orgasme" et "érectus"

Le mot de patient du jour : "Ce n'est pas bien quand on est vieux, on ne peut plus battre sa femme, c'est elle qui vous bat..."

Docteur Labévue sera à l'avenir le nom des médecins grâce à l'étude Esprit et la clairvoyance de la Voix du Nord (rien à voir avec la blagounette suivante, of course...). Ça ne méritait pas plus que le coin du carabin.

Entendu dans un colloque (comme vanne, pas sur la tête les nordistes !). Une question piège à l'Internat de Lille : patient arrivé aux urgences avec 1,2 g d'alcool dans le sang. Le piège est que dans le Nord ce patient est considéré en sevrage !

Un curé en soutane suit du regard une "bombasse" qui passe. Un malintentionné lui fait une remarque. Le curé, sans se démonter, répond : "ce n'est pas parce que je suis au régime que je n'ai pas le droit de regarder le menu !"

Dr Claude BRONNER
06 07 88 18 74
dr.cbronner@wanadoo.fr
.

 

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale