×
Accueil > UG Zapping > UG Zapping n° 96
 

UG Zapping


par Claude Bronner

UG Zapping n° 96

Publié le : 23 octobre 2014
Espace Généraliste

23 OCTOBRE 2014....N°96
MERCI MARISOL !


LA VIDÉO
À VOIR ! Si vous y avez échappé, ne manquez pas ces 3'30 de bonheur de vidéo parodique réalisée à la demande de la FMF par XBG (Xavier Gouyou Beauchamp, le Seigneur de la vidéo syndicale parodique) avec le maléfique seigneur de l'ARS qui massacre le pauvre médecin de campagne !

ACTION DÉCEMBRE La fin de l'année 2014 sera celle d'un mouvement sans précédent des médecins libéraux qui n'en peuvent plus du mépris des autorités à leur égard. On peut dire merci à Marisol : elle a réussi à exaspérer suffisamment les médecins pour qu'ils se mettent en branle. Le ras le bol est considérable ("Pourquoi faire grêve ?" un témoignage éloquent). La loi Santé ( dans l'ordre de complexité, voir le dossier de presse, l'exposé des motifs de la loi Santé et le détail des textes proposés) continue l'étatisation de la médecine libérale sans en avoir les moyens, contourne encore plus le médecin traitant, impose un tiers payant obligatoire démagogique, donne tout le pouvoir aux monstres administratifs que sont devenues à les ARS. A partir du 23 décembre, FERMETURE.

UNITÉ D'ACTION La journée de fermeture du mardi 30 septembre a montré combien les médecins sont prêts à se mobiliser. Chaque syndicat ayant tendance à jouer perso (et donc contre productif), il restait à mobiliser pour une action commune. Le président d'Union Généraliste a appelé les médecins à mettre la pression sur chaque appareil syndical par un appel-pétition à l'union. Le résultat est là : 72 pages d'encouragements à l'action unitaire. Merci à tous ceux qui y ont apporté leur contribution. MG-France s'est lancé en premier avec un appel à fermeture le 6 janvier. L'Unof a évidemment choisi une autre date : grêve de fin d'année à partir du 24 décembre. La FMF (tant généralistes que spécialistes) et MG-France ont donc décidé de rejoindre les dates proposées par l'Unof pour que l'action soit enfin concordante : à partir du 23 décembre. La parole est maintenant aux médecins.

OBJECTIFS D'ACTION Si la Contesse de Ségur veut s'en sortir, elle aurait tout intérêt à programmer rapidement la négociation d'un nouveau contrat conventionnel avec les médecins libéraux, incluant des élections professionnelles avant pour avoir des interlocuteurs légitimes à même de négocier et signer des accords. En attendant, le C à 25 pour les généralistes (directement ou en acceptant la MPC (+ 2 € sur tous les actes refusés par l'avenant 19 aux généralistes), une revalorisation des visites et bien sûr l'abandon de l'obligation de tiers payant est un minimum pour calmer une profession en colère. Il sera ensuite temps de s'attaquer à la véritable réforme indispensable à notre système de santé, loin d'une loi Santé lamentable.

LE PRIX DU MÉDECIN La Convention de la FMF des 10 et 11 octobre 2014 à Marseille s'est décidé à donner une valeur à l'heure médecin car c'est la seule base valable pour une négociation digne de ce nom. Elle n'est pas allé chercher très loin pour trouver une proposition consensuelle : en revenu, la valeur de l'heure du médecin conseil nous va bien. En recettes, celle de la médecine du travail dans son coût aux employeurs paraît une base acceptable. Il va de soi que l'heure du médecin conseil est la valeur à 35 heures rapportée à la réalité de l'activité du libéral en prenant en compte l'activité en présence et hors présence du patient et en calculant les avantages annexes d'une convention collective des plus correctes. Quant à la médecine du travail, à raison de 70 € annuels par salarié pour une visite tous les deux ans, on estime avoir de la marge pour faire de la bonne médecine ! On reviendra sur le sujet.

PHARMACIEN VACCINATOR Faire feu de tout bois, telle est la politique de la Contesse de Ségur qui nous offre une nouvelle Marisolade : faire réaliser les vaccins par les pharmaciens. Les médecins ne vaccinent pas assez ? Sans se poser de questions comme le fait Pindare ("Pour que plus de gens se vaccinent"), faisons faire les vaccins (grippaux) par les infirmières. Aussitôt dit, aussitôt fait. La vaccination grippale a encore baissé et continue la chute ! La vaccination (pas seulement la grippe) au pharmacien aura une conséquence inévitable : quand le patient demandera ce que le médecin pense du vaccin, même le plus convaincu aura du mal à ne pas répondre "trouvez vous normal que la vaccination soit confiée à celui qui vend le vaccin et la vaccination homéopathique ?" Nouvelle baisse probable. Il ne restera plus qu'à aller au bout de la logique et faire vacciner dans les supermarchés. C'est ce qu'avaient fait les Etats-Unis pour la grippe H1N1!

THÈSE TÉLÉMÉDECINE Merci aux 3047 médecins qui ont répondu en juillet 2014 à Fanny Cypriani qui enquêtait sur la Télémédecine. Elle a pu exploiter 2351 réponses. On lui fait un grand bravo puisqu'elle a déjà passé sa thèse sur le sujet en octobre 2014 : "Télémédecine en 2014. Enquête auprès des médecins libéraux français". Un tableau permet d'appréhender les résultats globaux de l'enquête télémédecine et l'intégralité des commentaires, vos commentaires, sont à consulter dans un document des commentaires sur la télémédecine en 2014. La thèse réduite se lit facilement (on est passé de 199 à 142 pages sans les profs de la fac de Strasbourg et les commentaires).

THÈSE TÉLÉTRANSMISSION Le questionnaire est plus ancien (juillet à septembre 2013) et concerne un très grand nombre de médecins puisqu'il s'agit de la télétransmission en s'intéressant à ses échecs : les feuilles de soins papier. La thèse d'Anne Marie Troptard se découvre en 25 diapos de présentation ou par la thèse proprement dite : "Etude des motifs de non télétransmission des feuilles de soins par les médecins en France". Ceux qui s'intéressent à l'historique de la télétransmission y trouveront leur bonheur. Vous avez été 2964 à lui communiquer le motif vous ayant conduit à réaliser la dernière feuille de soins papier avant dla réponse au questionnaire et vos commentaires sont décortiqués. Sans surprise, la première raison est l'attente d'une carte vitale attendue de Madame Lacaisse (39%), la seconde l'oubli par le patient de sa carte (37%). Le reste est plus anecdotique (par exemple 6% de visites chez un médecin sans lecteur portable).

UNION DPC Il a été plus facile de faire l'union des syndicats pour fustiger la gestion du DPC que pour l'action syndicale à venir. Il est vrai que l'annonce de la prise en charge limitée à une action deux jours avant la date limite avancée (17 octobre) est tellement choquante qu'il eut été scandaleux que nos syndicats ne fassent pas l'Union pour une expression et suivi du dossier commun. On a donc droit à un beau communiqué intersyndical à propos du DPC : c'est assez rare pour être souligné.

Cet UG Zapping est rédigé par le docteur Claude Bronner, président d'Union Généraliste et vice-président de la FMF. Il est envoyé à tous les médecins et à d'autres partenaires dont nous avons l'adresse de courriel. Notre annuaire est déclaré à la CNIL. Le site d'Union Généraliste est actif sur http://www.uniongeneraliste.org/. La FMF est accessible ici : http://www.fmfpro.org/ Si vous ne souhaitez plus recevoir le Zapping, cliquez DESINSCRIPTION. Il arrive qu'une désinscription ne soit pas enregistrée, il arrive aussi qu'une adresse supprimée soit réintroduite parce que nous la récupérons à nouveau. Tout cela va être automatisé et mieux géré, mais soyez certains que ce n'est jamais par malice que vous êtes agressés par un Zapping non souhaité !

GRIPPES ET ALERTES L'INVS permet le suivi des pathologies. Depuis H1N1, la couverture de la vaccination grippale est passée de 60 % à 48 % dans la population cible. Le HCSP, tout en reconnaissant quelques raisons logiques à cette baisse (rappelées ici de manière percutante par le Dr Dupagne), recommande de vacciner les personnes à risque et les professionnels de santé. Le BEH 28 fait le bilan de la campagne grippe 2013-2014 et les pouvoirs publics proposent un dossier de presse pour la campagne 2014-2013. Cette année, il y a 5 vaccins injectables (Aggripal, Fluarix, Immugrip, Influvac et Vaxigrip) et pas de vaccination nasale. Pour le moment, pas de grippes (même si le meilleur thermomètre de mesure, le GROG, a été cassé). Heureusement car la grippe peut être confondue au début avec Ebola et ce ne sera pas simple ! On rappelle la fiche Ebola pour professionnels de santé version longue. Quant au Chikungunya version métropole (Montpellier), pas d'angoisses, le froid va calmer le jeu !

METHADONE 28 JOURS Plus besoin de voir obligatoirement les patients sous Méthadone tous les 14 jours : la prescription peut-être faite pour 28 jours (avec délivrance tous les 7 jours sauf mention contraire). Mais attention, ce n'est valable que pour la Méthadone Gélules ! En effet, le texte du journal officiel ("les mots : « méthadone et ses sels » sont remplacés par les mots : « méthadone et ses sels présentés sous forme de solution buvable »") signale les exceptions et laisse la forme buvable (le sirop) à 14 jours. C'est une opération intéressante pour madame Lacaisse puisque le patient sous Méthadone gélules passe d'une obligation de 24 consultations par an à 12 : moins 276 € de recettes pour le médecin. Compensée par du temps gagné à condition que le temps moyen des 12 consultations restantes n'augmente pas par rapport au temps moyen des 24 antérieures. Bref, selon que l'on considère que la C chez un patient stabilisé dure "en moyenne" 10 mn ou 15 mn, ce dernier perd théoriquement 2 à 3 heures de contact médecin par an.

FORMATION 2 . 0 "Sous la Blouse" nous initie à SA formation 2.0 et en quelques lignes et on découvre à la fois l'intérêt de la formation médicale via les réseaux sociaux et toute une série de références qui changent la vie du médecin à l'heure où la formation "officielle", la seule reconnue par les autorités s'embourbe dans le ridicule. Lire : "Ma formation 2.0" et découvrir ses liens ne sera pas du temps perdu.

THÈSE ET BIBLIO La bibliographie (ou plutôt la liste des références) d'une thèse est un casse tête et il existe des outils pour faciliter le travail. Philippe Eveillard en a fait un post qui donne de bons conseils et les liens à consulter : "Comment établir la liste de références (improprement appelée bibliographie) d’une thèse de médecine ?"

PAS D'ARRÊT POUR CURE Dans UG Zapping 95, nous écrivions que dans la fonction publique il n'y a pas d'arrêt de travail pour cure (il faut prendre des congés) et qu'en pratique " jamais d'arrêt de travail pour cure thermale" pour qui que ce soit. En fait, les fonctionnaires peuvent bénéficier d'un arrêt de travail pour cure, mais à conditions spéciales et par un médecin agréé (donc, si on n'est pas médecin agréé, on n'est pas concerné). Conditions : "le congé de maladie pour effectuer une cure thermale est subordonnée à la condition que la cure soit rendue nécessaire par la maladie dûment constatée qui aurait pour effet de mettre l’agent dans l’impossibilité d’exercer ses fonctions ou susceptible de conduire à cette situation si le traitement thermal prescrit n’était pas effectué en temps utile".

CANNABIS ANTIMÉTAS Le Dr Pierre-Yves Desprez (California Pacific Medical Center, San Francisco), chercheur d'origine strasbourgeoise, a présenté récemment ses travaux dans un colloque consacré à l'addictologie. La vidéo de son intervention consacrée à la recherche sur l'activité antimétastatique du cannabidiol passionnera les curieux. Il faut prévoir 42 minutes pour la visionner.

RMM A L'HÔPITAL Etunpeudeneurologie nous raconte une passionnante histoire clinique analysée dans une Réunion de Morbi-Mortalité qui a analysé des dysfonctionnements dans un service d'urgences : "Quand ce n'est pas la faute du coupable". Les conclusions sont évidentes et redoutables : « ce cas illustre surtout une accumulation de défaites des médecins face à tout un tas de règles et de protocole de bêtise croissante qui s’accumulent sans que l’on puisse revenir en arrière ». Matériel inadapté, logiciels de prescription indigents, danger des conseils téléphoniques sont les causes du dysfonctionnement.

CERTIFICATS MÉDICAUX Un site sur les certificats médicaux mérite détour et mise en favoris : www.certifmed.fr Il a été conçu par deux internes de Médecine Générale de la faculté de Médecine de Nice: Olivier Buhart et Julien Duforestel.

KERVASDOUE PUBLIE "Le revenu des professions de santé" est un petit livre écrit par et sous la direction de l'économiste de la santé Jean de Kervasdoué et publié par la Mutualité Française et Economica. Les pages consacrées à l'analyse des revenus des professions de santé sont fouillées, s'intéressant en particulier aux disparités sans justification réelle. Comparant avec nos voisins, il ne tombe pas dans le piège du copier-coller inadapté pratiqué par nos dirigeants tout en soulignant le niveau nettement trop bas de ces revenus. Il propose des pistes de solutions sans pour autant se vouloir donneur de leçon. Il a une approche que nous partageons : pour réformer, il faut se donner un peu de temps. Mais pas tant que ça : en deux ans, il est possible de faire l'essentiel.

BONS BLOGS Stockholm nous raconte (et bien) une étonnante histoire de SMUR et de chirurgiens : "Les mûres et la banane". Armance explore la place des docteurs dans les livres pour les touts petits : "Histoire du soir, bonsoir"

LE COIN DU CARABIN Ceux qui commencent le Zapping par le début pourront zapper la vidéo parodique de XBG mise dans le premier paragraphe. Mais ils peuvent aussi la revoir. Les autres, ne la manquez pas et découvrez le maléfique seigneur de l'ARS qui massacre le pauvre médecin de campagne !

L'accessibilité reste un sujet inépuisable d'humour et nous garantissons bien-sûr l'authenticité de cette photo illustrant une accessibilité en panne.

Histoire de sévices à animaux.

Quel est le comble du médecin ? Travailler comme un malade.

Un homme se promène sur le vieux port à Marseille quand il voit une annonce devant un cabinet médical : « RECHERCHE : Assistant-Gynécologue". Intéressé, il entre et demande des détails à la réceptionniste. Elle sort un dossier et commence à lire: "L'emploi consiste à préparer les patientes à leur consultation avec le gynécologue c'est-à-dire que vous devez les aider à enlever leurs sous-vêtements, les faire étendre et laver délicatement leurs parties intimes ; ensuite, vous devez les essuyer gentiment et appliquer une huile adoucissante et, finalement, vous assurer qu'elles sont à l'aise et détendues pour l'examen du gynécologue. Le salaire annuel est 100.000 € et si vous êtes intéressé, vous devez vous rendre à Cannes. » Ah! zut ! C'est là qu'est le job ?" demande le marseillais. "Non Monsieur, ça se passe ici même... mais la fin de la queue est à Cannes au moment où on se parle ..."

Dr Claude BRONNER
06 07 88 18 74
dr.cbronner@wanadoo.fr
.

 

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale