×
Accueil > UG Zapping > UG Zapping n° 144
 

UG Zapping


par Claude Bronner

UG Zapping n° 144

Publié le : 3 décembre 2019

RETRAITES : L’ART DE S’EMBOURBER

L’actualité, c’est la réforme des retraites. Les médecins sont bien placés pour savoir qu’une telle réforme est nécessaire tant les régimes spéciaux déficitaires sont une anomalie. En même temps, le gouvernement en profite pour taper dans les caisses des professions qui ont organisé des réserves pour assurer la retraite de leurs mandants. C’est le cas des médecins avec la CARMF. Sur le forum FMF, le Dr Marc Barthez résumait très bien la situation : "Maudrux nous a fait sur-cotiser collectivement pour mieux nous protéger. Ses intentions étaient louables. Ce faisant, il nous enlevait de facto les moyens de le faire par nous-mêmes. Maudrux a été "fourmi" avec l’argent des autres (en l’occurrence = le nôtre) sans nous laisser le choix, il l’a fait autoritairement. Et c’est tout aussi autoritairement qu’on se le fera piquer. Il va maintenant être plus facile de piquer l’argent mis de côté de façon collective, alors qu’il aurait été beaucoup plus difficile de venir piquer individuellement le patrimoine que chacun aurait mis individuellement de côté, avec toujours la possibilité de le donner à ses enfants". Cette réflexion implacable doit nous faire réfléchir à la société dans laquelle nous vivons et nous mobiliser pour refuser collectivement (CARMF et tous syndicats confondus) la spoliation qui s’annonce. Cela ne veut pas dire qu’il faut défiler avec la RATP, mais que les règles de cotisation par les médecins et par Madame Lacaisse qui compense le respect des honoraires conventionnels doivent tenir compte de cette réalité dans la mise en place de la nouvelle retraite. On en est au stade où on a envie de dire "Madame Lacarmf, rendez-nous notre argent avant que l’Etat ne se serve !"


VIOLENCES FAITES AUX FEMMES La HAS propose des outils

C’est un sujet à la mode, mais il mérite attention. Au-delà du cinéma institutionnel, les médecins sont bien placés pour écouter les femmes (les hommes aussi, mais dans une proportion bien moindre) victimes de leur entourage. C’est pourquoi il peut être intéressant de consulter les éléments mis à disposition par la HAS sur son site avec des outils de formation. Mais l’outil le plus simple, qui peut-être bien pratique en consultation est tout simplement l’utilisation d’une échelle de type VIOLENTOMETRE qui permet d’approfondir le dialogue et de cerner très vite la gravité de la situation.

TÉLÉMÉDECINE faisons simple

Faire de la télémédecine est facile : il suffit de commencer par transformer une bonne part des consultations téléphoniques que nous faisons tous gratuitement en téléconsultations en respectant quelques règles simples. Outre l’accord du patient et une mention obligatoire au dossier médical (celui du cabinet, le DMP, celui de l’EHPAD...), il faut réaliser l’acte en connexion visio sécurisée avec le patient. Pour le moment, des applications comme Facetime, Whatsapp ou Skype sont reconnues comme sécurisées même s’il ne s’agit pas d’une sécurisation labellisée santé contrairement à l’échange de documents qui doit se faire via Apicrypt ou Mailiz ou apparentés. Un TCG pour les généralistes ou un TC pour les spécialistes avec les majorations (les cotations Télémédecine par spécialité) est à réaliser en FSE dégradée sans envoyer de feuille papier ou en feuille de soins papier. Que la télémédecine avec des applications plus élaborées soit l’avenir, bien-sûr, mais pourquoi pas commencer simple et sans dépense supplémentaire. Attention, ces applis grand public ne permettent pas de demander les 350 € du forfait structure "télémédecine". A suivre dans le prochain UG Zapping qui ne devrait pas tarder.

NON SUBSTITUABLE patients et pharmaciens face à face

Les députés ont changé la loi du non substituable à partir du 1er janvier 2020. Ils n’ont pas beaucoup réfléchi puisque c’est vers eux que vous renverrez vos patients mécontents de devoir avancer le prix de leur traitement s’ils veulent choisir leur galénique. Ça va vous simplifier la vie : DCI et circulez, il n’y a rien à voir. Si vous avez de bonnes raisons de vouloir la non substitution, indiquez-le clairement sur l’ordonnance, ça pourrait servir en cas de pépin. Concrètement, il ne reste que les médicaments à marge thérapeutique étroite, les galéniques inadaptées à l’enfant et les allergies à un excipient : ce serait faire injure au pharmacien de penser qu’ils sont incapables de gérer ça tout seuls, Le "non substituable" à la main disparait enfin et un conseil : ne vous laissez pas aller à mettre des allergies illusoires pour aider le patient. Déclarez les difficultés à la pharmacovigilance Les Docteurs Richard Talbot et Philippe Barthe détaillent le sujet dans "Non substituable, vous avez dit non substituable ?".

CLITORIS INCONNU imprimez un clitoris en 3 D

S’il te plaît, dessine-moi un clitoris" demande l’étudiante en médecine à ses collègues. Ambiance garantie, mais le point est important et l’approfondissement de connaissance en général utile ! Et voilà un sujet de thèse intéressant pour une interne de Strasbourg et un article dans les DNA (Dernières Nouvelles d’Alsace) du 31 août 2019. Elle explique qu’elle s’est inspiré des travaux bien résumés avec les liens qu’il faut par un post de 2018 sur Slate.fr : "Odile Fillod, la chercheuse qui a permis aux femmes de prendre leur plaisir en main".

RECOMMANDATIONS Tous sous statines ?

Les nouvelles recommandations de l’ESC (Européan Cardiology Society) et de l’EAS (Européan Atherosclerosis Society) sont parues. La meilleure analyse pour un coup d’œil rapide est dans doute celle du très utile bloggeur Dragiwebdo dans sa lettre N°236 au chapitre cardio vasculaire. Si vous n’êtes pas abonnés à sa lettre, c’est le moment de le faire sur médicalement Geek (mettez votre mail dans "abonnez-vous " à droite). Son constat que nous partageons : conflits d’intérêts, pas adapté, à revoir.

AVENANT 7 VALIDÉ avec pataquès !

Le texte de l’Avenant 7 a été validé au JO du 20 août 2019. La FMF n’est pas signataire et pourtant elle était mentionnée au JO, ainsi que le Bloc. C’est l’administration capable de telles boulettes qui se permet très souvent de prétendre expliquer aux médecins comment ils doivent soigner les patients ! Pour l’Avenant, l’erreur a été corrigée le 28 août.

THESE ATTENDUE Soigner ses proches

Vous avez été nombreux à répondre à Flora Douard dont le sujet de thèse était "La prise en charge de ses proches quand on est médecin généraliste. Enquête quantitative auprès des médecins généralistes français". Pour un coup d’oeil rapide, le diaporama de présentation de la thèse "soigner ses proches" sera une bonne approche. En gros, personne n’y échappe et ce n’est pas facile ! Vous pouvez lire les nombreux commentaires dans 3 fichiers : commentaires sur la satisfaction en positif et négatif, sur les refus de prise en charge et les situations de conflit.

MALADIE DE VERNEUIL Recommandations de la SFD

La Maladie de Verneuil ou hydradénite suppurée est de prise en charge difficile. On appréciera d’autant plus les recommandations de le Société Française de Dermatologie qui sont bien écrites et on apréciera la qualité informative et pédagogique de leur arbre décisionnel de prise en charge de la Maladie de Verneuil.

LE COIN DU CARABIN

Certains textes sont suffisamment caustiques pour mériter le Coin du Carabin comme celui où William Loewenstein répond à Castaner à propos des mesures gouvernementales de lutte contre la drogue : "Drogues, sardine et cages d’escalier : la réplique du Dr Lowenstein à Christophe Castaner"

Une fois de plus, Deligne, caricaturiste pour Le Généraliste, a trouvé la bonne illustration pour la vaccination antigrippale avec scène de chasse grippe !

Vous êtes alcoolisé et cherchez des excuses ? Le syndrome d’autobrasserie développé par Marc Gozlan, fera parfaitement l’affaire !

Le coin du carabin est de moins en moins carabin, évolution sociétale oblige ! Mais un petit Bigard de temps en temps ne peut faire de mal...

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale