×
Accueil > UG Zapping > UG Zapping n° 146
 

UG Zapping


par Claude Bronner

UG Zapping n° 146

Publié le : 29 février 2020

CORONAVIRUS : LE BAZAR !
 

La situation épidémique du Covid-19 semble nettement plus sérieuse que les 2 épisodes de coronavirus passés ou tout simplement l’épisode du H1N1. En même temps, c’est un virus qui reste peu dangereux si on arrive à limiter le nombre de contaminations. L’avantage pour le gouvernement est que ça permet d’occulter en grande partie les débats sur la retraite ! Ca permet en plus à notre nouveau ministre de la santé de se montrer à la hauteur. Il peut faire quelques progrès : si la gestion n’a rien à voir avec celle, catastrophique, de H1N1, les libéraux restent malgré tout les oubliés de l’affaire alors qu’ils sont en première ligne depuis le début aux Contamines. Les masques manquent (ils arrivent, promis), les consignes aussi (appeler le 15 ou l’ARS, c’est un peu light et chronophage). Quand les médecins libéraux sont malades ou confinés, on ne sait toujours pas comment ils seront indemnisés alors que pour les salariés, la réaction a été quasi instantanée puisque le Décret n° 2020-73 du 31 janvier 2020 portant adoption de conditions adaptées pour le bénéfice des prestations en espèces pour les personnes exposées au coronavirus définit leur prise en charge.

Mais tout n’est pas perdu et en rêvant un peu, peut-être découvrirons nous une administration qui va enfin manifester autant d’attention pour les libéraux au charbon avec des moyens limités que pour son cher hôpital public.
Plus concrètement, la Carmf est dans son rôle lorsqu’elle prévoit son assistance pour les médecins en difficulté en raison du coronavirus et leur demande de se signaler sur covid-19@carmf.fr et c’est sans doute le moment de penser sérieusement à l’apport de la télémédecine dans la prise en charge des maladies contagieuses.

Pour votre information, vous avez bien sûr les sites gouvernementaux dont vous retrouverez le contenu mis en forme dans une bonne note Nile et également une note de 11 pages du Dr Jean-Marie Cohen, responsable du défunt Grog et expert averti de la prise en charge épidémique. Les sites des ARS ou des URPS peuvent aussi être une référence. Voir par exemple le Covid sur le site de l’URPS ML AURA.

On retrouve avec plaisir Christian Lehmann qui tacle le professeur Didier Raoult pour sa promotion de la chloroquine qui serait "sans risque" dans "CHLOROQUINE et Coronavirus : Méfiez-vous des raccourcis pour faire le buzz". Pour les propos de Didier Raoult voir Jean-Yves Nau dans "Le coronavirus et la polémique sur la chloroquine : le Pr Didier Raoult s’explique dans Les Echos"


 GRIPPE ET AUTRES ALERTES il y le COVID 19, mais il n’est pas tout seul !

Le Covid-19 fait l’actualité, mais pour compliquer la situation, d’autres pathologies qui ressemblent beaucoup sévissent et la grippe est bien présente comme le montre la bulletin hebdomadaire 08. On y apprend qu’on est à 55 décès depuis le début de l’épidémie annuelle. La bronchiolite (bulletin 08) quand à elle est en nette régression.

TROIS MD EN EHPAD à appliquer sans hésiter

La NGAP du 21/02/2020 autorise enfin trois visites avec MD au lieu d’une seule (voir article 14.2 alinéa VII) quand le médecin visite plusieurs patient en EHPAD. On ne sait toujours pas comment on choisit les patients en question quand on réalise plus de trois visites !

TÉLÉMÉDECINE une solution intéressante pour les patients suspects de Covid 19

Un patient suspect de coronavirus qui présente des signes cliniques modérés mérite une investigation par le médecin libéral. C’est le moment de franchir le pas de la télémédecine qui évite les masques pour le moment introuvables, les lunettes, gants et blouses difficiles à manier. Techniquement : il suffit de se connecter en visio (Facetime, Whatsapp, Zoom, Skype etc...). Si vous disposez d’une solution télémédecine, c’est encore mieux. Vous faites votre travail de médecin (sans ausculter, il est vrai) et vous conseillez, prescrivez et faites un arrêt de travail s’il le faut : la messagerie Apicrypt ou Mssanté sont là pour envoyer une ordonnance au pharmacien et Ameli Pro pour faire un arrêt de travail. Et le confinement est assuré car le patient reste chez lui avec les siens et le médecin est protégé et pourra continuer de travailler. Si c’est compliqué, vous appelez la cavalerie du 15, mais avec un bilan médical. Et vous facturez TCG = 25 €.

AIDE CRP pour baisser l’antibiothérapie

C’est souligné par Dragi-Webdo (N°252) : les exacerbations de BPCO peuvent bénéficier de l’aide de la CRP pour donner ou non un antibiotique, même si les recommandations de la SFP sont en faveur d’une prescription systématique. Une étude américaine publiée dans le NJEM a montré que "pas d’antbiotique sous 20 de CRP" associé à "antibiotique si plus de 40" et "hésitation entre les 2" a évalué le devenir de patients ayant une exacerbation, randomisés entre "soins courants " et "soins guidés par la CRP". Les auteurs ont retrouvé une baisse absolue de 20% de la prescription d’antibiotiques avec utilisation de la CRP et il n’y avait pas de différence de nombre d’hospitalisations ou de pneumopathies entre les groupes. Alors que les recommandations de la SPLF sont pour un traitement antibiotique systématique, il faudrait peut-être revoir cette stratégie.

DIRECTIVES ANTICIPEES un sujet important et un questionnaire de thèse.

Sophie Gross réalise sa thèse sur les directives anticipées. Si vous n’avez pas encore répondu à son questionnaire, merci de le faire. On est à 1300 réponses, un petit millier supplémentaire ne serait pas de trop pour un travail représentatif. QUESTIONNAIRE DE THESE SUR LES DIRECTIVES ANTICIPÉES.

TABLEAU CONTRACEPTIFS mise à jour

Chaque année, le Docteur Nicole Bornsztein met à jour son tableau des contraceptifs et par la même occasion le tableau des stérilets pour l’association de formation fmc ActioN. C’est un document plutôt utile dans la pratique quotidienne de la contraception et c’est bien volontiers qu’il est partagé.

MIDAZOLAM une reco HAS qui ne règle pas tout

La recommandation HAS "Comment mettre en œuvre une sédation profonde et continue maintenue jusqu’au décès ?" est parue et précise bien entre-autres l’utilisation du Midazolam dans cette indication. Mais en même temps, elle explicite la procédure collégiale exigée par la loi Leonetti en imposant obligatoirement un médecin spécialisé en soins palliatifs, ce qui ne résoudra évidemment pas les situations les plus difficiles quand l’accès à un tel médecin est compliqué comme c’était le cas pour le Dr Méheut qui est toujours en interdiction d’exercice ! L’appel au don a été bien suivi (les informations précises seront données aux donateurs). Comme il n’a toujours pas repris son travail, vous pouvez encore faire un don au Dr Meheut Jean en CLIQUANT SUR CE LIEN.

NON SUBSTITUABLE les nouvelles modalités

A partir du 1er janvier, le "non substituable" a pris une nouvelle forme. La FMF l’a expliqué sans mâcher ses mots en décembre et on peut trouver la parole officielle de Madame Lacaisse résumée dans Ameli "Mention « non substituable » : des changements au 1er janvier 2020". Ce sont les Article L5125-23 et Article L162-16-1 du code la sécurité sociale qui ont changé. Plus de mention manuscrite, mais 3 codes : MTE pour les rares médicaments admis, EFG pour les enfants de moins de 6 ans en cas de problèmes de galénique et CIF si contre indication formelle d’un excipient. En dehors des rares exceptions, si le patient veut le princeps, il paye la différence, ce que la FMF a toujours défendu, mais il est aussi privé du tiers payant : double peine et travail supplémentaire pour les pharmaciens (ils peuvent dire merci à leurs syndicats). En tout cas, pour les médecins, surtout pas de code non justifié : renvoyez vos patients se battre avec le pharmacien et leur député qui les a puni par son vote !

ELECTIONS URPS en avril 2021

Les élections des représentants des professionnels de santé libéraux auront lieu en avril 2021. Pour ceux qui se passionnent pour le sujet, vous pouvez consulter le rétro-planning de l’organisation des élections URPS.

 

LE COIN DU CARABIN

Le Coronavirus ne fait pas beaucoup rire, mais on peut quand même donner des suggestions à nos responsables pour pallier à la pénurie de masques avec un masque ancien et un masque moderne.

Un chef d’oeuvre de Xavier Gouyou Beauchamp sur la réforme des retraites : la réforme des retraites expliquée par un chirurgien ! Ca vaut vraiment le détour.

Sophie Riche sur YouTube vaut le clic. Exemples : L’ÉPILATION du SIF (aka la RAIE des fesses) ou Comment RÉUSSIR sa PREMIÈRE FOIS

Un vieux monsieur de 85 ans s’éprend d’une belle jeunette de 25 ans, et ils décident de se marier. Le soir des noces, le mari étant un peu fatigué, ils décident de faire chambre à part cette nuit-là. Mais peu après que la belle se soit couchée, il frappe à la porte : "Je viens te prouver mon amour, ma chérie". Il l’honore et retourne se coucher. Une demi-heure après, il toque à nouveau : "Je ne vais quand même pas te laisser t’endormir seule cette nuit". Et ils font l’amour à nouveau, puis il repart. Un peu plus tard, il revient. "j’ai trop envie de toi, ma femme". Et rebelote, pour un troisième hommage ! Quand il a fini, l’épouse s’enthousiasme : "Mais tu es incroyable, je n’aurais jamais pensé que tu sois en aussi bonne forme à ton âge. j’ai connu des amants plus jeunes mais aucun ne m’a encore fait l’amour trois fois en deux heures". Là, le mari prend un air contrarié : "Ah, j’étais déjà venu ?"

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale